Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués

La ministre Christine St-Pierre à Rimouski pour y annoncer des investissements de près de 1,2 M$

Rimouski, le 29 octobre 2007 – Profitant de son passage à Rimouski pour inaugurer le Centre culturel et les nouveaux locaux du Conservatoire de musique, la ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, Mme Christine St-Pierre, a annoncé aujourd’hui des investissements de 1 175 700 $ pour la relocalisation de l’École de musique du Bas-Saint-Laurent et le renouvellement de l’entente de développement culturel avec la Ville de Rimouski.

Aménagement de nouveaux locaux pour l’École de musique du Bas-Saint-Laurent

Une aide financière de 1 025 700 $ est annoncée pour la relocalisation de l’École de musique du Bas-Saint-Laurent. Actuellement disséminée dans différents points de service, l’École, qui a vu sa clientèle augmenter année après année pour accueillir jusqu’à 600 élèves, ne pouvait plus répondre adéquatement à cette hausse dans les conditions actuelles. En centralisant tous ses locaux administratifs et de pratique dans le Centre culturel de Rimouski, l’École pourra répondre plus adéquatement à ses hausses de fréquentation, bénéficiera d’un meilleur rayonnement et réalisera des économies substantielles sur les coûts de location et de fonctionnement. Elle profitera également de la synergie culturelle dont bénéficieront tous les organismes que le Centre culturel abrite, dont le Conservatoire de musique de Rimouski. Au total, l’École disposera de 23 locaux destinés à l’enseignement d’une vingtaine de disciplines.

Fondée en 1977, l’École de musique du Bas-Saint-Laurent est soutenue par le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine. Organisme à but non lucratif, elle dessert principalement la MRC de Rimouski-Neigette et offre également des cours dans les MRC de La Mitis et de La Matapédia. Afin d’assurer un enseignement professionnel, elle travaille en étroite collaboration avec le Conservatoire de musique de Rimouski.

La contribution financière du Ministère à ce projet provient de son programme Aide aux immobilisations. La Ville de Rimouski et  l’École de musique du Bas-Saint-Laurent complètent le financement de ce projet évalué à 1 143 865 $.

« La relocalisation de l’École de musique du Bas-Saint-Laurent dans le Centre culturel de Rimouski permettra aux élèves et aux professeurs d’évoluer dans un lieu propice à l’apprentissage et mieux adapté aux besoins de chacun », a déclaré la ministre Christine St-Pierre.

Une entente de développement culturel renouvelée et bonifiée

La ministre a aussi annoncé le renouvellement de l’entente de développement culturel avec la Ville de Rimouski. D’une durée de trois ans, l’entente dévoilée aujourd’hui comporte des investissements totalisant 300 000 $, répartis en parts égales entre le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine et la Ville de Rimouski. Par rapport à l’entente précédente, cela représente une bonification substantielle de 120 000 $. En majorant de la sorte cette entente, le Ministère et la Ville de Rimouski expriment une volonté ferme de dynamiser la culture québécoise au bénéfice de l’ensemble de la population.

Outil de planification, de gestion et de collaboration entre la Ville et le Ministère, l’entente prévoit la réalisation de plusieurs projets axés notamment sur une plus grande accessibilité de la population aux arts et à la culture, sur le soutien aux artistes et aux organismes culturels ainsi que sur la conservation et la mise en valeur du patrimoine. Mentionnons, entre autres, les exemples que sont la consolidation et le développement du réseau muséal par des actions structurantes de partenariats, la création d’outils pour promouvoir la vitalité culturelle et la conception d’activités d’animation dans les bibliothèques.

« La Ville de Rimouski a fait de la culture un levier important de son développement. Je tiens à féliciter les instances municipales pour cet engagement indéfectible à poursuivre leurs activités de développement culturel et artistique afin d’offrir aux Rimouskoises et aux Rimouskois un milieu de vie riche et diversifié, un facteur souvent déterminant dans la décision des jeunes et des nouveaux citoyens de s’épanouir et de prospérer au sein d’une collectivité », a déclaré la ministre Christine St-Pierre.


– 30 –

Haut de page