Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués

De la chanson en français pour les jeunes

La ministre Beaudoin annonce un projet pilote de 150 000 $

Montréal, le 26 septembre 1997- Dans le cadre des Journées de la culture, la ministre de la Culture et des Communications, madame Louise Beaudoin, a annoncé aujourd'hui la mise sur pied d'un Programme pilote de sensibilisation à la chanson et de diffusion pour le milieu collégial de Montréal et de sa région, lors d'une conférence de presse donnée au Zest, la salle de spectacles de l'organisme Faites de la musique.

Doté d'une enveloppe de 150 000 $, le programme de sensibilisation vise à proposer aux étudiants de cégeps des spectacles de chanson en français et il soutiendra, dès cette année, des tournées de calibre professionnel dans les collèges de la région métropolitaine. Ainsi, la Société de développement des entreprises culturelles du Québec (SODEC), maître d'oeuvre du programme, aidera les services d'animation socioculturelle et les groupes étudiants (comités culturels, cafés étudiants, associations, etc.) en couvrant 50 % des cachets requis par les producteurs de spectacles, les gérants d'artistes ou les agents.

«Nous avons chez nous un bassin d'artistes québécois, chantant en français, capables de séduire les jeunes, a souligné madame Beaudoin. Par cette expérience, encore inédite, nous souhaitons faire contrepoids à la forte sollicitation exercée par les spectacles rock de langue anglaise, notamment dans la région de la Métropole.» Pas moins de 25 établissements d'enseignement collégial sont couverts par le programme pilote.

«L'originalité de l'expérience vient notamment du fait que les étudiants auront un rôle actif à jouer, a précisé la Ministre, puisqu'ils seront appelés à collaborer avec leurs animateurs socioculturels, notamment dans les choix artistiques», ce qui en soi constitue un moyen de sensibilisation. Les producteurs sont invités à présenter deux types de projets: des spectacles donnés par des artistes de la relève qui s'adressent précisément au public des 16-20 ans et des spectacles-conférences ou des spectacles-ateliers donnés par des artistes de renom, mais créés précisément pour ce jeune public.

Des suites de la Politique de diffusion des arts de la scène

Rappelons que c'est dans le cadre de la Politique de diffusion des arts de la scène, rendue publique en décembre 1996, que la ministre Beaudoin avait confié à la SODEC le mandat de mettre sur pied un tel projet pilote de sensibilisation, étant donné la peu de place occupé par la chanson en français dans les collèges, répondant ainsi à une demande expresse des milieux professionnels de la chanson.

L'élaboration du programme pilote s'est faite après consultation de la Commission du disque et du spectacle de la SODEC, du Réseau intercollégial des activités socioculturelles du Québec (RIASQ), de l'Association québécoise de l'industrie du disque, du spectacle et de la vidéo (ADISQ), du Réseau indépendant des diffuseurs d'événements artistiques unis (RIDEAU) et de la Commission de la diffusion créée par madame Beaudoin au moment de l'annonce de la Politique de diffusion. De plus, le RIASQ, les groupes étudiants et RIDEAU seront particulièrement sollicités dans la réalisation des projets afin d'en garantir une mise en oeuvre concertée.

Selon madame Beaudoin, cette expérience, tant dans sa conception que sa mise en oeuvre, offre l'occasion à divers intervenants de développer en commun des façons de travailler et de créer des passerelles qui permettront de susciter l'intérêt des jeunes pour la chanson et de dynamiser sa diffusion auprès de cette clientèle.

La Ministre mise sur l'établissement d'un climat de confiance et de collaboration de tous les partenaires afin que l'opération soit un succès. «Je souhaite qu'ensemble, nous atteignions l'objectif premier à la base de ce projet et qui rallie tous les partenaires, c'est-à-dire sensibiliser et développer le jeune public, le convier à apprécier la chanson d'expression française, ce véhicule privilégié qui nous ressemble et qui peut, le mieux, refléter ce que nous sommes.»

Source :

Martin Roy
Attaché de presse
418 643-2110
514 873-2137

Renseignements :

Nathalie Le Coz
Société de développement des entreprises culturelles
514 873-7768

Haut de page