Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués

La ministre Line Beauchamp attristée par le décès de Sylvia Daoust

Québec, le 27 juillet 2004 – En apprenant le décès de Mme Sylvia Daoust, la ministre de la Culture et des Communications, Mme Line Beauchamp, s’est dite très peinée de la disparition d'une grande artiste qui a marqué le Québec contemporain. « La vie de Sylvia Daoust, qui fut l'une des toutes premières femmes sculpteures du Québec, nous raconte l’histoire d’une créatrice remarquable qui savait aller à l'essentiel pour livrer un puissant message. Femme d’avant-garde, elle a vu son travail reconnu à une époque où les femmes sculpteures étaient rarissimes et elle a connu la célébrité avant d'atteindre la trentaine, remportant en 1929 le premier prix du Concours interprovincial de sculpture Lord Willingdon. Le fait qu'elle nous ait quittés à l'âge vénérable de 102 ans témoigne à lui seul de la vitalité exceptionnelle de cette femme dont la vie tout entière fut consacrée à l'art », a déclaré la ministre Beauchamp.

Née à Montréal en 1902, Sylvia Daoust a consacré une grande partie de sa vie à la peinture, au dessin, à la gravure, mais d’abord et avant tout à la sculpture. Parallèlement aux nombreuses commandes d'art religieux et d'art public qu'elle exécutait, Mme Daoust a enseigné pendant près de quarante ans aux Écoles des Beaux-Arts de Québec et de Montréal. Parmi ses œuvres les plus connues figurent la statue du frère Marie-Victorin au Jardin botanique de Montréal et le monument Édouard-Montpetit à l'Université de Montréal. En 1987, le gouvernement du Québec reconnaissait l'apport inestimable de Mme Daoust à la société québécoise en la nommant chevalier de l'Ordre national du Québec, l'une des plus hautes distinctions remises par l'État québécois.

Mme Beauchamp a tenu à exprimer sa très vive sympathie à la famille de Sylvia Daoust. « Aujourd’hui, nous aurons une pensée émue pour cette grande artiste dont les œuvres constituent pour les Québécois et les Québécoises un précieux patrimoine » a-t-elle conclu.

Source :

Isabelle Melançon
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de la Culture
et des Communications
Tél. : 418 380-2310

Haut de page