Partager Partager Imprimer la page.  

Les écrivains à l'école


Capitale-Nationale

Une école accueille un artiste ou un écrivain.

Guillaume Demers

Bande dessinée

Présentation

Guillaume Demers
Sam St-Onge

Installé à Québec depuis 2005, Guillaume Demers complète un baccalauréat en enseignement des arts plastiques à l’Université Laval. Friand d’images et de récits, il suit une formation en bande dessinée à la Maison Jaune. Il se perfectionne aussi en illustration de roman graphique à l’École internationale d’été de Percé. Il termine ses études en 2012.

Tout de suite après sa formation, il enseigne les arts pendant quatre années au centre d’alphabétisation Lis-moi tout de Québec. En 2013, il commence à enseigner la bande dessinée à la Société d’arts et d’histoire de Beauport, puis, en 2015, à la Maison Jaune. Il chapeaute aussi, depuis 2014, un comité de dessin au Cégep de Sainte-Foy.

Côté publications, il participe d’abord, en 2013, à un projet de bande dessinée de genre intitulé Bulle, aux éditions Berber 13-13. Il planche ensuite sur deux projets avec les éditions Espoir en canne, pour lesquels il agit comme scénariste et dessinateur. Le premier livre raconte les chroniques d’un chat excentrique accompagné d’une faune insolite et est le premier ouvrage humoristique de l’auteur : Hipster le chat. Le deuxième ouvrage, paru à la fin de 2016, a pour titre Jérémi a le cœur qui tourne et traite des défis quotidiens d’un jeune garçon au cœur mécanique défectueux qui le rend hyperactif.

Guillaume Demers devient, en 2016, éditeur adjoint chez Espoir en canne et prend maintenant part plus largement au domaine littéraire.

Titres suggérés*

Jérémi a le coeur qui tourne

Hipster le chat

*Ces titres sont des suggestions de l'auteur ou de l'auteure, en fonction des activités qu'il ou elle propose aux élèves.
Toutefois, il appartient à l'enseignant ou l'enseignante de vérifier si les titres sont adéquats pour son groupe (âge et niveau scolaire, contexte particulier, etc.).
Le personnel enseignant est invité à communiquer avec l'écrivain ou l'écrivaine qui pourra l'éclairer sur cet aspect et l'aider à bien préparer le groupe à sa visite.

Approche et activités proposées

Les héros de tous les jours

Objectifs :

  • Comprendre les étapes de création du dessin de bande dessinée.
  • Apprendre à se servir du dessin d’observation dans ses créations imaginaires.
  • S’exprimer librement.

Cet atelier concerne la bande dessinée à proprement parler et vise les plus jeunes.

L’atelier débute par un court exposé qui démontre la technique de dessin de Guillaume Demers. Il explique comment réaliser, en trois étapes, un dessin satisfaisant de superhéros. Il s’agit d’observer (tracer au crayon pâle, tout en observant un modèle), de créer (modifier le dessin de base en ajoutant, en soustrayant ou en substituant certains éléments), puis d’encrer le dessin (confirmer le dessin à l’aide d’un crayon encreur, puis gommer le graphite).

Chacun doit se mettre dans la peau d’un superhéros et tenter une représentation personnelle de lui-même en superhéros. Certains (peut-être les plus actifs) mettent momentanément le dessin de côté et prennent des poses devant le groupe en tant que modèles afin de faciliter le dessin dans certaines positions héroïques plus complexes.

Plusieurs accessoires sont disponibles pour se costumer. Les participants doivent ensuite s’inspirer d’une de leur qualité, choisie au préalable, pour nommer le personnage créé.

Cet atelier s’adresse à un groupe d’âge étendu, et différents conseils liés au dessin, ou différentes approches du dessin, sont proposés par l’animateur selon l’âge et les capacités des élèves. Les accessoires et les costumes proposés pour le modèle vivant varient aussi selon le public.

Les participants conservent leurs dessins respectifs, mais ces derniers peuvent être utilisés afin de constituer une murale de superhéros à l’école.

Matériaux utilisés

Pour l’animateur

  • Chevalet et tablette de grandes feuilles avec crayons ou tableau

Pour les élèves

  • Feuilles de papier cartonné, style bristol, 8,5 x 11 po ou 9 x 12 po
  • Crayons graphites (plomb)
  • Gomme à effacer
  • Règle
  • Stylos-feutres à pointe fine de style Sharpie ou Pilot
  • Crayons de couleur (facultatif)

 

L’imagination en bande dessinée

Objectifs :

  • Comprendre les étapes de création d’une bande dessinée.
  • Apprendre à stimuler son imagination en cas de panne.

