Partager Partager Imprimer la page.  

Les écrivains à l'école


Saguenay–Lac-Saint-Jean

Charles Sagalane

Poésie

Présentation

Charles Sagalane

Charles Sagalane a publié quatre recueils de poésie où se répondent récit, parole dialoguée et formes lyriques. Ses métiers d’entrepreneur et d’enseignant lui ont appris à sortir la littérature des sentiers battus. Il a été représentant du Nord-Est du Québec au comité Trans-Québec de l’Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ) et membre du conseil d’administration de l’Association des écrivains de la Sagamie. Il participe activement à IQ L’Atelier, un regroupement d’artistes pour lequel il est formateur jeunesse au Camp Multi-Arts. Familier des publics scolaires, il propose une façon simple et inédite de s’émerveiller devant notre monde.

Charles Sagalane considère l’écriture comme une expérience à vivre et à partager. Il nourrit sa démarche artistique de ses autres pratiques (cueillette sauvage, dégustation, art de la collection) et diffuse la littérature dans des projets où la poésie prend vie avec le lecteur (aventures de geocaching littéraire, calligramme sur affiche, poèmes en conserve, bibliothèque de survie). Le voyage et la découverte des cultures sont au cœur de son approche – parmi les contrées visitées, citons le Japon, l’Inde, le Maroc, l’Alaska, le Laos, le Pérou, le Vietnam et la Russie. En s’aidant d’objets, de contraintes ludiques, d’accessoires et de petits trésors, il anime des ateliers de création axés sur l’imagination et l’improvisation. Un aperçu des résultats figure sur le site Internet de l’auteur.

Titres suggérés*

Cabinet de curiosités (Éditions La Peuplade, 2009)
Antichambre de la galerie des peintres
(Éditions La Peuplade, 2011)

*Ces titres sont des suggestions de l'auteur ou de l'auteure, en fonction des activités qu'il ou elle propose aux élèves.
Toutefois, il appartient à l'enseignant ou l'enseignante de vérifier si les titres sont adéquats pour son groupe (âge et niveau scolaire, contexte particulier, etc.).
Le personnel enseignant est invité à communiquer avec l'écrivain ou l'écrivaine qui pourra l'éclairer sur cet aspect et l'aider à bien préparer le groupe à sa visite.

Approche et activités proposées

Atelier 42 ateliers brefs d’écriture

De la 1re à la 5e  secondaire

Trouver des mots plus beaux qu’une palette de couleurs Sico? Rédiger la fiche de vente du plus merveilleux objet de curiosité au monde? Faire la roue de l’inspiration quand le crayon est en panne? Décrire le nez de Cyrano de Bergerac comme s’il s’agissait d’un concours d’exagération? Ce sont là quelques exemples des 42 ateliers brefs d’écriture.

La rencontre avec les élèves repose sur une banque d’ateliers d’environ 10 minutes chacun (cinq minutes de création et cinq minutes de partage). Les ateliers brefs sont conçus pour nourrir l’interaction avec le groupe (durée, thème, préférences). Ils se déroulent de manière à rejoindre les centres d’intérêt variables des élèves (aptitudes d’écriture, sensibilité au partage, rythme de la séance, productions préférées, etc.). Le tout est animé de manière à varier les productions écrites (description, acrostiches, histoires merveilleuses, phylactères à combler, vers rimés, formulaires à remplir, contraintes langagières, etc.) tout autant que les types de partage (lecture individuelle, enchaînée grâce à un bâton de parole, théâtralisée par une mise en situation imaginaire, slammée en déclamant de façon aléatoire, etc.). La séance complète comprend habituellement de six à huit ateliers, permettant chemin faisant les questions, commentaires, confidences et approfondissements. L’artiste s’adapte aux demandes des enseignants.

Atelier Liquidation des curiosités

De la 1re à la 5e secondaire

Cet atelier bref nécessite des fiches de liquidation à remplir, des objets de curiosité de la collection de l’auteur et un exemplaire de Cabinet de curiosités. L’atelier se réalise seul ou en équipe. Sa durée peut varier entre 10 et 40 minutes selon les aptitudes et les champs d’intérêt. L’auteur commence par expliquer aux élèves ce qu’est un cabinet de curiosités, sa fascination pour de tels objets et comment il en a tiré un livre à partir de ses visites dans les musées. Puis, il leur dit qu’il a besoin d’aide : par manque de place, il lui faut vendre tous les objets de curiosité qu’il possède. Sauront-ils en avoir un bon prix? En parodiant une vente aux enchères, il leur remet une fiche de liquidation qu’ils devront remplir, où vont figurer le nom de l’objet, sa description détaillée, son historique et la raison de sa valeur inestimable. Les élèves apprennent à observer, à décrire avec les mots justes et à développer leur imagination. Au moment du partage, chacun présente son objet de curiosité à la valeur inestimable et ensemble, ils font une mise en vente – au cours de laquelle l’auteur ne peut s’empêcher de racheter tous les objets! Ils font alors un retour sur ces curiosités, pourquoi elles attirent et comment elles sont un reflet. Pour les élèves plus âgés, l’étrangeté et l’horreur de la thématique peuvent être exploitées dans les objets et la théâtralité.

Atelier La palette Sico

De la 1re à la 5e secondaire

Cet atelier bref nécessite une centaine de palettes de couleur Sico et un exemplaire de Antichambre de la galerie des peintres. Sa durée varie entre 5 et 20 minutes. L’auteur décrit aux élèves son intérêt pour les tableaux, ses coups de cœur dans les galeries et comment est né son livre. Puis, il procède par étapes successives, allant du plus simple au plus avancé :

1. Deviner une couleur :

Un carton de couleur est lu : « Haricot d’Espagne », « Chili con carne », « Fève azuki ». Les participants doivent deviner en chœur la couleur : rouge! L’auteur enchaîne les cartons en haussant le degré de « poéticité » des couleurs.

2. Inventer la couleur :

Chaque élève choisit une palette qui l’inspire et il rédige un nom poétique pour chaque couleur. Même les enseignants participent! Et tout le monde compare ensuite leurs inspirations.

3. Le métier coloré :

L’auteur choisit quelques métiers (cuisinier, chanteur rock, garagiste, etc.) qu’il répartit à l’aveugle dans le groupe. Les élèves inventent les couleurs du carton en respectant cette contrainte. Après la lecture des cartons, il faut regrouper en famille les élèves du même métier.

4. Le livre « graffité » :

L’auteur expose l’histoire du graffiti et, à la lecture d’un passage de son livre consacré à Bansky, il fait circuler un exemplaire où les élèves doivent rapidement laisser un graffiti au cœur des pages. Tous partagent sur le livre en tant qu’objet d’art graphique.


Conditions particulières


Pour information

Charles Sagalane
Téléphone : 418 720-4685
Courriel : sagalanecharles@yahoo.ca

Personne assujettie aux taxes (TPS, TVQ)

Non

Offert aux classes

1er secondaire, 2e secondaire, 3e secondaire, 4e secondaire, 5e secondaire

Offert dans les régions

Toutes les régions

Haut de page