Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués

La ministre de la Culture et des Communications attristée
par le décès du journaliste et homme d'affaires Jacques Francoeur

Québec, le 26 juillet 2005 – « Le décès de monsieur Jacques Francoeur, une figure marquante de l'univers médiatique québécois et canadien laisse dans le deuil sa famille, mais aussi ses collègues et journalistes avec qui il a travaillé et qui l'ont apprécié », a déclaré la ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la région de Montréal, Mme Line Beauchamp.

Mme Beauchamp a tenu à rappeler que ce travailleur infatigable avait amorcé sa carrière dès l'âge de seize ans, faisant ses premières armes au journal La Patrie, et qu'il n'a jamais cessé, par la suite, de mettre sa passion et son ardeur au service de la démocratisation des médias. Cette volonté d'amener l'information dans tous les foyers, il l'a concrétisée très tôt en fondant l'hebdomadaire Dimanche Matin alors qu'il n'avait pas encore atteint l'âge de trente ans. « Tant comme journaliste que comme dirigeant d'entreprises de presse, il a laissé le souvenir d'un homme qui savait concilier son souci d'efficacité avec les valeurs profondément humaines qui guidaient sa démarche. »

Mme Beauchamp a de plus souligné que M. Francoeur avait apporté une généreuse contribution à la société québécoise. « Grâce à la fondation familiale qu'il a créée et qu'il a dirigée jusqu'à la fin, monsieur Francoeur a apporté réconfort et soutien aux plus démunis de notre société. Le Québec perd en lui un homme généreux et de grand talent. »

Mme Beauchamp adresse ses plus sincères condoléances aux proches de M. Francoeur.

Source :

Véronik Aubry
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de la Culture
et des Communications
Tél. : 418 380-2310

Haut de page