Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués

Médias et télécommunications

La ministre St-Pierre confie un mandat de consultation sur l’avenir de l’information à Dominique Payette

Québec, le 13 novembre 2009 – La ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine et ministre responsable de l’application de la Charte de la langue française, Mme Christine St-Pierre, a annoncé, à l’occasion de sa présence au congrès annuel de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ), qu’elle confie à Mme Dominique Payette le mandat de mener une analyse sur l’avenir de l’information au Québec dans le contexte des changements technologiques.

« Les entreprises médiatiques subissent d’importants changements tant sur le plan de la production et de la diffusion de l’information que sur celui de l’accès à l’information pour les citoyennes et citoyens. Plus qu’une crise des médias, ce sont les travailleurs et travailleuses de l’information qui doivent faire face à une nouvelle réalité. Plusieurs indices témoignent des difficultés du journalisme en tant que profession, par exemple la diminution des effectifs, les réorganisations dans les salles de rédaction et les changements dans les façons de s’informer de la population. Puisque cette situation nécessite une attention particulière, je mandate Mme Dominique Payette, reconnue pour son objectivité et sa connaissance du domaine médiatique, pour réaliser une analyse de la situation au Québec », a expliqué la ministre St-Pierre.

Docteure en sociologie, Mme Dominique Payette a travaillé comme journaliste pendant plus de trente ans. Maintenant professeure au Département d’information et de communication de l’Université Laval, elle connaît bien le domaine des médias. Son travail l’amènera à tracer un portrait de la situation, à faire une réflexion sur l’avenir des médias et à dégager des pistes de solution réalistes et pragmatiques.

« Je suis consciente de l’importance, mais aussi de l’ampleur du mandat que la ministre St-Pierre me confie. Avec mes collaborateurs, nous dresserons un portrait de la situation générale et nous évaluerons les conséquences de ces changements afin de recommander des solutions », a déclaré Mme Payette.

Cinq questions seront abordées dans le cadre de ce mandat :

  1. La situation de la profession journalistique; 
  2. L’accessibilité et la diversité des sources d’information aux niveaux local et régional;
  3. La place et les rôles respectifs de l’information internationale, nationale et régionale, tant en français qu’en anglais, ainsi que la pluralité des points de vue;
  4. La maîtrise du français dans les médias;
  5. Les enjeux réels, concrets et bien cernés liés aux nouveaux médias et aux nouvelles technologies. 

Un rapport contenant les conclusions et recommandations de Mme Payette sera remis à la ministre en décembre 2010. Pour réaliser ce mandat et dresser un état des lieux de chaque aspect, Mme Payette entend notamment :

  • Rencontrer les principaux organismes et groupes intéressés;
  • Effectuer une étude qualitative par l’intermédiaire de groupes de discussion sur les perceptions dans la population;
  • Dresser un portrait des habitudes de consommation de l’information en français et en anglais;
  • Faire effectuer des recherches portant notamment sur la modification des pratiques professionnelles avec l’utilisation généralisée d’Internet.

« Cette démarche est importante puisqu’elle vise à assurer l’avenir de la profession journalistique et à garantir à la population une information de qualité, essentielle à la santé démocratique du Québec », a conclu la ministre St-Pierre.


– 30 –

Haut de page