Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués

La Ministre Beaudoin à Cannes avec une importante délégation d'entreprises québécoises

Québec, le 6 février 1997- La ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de l'Autoroute de l'information, madame Louise Beaudoin, accompagnera une importante délégation d'entreprises québécoises à l'édition 1997 du Milia, le plus important marché mondial du multimédia, qui se déroulera au Palais des Festivals de Cannes du 9 au 12 février prochains.

Les vingt-sept entreprises qui constituent le fer de lance de notre industrie du multimédia forment le groupe québécois le plus nombreux à s'être jamais présenté au Milia jusqu'à maintenant. Elles se retrouveront au stand QUEBEC MULTIMEDIA, lequel sera géré par la Société des entreprises culturelles (SODEC) et l'Association nationale des éditeurs de livres (ANEL).

Le Milia est un événement fort couru dans le monde du multimédia. C'est une occasion privilégiée pour former des alliances stratégiques, conclure des accords de coédition, de coproduction et de distribution ainsi que pour découvrir les nouveaux talents et les grandes tendances du marché mondial du multimédia.

Le Québec participe au Milia depuis maintenant 3 ans et c'est la première fois que la ministre Beaudoin s'y rendra avec les sociétés québécoises : «Nous connaissons actuellement une période de grande effervescence dans le domaine du multimédia alors que nos entreprises essaient de se tailler une place stratégique sur l'inforoute et sur les marchés, particulièrement ceux de langue française, grâce à la qualité et à l'originalité de leurs produits. J'ai tenu à être du groupe pour les encourager dans leur démarchage afin de se trouver des partenaires internationaux et, notamment, de multiplier les maillages avec les entreprises françaises à l'occasion de rencontres que le gouvernement du Québec et la Délégation générale du Québec à Paris ont organisées.»

Madame Beaudoin, qui assistera à la signature d'ententes entre nos industries et des sociétés étrangères, est d'avis que la place que le français occupera sur l'autoroute de l'information profitera de façon notable des initiatives de l'industrie québécoise du multimédia.

Haut de page