Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués

Première édition des Journées nationales de la culture, les 26, 27 et 28 septembre 1997

Québec, le 12 mai 1997 - Aujourd'hui, en conférence de presse, le comité organisateur des Journées nationales de la culture, par l'intermédiaire de M. Simon Brault, et la ministre de la Culture et des Communications, Mme Louise Beaudoin, ont annoncé la tenue de la première édition des Journées nationales de la culture, les 26, 27 et 28 septembre prochain, trois jours d'activités inspirées par un thème annuel, soit, pour 1997, La culture, un bien collectif.

« Nous avons comme objectifs, a souligné Simon Brault, de renforcer l'attachement de la population à la vie culturelle du Québec, de favoriser un plus grand accès aux lieux culturels et de rassembler le milieu culturel de toutes les disciplines et de toutes les régions autour d'une cause commune afin de mettre la culture à l'avant-scène de l'actualité. » Pour ce faire, chaque région du Québec offrira une série d'activités variées et gratuites, de sensibilisation et d'éducation culturelles favorisant les rencontres et les échanges entre la population et ceux qui façonnent la vie culturelle du Québec. L'ensemble des organismes et des entreprises du milieu de la culture, des artistes et des artisans sont invités à concevoir, pour cet événement grand public, des activités reflétant leur créativité et leur dynamisme.

L'organisation de cette première édition des Journées nationales de la culture repose sur les efforts concertés d'un comité organisateur national et de comités de coordination régionaux, chacun d'entre eux étant composé de bénévoles issus d'associations et d'organismes professionnels du milieu de la culture. Ces comités, pour la plupart placés sous l'égide des conseils régionaux de la culture, ont la responsabilité de mobiliser leur milieu et de susciter la mise en place de projets et d'activités de toutes sortes. Ceux qui désirent participer aux Journées ont jusqu'au 31 mai pour présenter leur projet au comité de coordination de leur région.

Le comédien, auteur et scénariste, Marcel Sabourin a accepté d'être le porte-parole des Journées nationales de la culture. Acteur hors du commun, maître de l'improvisation, ce bouillant communicateur s'est associé au projet «parce que, dit-il, la culture est tellement partie intégrante de nos vies (...) On en est submergé constamment dans toutes nos activités c'est pour cela qu'on ne se rend plus compte de son importance. C'est comme le bonheur, on n'en est vraiment conscient que quand cela nous manque ( ... )»

Rappelons que ce projet a été conçu par le milieu culturel professionnel. Présenté par le Chantier de l'économie sociale lors du Sommet sur l'économie et l'emploi du mois d'octobre 1996, il a reçu l'aval du gouvernement du Québec qui a octroyé une subvention de 200 000 $ pour soutenir l'organisation des Journées nationales de la culture : 100 000 $ du ministère de la Culture et des Communications et 100 000 $ du Secrétariat au développement des régions. De plus, le ministère de la Culture et des Communications fournit un soutien technique et logistique aux organisateurs de l'événement.

Les Journées nationales de la culture s'adressent à tous et font désormais partie des moments de célébration à ne pas manquer.

Haut de page