Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués - Abitibi-Témiscamingue

Conservation du patrimoine religieux

Le ministre Luc Blanchette annonce une aide financière de 96 572 $ pour la réalisation de travaux de restauration à l’église de Saint-Urbain

Rémigny, le 2 octobre 2017. – Le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, ministre responsable de la région de l’Abitibi-Témiscamingue, ministre responsable de la région du Nord-du-Québec et député de Rouyn-Noranda–Témiscamingue, M. Luc Blanchette, est heureux d’annoncer une aide financière de 96 572 $ pour la restauration de la toiture et de la fenestration de l’église de Saint-Urbain à Rémigny.

Cette somme fait partie de l’enveloppe 2017-2018 du programme d’aide à la restauration du patrimoine à caractère religieux récemment annoncée par le ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française, M. Luc Fortin. Cette enveloppe budgétaire, qui s’élève à 12 M$ pour l’ensemble du Québec, a été bonifiée de 20 % par rapport aux quatre années précédentes. Le programme d’aide permet de financer jusqu’à 85 % des coûts des projets de restauration.

Citations

« Je suis très fier du passé de notre région, de son histoire. C’est une histoire de courage et de détermination que nous racontent les témoins patrimoniaux comme cette belle église de Saint-Urbain. Pour une petite municipalité comme Rémigny, l’entretien et la préservation d’un tel édifice représentent un défi d’envergure. Je suis heureux aujourd’hui de pouvoir annoncer à la Fabrique de la paroisse, ainsi qu’aux citoyennes et citoyens, qu’ils obtiennent de l’aide pour préserver cette part importante de leur patrimoine. »

Luc Blanchette, ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, ministre responsable de la région de l’Abitibi-Témiscamingue, ministre responsable de la région du Nord-du-Québec et député de Rouyn-Noranda–Témiscamingue

« Notre gouvernement est heureux de participer à la sauvegarde de notre patrimoine religieux en augmentant de 20 % l’enveloppe budgétaire qui lui est consacrée. La préservation de notre patrimoine nous tient à cœur et a de nombreuses retombées positives dans toutes les régions du Québec, notamment la création d’emplois et la stimulation de l’offre touristique. »

Luc Fortin, ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française

« Nous sommes heureux que l’enveloppe budgétaire accordée pour la conservation du patrimoine religieux soit bonifiée. Nous continuerons, toujours avec la même fierté, d’accompagner les communautés qui se mobilisent pour prendre en charge leur patrimoine culturel à caractère religieux. Ces projets génèrent d’importants effets structurants, tant sur le plan communautaire que sur le plan culturel. »

Jocelyn Groulx, directeur du Conseil du patrimoine religieux du Québec

Faits saillants

  • L’enveloppe 2017-2018 du programme d’aide à la restauration du patrimoine à caractère religieux a permis jusqu’à maintenant de restaurer 64 bâtiments dans 14 régions du Québec. Deux orgues et cinq tableaux dans cinq régions ont aussi bénéficié de ce programme.
  • Depuis 2014, un investissement total de 42 M$ a contribué à la réalisation de 223 projets.

Liens connexes

– 30 –

Haut de page