Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués

Publication

Déchiffrer la culture au Québec
20 ans de pratiques culturelles

Québec, le 9 juin 2004 - Le ministère de la Culture et des Communications annonce la parution d'une vaste étude montrant l'évolution des pratiques culturelles des Québécoises et des Québécois au cours des années 1979 à 1999. Déchiffrer la culture au Québec, 20 ans de pratiques culturelles, publié par les Publications du Québec, révèle une mutation profonde du paysage culturel québécois. L'étude s'appuie sur cinq enquêtes quinquennales menées par le ministère de la Culture et des Communications et présente une analyse complète des statistiques recueillies pendant ces vingt ans d'observation.

Une mine de renseignements

Les Québécoises lisent-elles plus que les Québécois et que lisent-elles ? Comment se porte le mécénat chez nous ? Pourquoi la culture classique semble-t-elle perdre du terrain devant la culture de type industriel ? La société des loisirs est-elle devenue une réalité pour les papy-boomers ? Chaque région a-t-elle un profil culturel bien à elle ? Les nombreuses données présentées et analysées dans Déchiffrer la culture au Québec, 20 ans de pratiques culturelles en font un ouvrage de référence unique qui donne des réponses à une foule de questions.

La première partie de l'étude décrit les changements sociaux, économiques, démographiques et historiques qui ont entraîné des transformations dans nos habitudes en matière d'activités culturelles. La seconde, plus volumineuse, analyse les modifications importantes de ces mêmes habitudes devant le vaste domaine des pratiques culturelles; les habitudes de lecture, l'écoute de la musique, les pratiques en amateur, le bénévolat , l'achat d'œuvres d'art, la fréquentation des établissements culturels et les sorties tout comme l'utilisation des équipements audiovisuels sophistiqués ou des micro-ordinateurs y sont quantifiés et analysés.

Profils des consommateurs culturels

Les auteurs ont également identifié cinq types de consommateurs culturels : l'inconditionnel, l'engagé, l'humaniste, le fêtard et l'absent.

L'inconditionnel est relativement jeune et plus scolarisé que la moyenne. Il fréquente les bars-spectacles et les cinémas, assiste à un grand nombre de spectacles, apprécie les concerts et ne manque aucun festival. Il représente 7,4 % de la population.

L'engagé est jeune et scolarisé, il organise des activités culturelles et s'adonne à des pratiques en amateur, il s'implique dans des associations culturelles et fait du bénévolat. Apprécié dans sa communauté pour son dynamisme il représente 9 % de la population.

L'humaniste est plus âgé et plus instruit. Il fréquente les musées, les sites et les monuments historiques, le théâtre, le concert, l'opéra, et il aime les comédies musicales et les opérettes. Il lit et se rend régulièrement à la bibliothèque ou à la librairie. Dans une grande proportion, les humanistes sont des femmes. Ce type de consommateur représente près de 20 % de la population.

Le fêtard est le plus jeune des consommateurs culturels. Il aime la musique, les activités culturelles qui le divertissent ou qui présentent des occasions de socialiser. Il va au cinéma, regarde des vidéocassettes, fréquente les bars-spectacles, les discothèques et les festivals. Les fêtards sont surtout des hommes et représentent près du tiers de la population québécoise.

L'absent est le plus âgé de tous les consommateurs. Il se caractérise par son faible intérêt pour la culture. Il sort peu et lit peu. Son univers culturel se résume le plus souvent à la télévision et à la radio qu'il écoute de façon plus assidue que les autres types. Il y a autant d'hommes que de femmes dans cette catégorie qui représente un Québécois sur trois.

Pour en savoir davantage sur les habitudes culturelles des Québécoises et des Québécois de 1979 à 1999 on peut se procurer Déchiffrer la culture au Québec, 20 ans de pratiques culturelles, publié par les Publications du Québec, dans la plupart des librairies au coût de 24,95 $. On peut aussi consulter les autres études, recherches et publications du Ministère de la Culture et des Communications, dans la rubrique Les écrits à l'adresse suivante, www.mcc.gouv.qc.ca

Source :

Ginette Côté
Direction générale des communications
Tél. : 418 380-2363, poste 7215

Haut de page