Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués

«Fernand Dumont a été pour nous un phare»

Louise Beaudoin

Québec, le 2 mai 1997 - En apprenant ce matin le décès du sociologue Fernand Dumont, la ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Charte de la langue française, madame Louise Beaudoin, s'est dite «profondément attristée de voir disparaître un de nos intellectuels les plus éminents. Il a été pour nous un phare au coeur des mutations très profondes qu'a connues la société québécoise au cours des dernières décennies. Il nous a guidés et accompagnés dans l'édification d'un Québec moderne qui, selon lui, devait nourrir son élan à même son propre héritage.»

Visionnaire et bâtisseur, nous lui devons entre autres réalisations l'Institut québécois de recherche sur la culture. Fernand Dumont était «un être exceptionnel à tous égards, a ajouté la Ministre. Sa pensée a été pour moi-même et pour les gens de ma génération une intarissable source d'inspiration; Raisons communes, d'ailleurs, est devenu mon livre de chevet».

Madame Beaudoin a également rappelé que son immense contribution à notre vie intellectuelle et culturelle avait été reconnue par le gouvernement du Québec qui lui a attribué à deux reprises un Prix du Québec, en 1975 le prix Athanase-David et en 1990 le prix Léon-Gérin. Comme ardent souverainiste et défenseur de notre langue et de notre culture, il avait été invité à participer à la rédaction de la Charte de la langue française en 1977.

Haut de page