Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués

La ministre de la Culture et des Communications rend publique la première Politique de diffusion des arts de la scène au Québec

MONTRÉAL, le 10 décembre 1996 - La ministre de la Culture et des Communications, Mme Louise Beaudoin, a rendu publique aujourd'hui à Montréal, devant les représentants des milieux culturels, la Politique de diffusion des arts de la scène intitulée Remettre l'art au monde. Fruit d'un long processus de consultation auprès des milieux du théâtre, de la musique, de la danse, de la chanson et de la diffusion, cette politique mise sur une étroite collaboration entre les milieux culturels et les intervenants gouvernementaux.

Reposant sur deux grands objectifs, soit la sensibilisation et le développement des publics, d'une part, et l'accès de la population à un éventail diversifié de spectacles partout au Québec, d'autre part, la nouvelle Politique de diffusion des arts de la scène du Québec permettra, d'ici quelques années, un accroissement sensible de l'intérêt des Québécoises et des Québécois à l'endroit des arts de la scène, et aussi de constater une réelle diversification des spectacles qui sont présentés à travers le Québec.

Mme Beaudoin s'est dite heureuse d'offrir à la population un ensemble de mesures qui assureront à tous un accès beaucoup plus large à la culture et aux arts de la scène. «C'est d'abord pour le public que nous lançons cette politique. Il n'en tient désormais qu'à nous de bien jouer notre rôle pour en faire une oeuvre collective. Je compte personnellement y mettre toute mon énergie et toute ma conviction», a affirmé Mme Beaudoin.

PRIORITE A LA DIFFUSION DES ARTS : 3M$ DE PLUS PAR ANNEE

Afin de permettre la réalisation des mesures proposées par la nouvelle politique, le ministère de la Culture et des Communications leur consacrera 3 M$ de plus par année, des crédits dégagés grâce à un nouvel effort de rationalisation des dépenses de fonctionnement, dont 2 M$ seront déjà versés d'ici la fin du présent exercice financier. Aucun programme de soutien dédié aux autres domaines de la culture n'a été affecté par cette rationalisation.

Le gouvernement du Québec a donné en subventions à la diffusion des arts de la scène au cours de l'année 1995-1996 une somme de 14,9M$, par l'entremise des programmes d'aide à la diffusion du ministère de la Culture et des Communications, du Conseil des arts et des lettres du Québec et de la Société de développement des entreprises culturelles de même que par les actions en diffusion de la Place des arts de Montréal et du Grand théâtre de Québec. Avec ces 3M$ additionnels, le budget annuel d'aide à la diffusion totalisera plus de 18M$.

Ainsi, des sommes supplémentaires sont consenties notamment pour consolider le soutien aux diffuseurs, pour stimuler la circulation du spectacle au Québec, pour améliorer l'accueil de spectacles étrangers dans une perspective de réciprocité et, compte tenu de l'importance que le Ministère accorde aux actions en milieu scolaire, pour favoriser la sensibilisation des jeunes.

Mme Beaudoin précise, dans la conclusion de la Politique, que ce document n'est pas un aboutissement mais plutôt une étape qui marque une prise de conscience de l'importance de la diffusion. «Il est clair que notre nouvelle politique doit produire des résultats concrets. Il faudra, comme dans tout domaine où les défis sont nombreux et marqués par le changement, évaluer et adapter régulièrement les mesures proposées afin de s'assurer que le circuit de distribution du spectacle consacre le plus grand maillage possible entre les artistes et la population du Québec.»

On peut se procurer des exemplaires de la Politique de diffusion des arts de la scène en s'adressant à l'une ou l'autre des directions régionales du Ministère ou en téléphonant à Québec au 418-643-2183, à Montréal au 514-873-4868. Le document sera également offert sur le site Internet du ministère de la Culture et des Communications.

Haut de page