Au début de l’atelier, l’auteur présente d’abord les étapes de création de la bande dessinée traditionnelle à l’aide de documents originaux. Il explique ensuite le concept des ouvroirs potentiels, souvent utilisés dans l’histoire de l’art pour stimuler l’imagination et générer des idées.

Cette animation permet aux jeunes de plonger rapidement dans un récit grâce à une situation initiale proposée, illustrée sur une affiche. À l’aide d’une liste d’objets définis, les participants doivent trouver une façon originale de se sortir de la situation épineuse initiale. L’animateur rappelle aux élèves les caractéristiques des ouvroirs potentiels afin qu’ils cernent bien le but de l’exercice.

Grâce à la feuille repère exposée, les participants comprennent aisément l’ordre logique des cases d’une bande dessinée et peuvent prendre tout le temps nécessaire pour créer leur propre récit illustré. L’histoire doit tenir sur une page.

Deux situations initiales différentes sont proposées selon le groupe d’âge. L’une d’entre elles a été créée précédemment pour le Téléthon Opération Enfant Soleil et s’adresse aux plus jeunes. L’autre, plus humoristique, est en lien avec la bande dessinée Hipster le chat et s’adresse aux 10 ans et plus.

Matériaux utilisés

Pour l’animateur

  • Chevalet et tablette de grandes feuilles avec crayons ou tableau

Pour les élèves

  • Feuilles de papier cartonné, style bristol, 8,5 x 11 po ou 9 x 12 po
  • Crayons graphites (plomb)
  • Gomme à effacer
  • Règle
  • Stylos-feutres à pointe fine de style Sharpie, Pilot
  • Crayons de couleur (facultatif)

 

Créer une page couverture de bande dessinée

Objectifs :

  • Découvrir les étapes de création d’une bande dessinée.
  • Utiliser le langage de la bande dessinée.

Au début de l’atelier, l’auteur présente d’abord les étapes de création de la bande dessinée traditionnelle à l’aide de documents originaux. Les trois étapes sont affichées en tout temps devant la classe : 1) Dessin d’observation; 2) Encrage; 3) Lettrage et couleur.

Les jeunes font ensuite deux séries de modèles vivants pendant lesquelles des volontaires vont faire la « statue » dans des positions héroïques devant la classe. Des accessoires amusants sont fournis. Les élèves restés assis observent du mieux qu’ils le peuvent ceux qui prennent des positions et dessinent l’un d’entre eux dans un temps limité. Il s’agit ici d’un jeu.

Les élèves dessinent ensuite un paysage sur une feuille cartonnée très pâle. Il s’agit aussi d’un jeu. Il faut dessiner le dessin le plus pâle possible (presque invisible!). À l’aide de la technique (un peu magique) du transfert, les jeunes transfèrent un de leurs deux croquis de personnages faits en début d’atelier en superposition au paysage. Ils modifient ensuite ce personnage à leur guise afin qu’il soit à leur goût. Ils peuvent finalement encrer le tout (personnage et paysage) à l’aide d’un stylo-feutre noir à pointe fine.

Les élèves qui terminent l’encrage utilisent des gabarits de lettrage (fournis) afin d’écrire un titre inventé à leur bande dessinée. Ils ajoutent ensuite la couleur, ce qui peut se terminer hors atelier.

Matériaux utilisés

Pour l’animateur

  • Chevalet et tablette de grandes feuilles avec crayons ou tableau

Pour les élèves

  • Feuilles de papier 8,5 x 11 po
  • Feuilles de papier cartonné, style bristol, 8,5 x 11 po ou 9 x 12 po
  • Crayons graphites (plomb)
  • Gomme à effacer
  • Règle
  • Stylos-feutres à pointe fine de style Sharpie, Pilot
  • Crayons de couleur (facultatif)

Conditions particulières

Avoir un tableau ou un chevalet muni d’une grande tablette à dessin suffit. Les élèves doivent avoir avec eux les crayons et les feuilles 8,5 x 11 po mentionnés dans la description de l’atelier, en plus d’une règle et d’une gomme à effacer. Ils doivent évidemment avoir accès à un pupitre ou à une table pour dessiner. Bref, le contexte d’une classe standard suffit!


Pour information


Téléphone : 581-308-1238
Courriel : guillaumedemers@live.ca

Personne assujettie aux taxes (TPS, TVQ)

Non

Offert aux classes

1re primaire, 2e primaire, 3e primaire, 4e primaire, 5e primaire, 6e primaire, Adaptation scolaire (préscolaire et primaire), Adaptation scolaire (secondaire), 1er secondaire

Offert dans les régions

Toutes les régions

Haut de page