Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués - Abitibi-Témiscamingue

Conrad Ouellon est invité à poursuivre sa réflexion sur la valorisation de la langue française

Québec, le 27 juillet 2017. – Un nouveau mandat relatif au développement d’une stratégie dynamique de promotion et de valorisation de la langue française tenant compte des relations entre langue et culture est confié à M. Conrad Ouellon, linguiste émérite médaillé de l’Ordre des francophones d’Amérique.

La stratégie proposée devra notamment cibler les moyens et les leviers dont l’État devrait se doter pour que soit déployée de manière optimale la mission de promotion de la langue française, et ce, à l’échelle tant nationale qu’internationale.

Le rapport de M. Ouellon devra tenir compte de la réalité linguistique, celle d’aujourd’hui et celle qui prévaudra au Québec au cours des prochaines années, qui se caractérise notamment par des phénomènes sociaux et démographiques en constante mutation.

Faits saillants 

  • Ce nouveau mandat fait suite à celui que le gouvernement avait confié à M. Ouellon, le 15 février 2016, dans le contexte du début des travaux devant mener au renouvellement de la politique culturelle du Québec. 
  • Il s’agissait alors de mener une première réflexion relative aux avenues offertes par la sphère culturelle pour enrichir l’action de l’État au profit de la langue française et de suggérer des initiatives visant à ajouter à la protection, la notion de promotion de notre langue officielle et commune.
  • Élaboré sur la base de consultations particulières, le rapport découlant de ce premier mandat a été déposé au ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française, M. Luc Fortin, au mois de juin 2016.
  • Ce rapport fait état d’importants consensus sur la nécessité de promouvoir la langue française en tant que valeur ajoutée sur les plans économique, social et culturel, et sur l’affirmation du lien entre la langue française et la culture québécoise dans la politique culturelle renouvelée. 
  • Inspiré par ce rapport, le gouvernement a déjà posé plusieurs gestes tangibles qui vont dans le sens d’une affirmation du lien unissant la langue française et la culture québécoise, notamment :
    • l’attribution d’un statut de « force identitaire » à la langue française dans le projet de politique culturelle renouvelée publié, pour consultation, le 27 juin 2017;
    • l’intégration administrative du Secrétariat à la politique linguistique au ministère de la Culture et des Communications du Québec;
    • l’octroi d’une enveloppe de 3 M$ à ce ministère pour le soutien à des initiatives de promotion et de valorisation de la langue française.
  • Le rapport et les recommandations que doit produire M. Ouellon dans le contexte de son nouveau mandat doivent être livrés au ministre Fortin avant la fin de l’année en cours.

Lien connexe :

Secrétariat à la politique linguistique

– 30 –

Haut de page