Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués

De gauche à droite : Sophie Morel, Musée des beaux-arts
de Sherbrooke; Pierre Bail, Société d'histoire de Sherbrooke;
Cécile Gélinas, Musée des beaux-arts de Sherbrooke;
Michel Harnois, Société d'histoire de Sherbrooke;
Luc Fortin, ministre de la Culture et des Communications;
Michelle Bélanger, Musée de la nature et des sciences de
Sherbrooke.

Appel de projets pour consolider le réseau muséal québécois en région – Le ministre Luc Fortin dévoile les deux projets retenus en Estrie

Sherbrooke, le 26 mars 2017. – Deux institutions muséales de la région de l’Estrie reçoivent une aide financière gouvernementale dans le cadre de l’appel de projets pour le soutien à la concertation et à l’innovation des institutions muséales 2016-2017.

Le ministre de la Culture et des Communications, ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française, ministre responsable de la région de l’Estrie et député de Sherbrooke, M. Luc Fortin, en a fait l’annonce aujourd’hui, à la Société d’histoire de Sherbrooke.

La Société d’histoire de Sherbrooke se voit octroyer 50 000 $ pour son projet de randonnée urbaine, mettant en valeur 75 éléments patrimoniaux liés aux beaux-arts, à la science et à l’histoire de la ville, sous forme de répertoire accessible sur appareils mobiles. Le visiteur pourra se familiariser avec chacun des attraits grâce au plan de la ville sur lequel ils sont localisés. Le Musée des beaux-arts de Sherbrooke et le Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke sont partenaires de la Société d’histoire dans ce projet.

Le Regroupement culturel des vieilles ardoises, en partenariat avec la Ville de Richmond, reçoit 21 800 $ pour ses circuits patrimoniaux. Le public pourra ainsi découvrir des maisons et des églises ayant une toiture en ardoise.

Citations

« Cette initiative permettra à la Société d’histoire de Sherbrooke et au Regroupement culturel des vieilles ardoises de continuer à innover et de contribuer à l’économie de notre région. Il s’agit d’importants investissements pour le développement de la culture et de l’innovation en Estrie. Notre gouvernement est heureux de consolider ainsi le réseau muséal québécois des régions. »

Luc Fortin, ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française, ministre responsable de la région de l’Estrie et député de Sherbrooke

« La culture est un vecteur économique important dans nos communautés et contribue à la fierté des citoyens pour leur milieu. En plus de mettre en valeur l’ardoise et le patrimoine bâti de chez nous, ces projets misent tous deux sur la découverte par la randonnée. Je suis persuadée que cette particularité permettra autant aux citoyens de la place qu’aux touristes de redécouvrir la richesse patrimoniale de nos milieux. Je suis très heureuse de cette annonce, qui se traduit par des initiatives structurantes pour le développement économique, social et culturel du Québec. Les investissements dévoilés aujourd’hui permettront de mettre encore mieux en valeur le riche patrimoine ardoisier de notre région. »

Karine Vallières, députée de Richmond et adjointe parlementaire du premier ministre (volet jeunesse)

Faits saillants

Le 8 août 2016, le ministre a annoncé l’ouverture de l’appel de projets pour le soutien à la concertation et à l’innovation des institutions muséales, à l’Odyssée des Bâtisseurs à Alma, au Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Quatorze projets, répartis dans neuf régions du Québec, reçoivent une aide financière gouvernementale totalisant plus de 500 000 $ dans le cadre de ce programme. Une majorité des projets ayant été conçus en partenariat, ce sont près de 50 institutions muséales qui bénéficieront des retombées de ce programme d’aide financière.

En plus de susciter la concertation entre les différents intervenants du secteur muséal ainsi que la réalisation de projets novateurs, ce soutien permettra de favoriser la mise en commun de ressources complémentaires et d’encourager la mise en œuvre de modèles inédits en matière de gestion, de production, d’éducation, de médiation culturelle, de conservation, de diffusion ou de promotion.

– 30 –

À voir aussi...

Haut de page