Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués

Bibliothèques publiques et patrimoine. Le gouvernement du Québec procède à deux annonces d’aide financière totalisant 697 715$ pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean

Québec, le 26 octobre 2001 – De passage dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, la ministre d’État à la Culture et aux Communications, Mme Diane Lemieux, en présence du ministre des Ressources naturelles et député de Lac-Saint-Jean, M. Jacques Brassard, a rendu publiques aujourd’hui deux ententes spécifiques dans les domaines des bibliothèques publiques et du patrimoine, pour une participation financière du gouvernement du Québec totalisant 697 715 $.

Développement des services aux bibliothèques publiques et scolaires

La ministre Lemieux a annoncé l’octroi d’une aide gouvernementale de 232 300 $, dont 93 650 $ proviennent du ministère de la Culture et des Communications, dans l’entente spécifique visant à développer des services aux bibliothèques du Saguenay–Lac-Saint-Jean. L’entente vise en premier lieu la coopération et la mise en commun des ressources des bibliothèques publiques et scolaires en leur offrant l’accès au réseau BIBLIO et à des produits et services tels des collections, de la formation, une expertise technologique et de l’animation.

S’ajoute la création d’un service régional de promotion, d’animation et de diffusion culturelles dans les bibliothèques publiques qui verra à promouvoir la lecture, le livre et les bibliothèques publiques par la tenue d’activités d’animation et de diffusion culturelles dans les bibliothèques et hors des murs. Mis à part le Ministère, les signataires de cette entente d’une durée de trois ans sont le ministère de l’Éducation, le Conseil régional de concertation et de développement, le Centre régional de services aux bibliothèques publiques et Emploi-Québec.

«Avec cette entente, nous contribuons à consolider le rôle des bibliothèques comme maisons de connaissance et de culture, fréquentées et appréciées par un plus grand nombre de citoyennes et de citoyens», a souligné la Ministre.

Service d’aide à la rénovation patrimoniale

Par ailleurs, la Ministre a annoncé une participation gouvernementale de 416 415 $, dont 165 000 $ en provenance du Fonds de développement régional que le ministère des Régions met à la disposition du CRCD et 119 000 $ du ministère de la Culture et des Communications, à une entente spécifique visant l’implantation du Service d’aide à la rénovation patrimoniale (SARP) dans toute la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Le but premier du SARP est d’offrir aux propriétaires, aux municipalités ainsi qu’aux différents partenaires impliqués dans le domaine de la rénovation, un service-conseil accessible afin de conserver l’aspect architectural d’origine du patrimoine bâti régional.

Créé il y a quatre ans par la Société d’histoire du Lac-Saint-Jean, le SARP vise également à mettre sur pied des réseaux d’intervenants provenant des secteurs public et privé et à bâtir des outils pédagogiques permettant de soutenir efficacement les intervenants de la rénovation et de la restauration patrimoniale. Enfin, une banque de données avec des guides illustrés en plus d’un service informatisé ont été constitués pour conseiller les intervenants et les propriétaires de bâtiments dans leur projet de rénovation et de restauration.

D’une durée de cinq ans, l’entente spécifique, qu’ont aussi cosignée la Société d’habitation du Québec, la Société d’histoire du Lac-Saint-Jean, Emploi-Québec et le ministère des Régions, de concert avec le Conseil régional de concertation et de développement du Saguenay-Lac-Saint-Jean, prévoit des apports financiers dégressifs de la part du gouvernement, lesquels seront compensés par une augmentation des revenus autonomes de l’organisme de façon à assurer, à terme, l’autofinancement du Service d’aide à la rénovation patrimoniale.

«Cette entente est un modèle en matière de partenariat. Elle réunit tous les maillons de la chaîne de la rénovation résidentielle, de l’architecte à l’historien, du gérant de quincaillerie aux autorités municipales. Voilà une initiative qui laisse déjà entrevoir des retombées économiques importantes tout en contribuant à l’embellissement du paysage québécois», a rappelé Mme Lemieux.

Pour sa part, le ministre Jacques Brassard s’est dit très heureux de la conclusion de cette entente, qui est une action patrimoniale des plus originales. «Après seulement quelques années d’opération dans le comté Lac-Saint-Jean, le Service d’aide à la rénovation patrimoniale a connu un succès éclatant. Son extension à l’échelle régionale constitue une excellente nouvelle pour la conservation de notre patrimoine bâti», a conclu M. Brassard.

Source :

Marjolaine Perreault
Attachée de presse
Cabinet de la ministre d’État
à la Culture et aux Communications
Tél. : 418 380-2310

À voir aussi...

Haut de page