Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués

Chanson francophone

La ministre Louise Beaudoin et l'ensemble des partenaires passent à l'action 

Québec, le 8 décembre 1997. - La ministre de la Culture et des Communications, madame Louise Beaudoin, a donné aujourd'hui le coup d'envoi du Groupe de travail sur la chanson. En présence des partenaires du milieu, elle a déclaré: «La situation de la chanson francophone au Québec évolue si rapidement que nous ne pouvons travailler chacun de notre côté, nous mobiliser sans appuyer notre action sur un diagnostic éclairé, une lecture fine et une analyse prospective de l'ensemble de la problématique actuelle.»  

C'est en tenant compte de la complexité et de la fragilité du secteur de la chanson, des enjeux qui sont en cause et aussi du fait que, parmi les industries culturelles la chanson fait l'objet d'études et d'analyses ponctuelles plutôt que de statistiques fiables et périodiques que la Ministre confie un double mandat au Groupe de travail.  

Ainsi, à l'intérieur d'un premier volet analytique, il devra : 

  • faire le point sur la situation de la chanson d'expression française et en dégager les tendances tant au regard de la production, de la diffusion, de l'assistance aux spectacles, qu'en ce qui a trait à la télédiffusion, à la radiodiffusion et à l'achat de disques; 
  • bien cerner la problématique particulière de la chanson en s'intéressant aux facteurs qui influencent la création, le renouvellement artistique, la production, la mise en marché et la diffusion; 
  • identifier les différentes composantes de la conjoncture actuelle et en diagnostiquer les effets.  

Dans un second volet qui se veut prospectif, il devra : 

  • proposer des avenues de solution et évaluer leur capacité à améliorer la situation actuelle;
  • déterminer le niveau de responsabilité des différents intervenants dans la mise en application des solutions proposées et en évaluer les coûts.  

Le Groupe de travail devra respecter un échéancier très serré: il devra déposer son rapport final au plus tard en septembre 1998 et un rapport préliminaire d'ici la fin du mois de février 1998.  

Les neuf membres du Groupe de travail sur la chanson sont issus des principales associations intéressées par la problématique de la chanson et représentatives des domaines de la création, de la production et de la diffusion. S'ajouteront à ceux-ci, deux observateurs, de la SODEC et du CALQ, et une personne-ressource du Ministère qui aura la fonction de secrétaire.  

Il s'agit de : 

  • M. Pierre Lampron, président de la SODEC, qui agira à titre de président du Groupe;
  • M. Manuel Tadros de l'Union des artistes (UDA);
  • M. Pierre Rodrigue, président de l'Association québécoise de l'industrie du disque, du spectacle et de la vidéo (l'ADISQ);
  • M. Pierre Bertrand, président de la Société professionnelle des auteurs compositeurs du Québec (SPACQ);
  • M. Émile Subirana, président de la Guilde des musiciens;
  • M. Roland Janelle, président du Réseau indépendant des diffuseurs d'événements artistiques unis (RIDEAU);
  • M. Michel Arpin, de l'Association canadienne de radio et de télévision de langue française (ACRTF);
  • M. Jean-Robert Bisaillon, de Faites de la Musique, représentant des diffuseurs de spectacles de Montréal;
  • M. Alain Brunet, journaliste, qui rédige actuellement une thèse de doctorat portant sur la chanson;
  • Mme Nathalie Le Coz, qui sera observatrice pour la SODEC;
  • Mme Andrée Ruel, qui sera observatrice pour le CALQ;
  • M. Yves Lebel, responsable du secteur de la diffusion des arts de la scène au ministère de la Culture et des Communications, qui sera du Groupe de travail.  

«Je suis convaincue que l'expertise de chacun et de chacune et l'étroite collaboration qu'exige une tel exercice permettront de relever le défi que nous nous sommes donné de veiller au grain pour que la chanson québécoise continue d'exprimer haut et fort notre identité, notre culture et notre langue,» a conclu Louise Beaudoin. L'événement se tenait dans un lieu hautement symbolique, la Maison de la Chanson, la seule du genre au monde et qui sert d'exemple à toute la Francophonie.  

Source: 

Martin Roy
Attaché de presse
Cabinet de la ministre
Tél.: 418 643-2110

Haut de page