Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués

Le ministre Luc Fortin annonce 1,5 M$ pour la restauration et la modernisation de l’École nationale de théâtre du Canada

Québec, le 27 avril 2017. – Le ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française, M. Luc Fortin, annonce une aide financière de 1,5 M$ pour la restauration et la modernisation des installations de l’École nationale de théâtre du Canada. Les travaux permettront à l’établissement de poursuivre sa mission de formation et de création.

Les interventions les plus importantes visent l’installation d’un ascenseur, la mise aux normes du système d’accrochage des projecteurs, l’éradication de l’amiante et le remplacement de l’éclairage et des fenêtres.

Le gouvernement du Québec a attribué une aide financière de 1,5 M$ pour la réalisation de la première phase du projet de maintien d’actifs, qui a eu lieu en 2013 et en 2014. Le gouvernement confirme sa participation à même hauteur pour la seconde phase des travaux.

Les autres partenaires du projet sont le gouvernement du Canada, qui a également investi 1,5 M$, et l’École nationale de théâtre du Canada, dont la contribution s’élève à 500 000 $.

Citations

« L’École nationale de théâtre du Canada joue un rôle de premier plan dans la formation en arts au Québec. Notre gouvernement est très heureux de contribuer à offrir aux étudiants et aux professeurs de l’École des installations et des équipements sécuritaires, correspondant aux standards professionnels. L’établissement pourra ainsi réaffirmer son importance et son rôle unique dans le milieu théâtral, pour le plus grand bonheur des étudiants qui la fréquentent. »

Luc Fortin, ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française

« Basée à Montréal, l’École nationale de théâtre du Canada permet de former une relève artistique créative. Grâce à cet appui gouvernemental, cette institution poursuivra sa mission et contribuera à hisser Montréal au rang de métropole culturelle mondiale. »

Martin Coiteux, ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de Montréal

« Je remercie chaleureusement le gouvernement du Québec, dont la contribution participera à l’optimisation de nos installations, au moment où nous entamons la plus importante transformation de l’histoire de l’École Cette somme, à laquelle s’ajoute une contribution de l’École de 500 000 $, nous permettra de continuer à offrir une formation de haut niveau aux acteurs, aux concepteurs et aux spécialistes de la production afin de favoriser leur créativité, leur ambition et leur ouverture au monde. »

Gideon Arthurs, directeur général, École nationale de théâtre du Canada

Fait saillant

Établie à Montréal depuis sa fondation en 1960, l’École nationale de théâtre du Canada offre des programmes de formation professionnelle dans toutes les disciplines théâtrales. Elle est l’une des pierres angulaires du secteur des arts de la scène au Québec. L’École est propriétaire de deux bâtiments, soit le pavillon Michel et Suria Saint-Denis, situé au 5030, rue Saint-Denis, et le Monument-National, situé au 1182, boulevard Saint-Laurent. Les actions envisagées visent uniquement l’immeuble de la rue Saint-Denis.

Lien connexe

– 30 –

Haut de page