Partager Partager Imprimer la page.  

Les écrivains à l'école


Montréal

Danyèle Patenaude

Littérature pour la jeunesse, Récit et roman

Présentation

Danyèle Patenaude

Depuis plus de vingt-cinq ans, Danyèle Patenaude travaille dans le domaine du cinéma pour enfants comme scénariste (La Guerre des tuques), réalisatrice (une trentaine de courts-métrage) et directrice de la distribution (une quarantaine de longs-métrages et de séries télévisées). Elle a également écrit pour l'émission Cornemuse, une série éducative pour les jeunes de 3 à 5 ans qui s'est mérité plusieurs prix Gémaux. Elle a été responsable pendant cinq ans de la coordination et de la réalisation du projet éducatif «cinéma» à l'école L-H Lafontaine de Montréal. Le projet intégrait le cinéma à l'enseignement des matières académiques, de la maternelle à la sixième année. Titulaire d'un baccalauréat en enseignement à l'enfance inadaptée, l'auteure développe et anime des ateliers depuis plus de vingt-cinq ans. Elle est par ailleurs très impliquée dans la protection de l'environnement.

Titres suggérés*

La Guerre des tuques

*Ces titres sont des suggestions de l'auteur ou de l'auteure, en fonction des activités qu'il ou elle propose aux élèves.
Toutefois, il appartient à l'enseignant ou l'enseignante de vérifier si les titres sont adéquats pour son groupe (âge et niveau scolaire, contexte particulier, etc.).
Le personnel enseignant est invité à communiquer avec l'écrivain ou l'écrivaine qui pourra l'éclairer sur cet aspect et l'aider à bien préparer le groupe à sa visite.

Approche et activités proposées

L'activité vise à cerner les différences entre l'écriture d'un scénario et celle d'un roman. L'auteure présente ainsi La Guerre des tuques, sous forme de roman et sous forme de scénario. Les élèves sont à même de constater une grande différence entre les deux formats. Le roman est petit, coloré, cartonné et sympathique, tandis que le scénario consiste en un volumineux document plutôt rébarbatif. Le roman s'adresse à un vaste public, tandis que le scénario est un instrument de travail réservé exclusivement à ceux qui fabriquent le film. Pourtant, les deux formats racontent la même histoire!

Grâce à une approche centrée sur le questionnement et la mise en situation, les jeunes sont amenés à réaliser que le roman fait appel à une forme d'écriture narrative, alors que le scénario est principalement orienté vers une forme descriptive, puisque le produit final résulte en images. Les jeunes sont tour à tour invités à s'exprimer en utilisant la forme narrative et la forme descriptive. L'activité se poursuit dans le monde de La Guerre des tuques. À l'aide de matériel divers et d'une multitude de photos, l'auteure aborde rapidement le processus de fabrication du film, les conditions difficiles du tournage, les anecdotes, les trucages et, bien sûr, les comédiens! Qui sont les enfants qui ont fait vivre les personnages de La Guerre des tuques? Comment et pourquoi ont-ils été choisis? Le processus de sélection est-il le même aujourd'hui? Pour bien comprendre, l'auteure invite les jeunes qui le désirent à entrer dans la peau de certains personnages en recréant une audition type. L'objectif de l'atelier est d'impliquer les jeunes au maximum en faisant appel à leurs connaissances et en mettant de l'avant leur créativité.

Exemples d'activités

  • Écriture d'un scénario ou d'un roman intégrant certaines matières scolaires.
  • Atelier sur les personnages : caractère, sentiments, intentions, particularités physiques, etc. Rôles principaux, rôles secondaires, figuration.
  • Activité sur les décors et les costumes, sur l'importance du visuel.
  • Activité sur les «casting» comprenant la préparation des auditions et les auditions comme telles.
  • Peu importe la forme sous laquelle elle se présente, l'activité «La Guerre des tuques» est particulièrement indiquée pour les classes d'accueil et d'immersion. Le roman est accompagné d'un support visuel, ce qui aide à la compréhension de l'histoire. Le film fournit par ailleurs une multitude d'informations sur l'univers québécois et donne un bon aperçu des hivers d'ici.
  • Différences et ressemblances entre les enfants de La Guerre des tuques et ceux d'aujourd'hui.

Conditions particulières

Les élèves doivent avoir lu le roman et avoir visionné le film La Guerre des tuques avant la visite de l'auteure. Le coût de la location du film dans un club vidéo est inférieur à 10 $.


Pour information

Danyèle Patenaude
Téléphone : 514 525-8136
Télécopieur : 514 525-3808
Courriel : dpatenaude@videotron.ca

Personne assujettie aux taxes (TPS, TVQ)

Non

Offert aux classes

3e primaire, 4e primaire, 5e primaire, 6e primaire, 1er secondaire, 2e secondaire

Offert dans les régions

Toutes les régions

Haut de page