Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués

Les ministres Beaudoin, Maltais et Julien rendent public le Rapport sur le Printemps du Québec

D'excellents résultats, une opération réussie

Québec, le jeudi 25 novembre 1999 - Rendant public le Rapport du commissariat général Le Printemps du Québec - France 1999, la ministre des Relations internationales, Mme Louise Beaudoin, la ministre de la Culture et des Communications, Mme Agnès Maltais, et le ministre délégué à l'Industrie et au Commerce, M. Guy Julien, ont conclu à la réussite de l'opération, qui a eu lieu du 16 mars au 21 juin dernier.

Tour à tour, lors de la conférence de presse qui s'est tenue à l'Observatoire de la capitale, les ministres ont fait la présentation des résultats du Printemps du Québec.

Plus de Français rejoints qu'il n'existe de Québécois !

Les ministres ont d'abord fait état du rapprochement de la France et du Québec sur les plans politique et institutionnel. Ce sont les peuples qui se sont mieux connus, à travers les millions de rencontres directes, virtuelles ou médiatiques, rendues possibles grâce au Printemps du Québec en France.

«Plus de Français ont été rejoints qu'il n'existe de Québécois ! Visiteurs, auditeurs, cinéphiles, lecteurs, passagers, spectateurs, téléspectateurs, internautes et même patineurs ont exploré le Québec en fréquentant les diverses activités du Printemps, a déclaré la ministre Beaudoin. Les Français qui ont visité les expositions, ceux qui ont regardé l'émission de clôture ainsi que ceux qui ont voyagé à bord de la rame Québec totalisent à eux seuls plus de 10 millions. Les Français ont eu la vision d'un Québec moderne, de sa culture et de son savoir-faire.»

Il apparaît clair que l'événement a servi de locomotive aux artistes comme aux entrepreneurs et que la couverture médiatique à laquelle le Québec a eu droit vaut à elle seule plusieurs millions de dollars.

Les ministres ont aujourd'hui la conviction que le gouvernement du Québec et les Québécois en ont eu pour leur argent, qu'ils ont fait un investissement qui a rapporté et qui rapportera encore longtemps grâce aux nombreuses retombées dans le domaine des affaires et de la culture.

Tel que l'a exprimé en juin la ministre de la Culture et de la Communication de France, Mme Catherine Trautmann, « le Québec a su faire entendre son originalité. Il l'a fait avec l'approche savoureuse qui est la sienne, avec spontanéité et authenticité. Le Printemps du Québec a eu un impact très fort. Le public a été au rendez-vous. »

Les ministres ont aussi rappelé que la décision d'investir dans le futur de la relation franco-québécoise et de faire une place importante aux jeunes est porteuse d'avenir, car le Printemps a permis à 250 d'entre eux de faire leur marque en France par le biais de l'Office franco-québécois pour la jeunesse (OFQJ). L'événement a aussi ravivé, en France, l'intérêt pour les associations France-Québec.

La culture, point d'ancrage du Printemps

La culture a été le point d'ancrage du Printemps et l'intérêt suscité dans ce domaine est probant. Le Salon du livre a été l'un des événements marquants avec ses 17 000 livres vendus et ses 221 000 visiteurs pour des ventes de près de 200 000 $ comparativement à 25 000 $ l'année précédente.

Les manifestations du Printemps auprès du grand public dans le métro de Paris ont été vues par plus de 2 millions d'utilisateurs, tandis que les deux expositions organisées au Jardin des Tuileries et au Jardin des Plantes ont été fréquentées par 700 000 visiteurs.

Le panorama de la chanson québécoise, présenté lors de la spéciale de Tapis rouge, a été vu par 4,5 millions de Français auxquels on doit ajouter 1,5 million de Québécois. L'émission a d'ailleurs remporté la palme des cotes d'écoute de l'été au Québec. Par les reprises, le nombre total de téléspectateurs atteindrait près de 10 millions dans toute la francophonie. Aux téléspectateurs français, il faut aussi ajouter ceux de Bouillon de culture, où Bernard Pivot rencontrait trois de nos écrivains et Le sens de l'histoire, présentant une entrevue avec le Premier ministre Lucien Bouchard.

« Le choix d'être présent dans 67 villes de France a permis d'élargir encore plus les réseaux d'échange et de partenariat. Le Printemps du Québec en France a aussi été une occasion unique pour près de 60 compagnies artistiques et artistes de développer ces réseaux si importants pour accroître leur présence sur la scène internationale tout en générant au Québec des activités majeures en conception, création et production. Les budgets ont donc d'abord profité à des organismes et à des artistes québécois », a déclaré la ministre Maltais.

Plus encore, il y a des suites au Printemps : des contrats, des ententes, des tournées, des expositions... en arts visuels, en théâtre, en danse comme en musique, c'est-à-dire d'autres retombées majeures pour les créateurs et les artistes québécois (voir annexe).

Des retombées de près de 25 M $

Le ministre délégué à l'Industrie et au Commerce, M. Guy Julien, a quant à lui mis en lumière un aspect méconnu du Printemps du Québec, soit la participation des chercheurs et des entrepreneurs québécois. Ainsi, les volets science et technologie ont donné lieu à des retombées palpables sous forme de signature d'ententes, pour un montant de près de 25 M $, et la négociation d'une vingtaine de projets de partenariat, d'échange et de mission. Des liens culturels, technologiques et économiques ont donc été créés.

« L'exposition L'attitude NORD a été une vitrine extraordinaire pour nos chercheurs et nos industriels québécois. Cette grande exposition interactive a permis de mettre en vedette l'originalité des technologies développées par les industries québécoises dans les secteurs de l'économie du savoir », a mentionné le ministre Julien.

Les ministres saluent le travail remarquable effectué par toute l'équipe du Commissariat qui a contribué au succès du Printemps du Québec en France, en relevant avec brio le défi d'une programmation diversifiée dans des délais très courts. Toutes les personnes intéressées à prendre connaissance du Rapport du commissariat général Le Printemps du Québec - France 1999 peuvent le consulter sur le site Internet du ministère des Relations internationales du Québec.

 

Voir annexe1.htmet annexe2.htm

 

Sources :

Danielle Bilodeau
Attachée de presse
Cabinet de la Ministre
MCC
418 643-2110

Martin Roy
Attaché de presse
Cabinet de la Ministre
MRI
418 649-2319

Josette Dion
Attachée de presse
Cabinet du Ministre
MIC
418 691-5650

Haut de page