Partager Partager Imprimer la page.  

Les écrivains à l'école


Montréal

Ève Patenaude

Littérature pour la jeunesse

Présentation

Ève Patenaude

Ève Patenaude est bachelière en littérature. Elle a travaillé comme libraire et comme rédactrice de sous-titres pour malentendants. Quelques-unes de ses nouvelles sont parues dans des recueils, tels Moebius et Jet d’encre. Depuis 2009, elle se consacre à l’écriture. Elle publie en 2010 et 2011 à La courte échelle une trilogie pour les 12 ans et plus intitulée « Les pulsars ». Le premier tome, L’abeille de Lokimë, s’est classé troisième lors du concours É-lisez-moi 2012 et il fait partie de la sélection Communication-Jeunesse 2011-2012, catégorie 12-17 ans. L’auteure s’implique dans son quartier de façon bénévole, comme bibliothécaire pour le Centre Pause Parents-Enfants. Elle y fait également la lecture de contes pour les tout-petits.

Titres suggérés*

L'abeille de Lokimë (Éditions de la courte échelle, 2010)
Les étoiles mortes (Éditions de la courte échelle, 2010)
Le dernier pulsar (Éditions de la courte échelle, 2011)
La tour de guet
(La courte échelle, 2012)
Clandestine
(Éditions Porte-Bonheur, 2012)

*Ces titres sont des suggestions de l'auteur ou de l'auteure, en fonction des activités qu'il ou elle propose aux élèves.
Toutefois, il appartient à l'enseignant ou l'enseignante de vérifier si les titres sont adéquats pour son groupe (âge et niveau scolaire, contexte particulier, etc.).
Le personnel enseignant est invité à communiquer avec l'écrivain ou l'écrivaine qui pourra l'éclairer sur cet aspect et l'aider à bien préparer le groupe à sa visite.

Approche et activités proposées

Dans un premier atelier intitulé « Science et science-fiction », l’auteure explique la différence entre les deux (point de départ d’une discussion sur le réel et l’imaginaire), et la façon dont la première nourrit la seconde. À l’aide d’un exemple bien précis (les pulsars en astrophysique, versus « Les pulsars », la trilogie), il sera question des sources d’inspiration de l’écriture, et de la transformation d’éléments du réel en histoire, en fiction. Cet atelier permet deux activités. Dans le volet dédié à la lecture, l’auteure invitera les élèves à disséquer L’abeille de Lokimë pour découvrir ce qui s’y cache de vrai et de faux, par rapport au monde réel. Cet exercice permettra d’illustrer les concepts de cohérence et de vraisemblance, essentiels à toute bonne histoire. Avec le second volet, axé sur l’écriture, les élèves seront amenés à choisir une notion ou un objet scientifique parmi plusieurs propositions de l’auteure et à rédiger un texte qui exploite cette notion, en imaginant de nouvelles règles qui le feront basculer dans l’imaginaire. Le but de l’exercice est de valoriser l’imagination et la créativité, sans toutefois évacuer le réel.

Le deuxième atelier proposé s’intéresse à une étape bien particulière de la rédaction d’un livre (chère à l’auteure) : celle de la réécriture. Il sera question des émotions que vit l’écrivain lorsqu’il doit retravailler son manuscrit (ce qui implique parfois de faire des choix douloureux), mais de la nécessité d’un tel travail pour bonifier son texte. Les différentes étapes du processus d’écriture seront expliquées : idées, notes, plan, premier jet, versions successives sous la supervision du directeur littéraire, remise de la version finale, révision, correction, mise en page, publication. L’auteure expliquera tout particulièrement le mandat du premier chapitre, partie décisive du roman, car il doit permettre au lecteur de plonger directement dans l’univers du récit et se montrer assez accrocheur pour que celui-ci décide de poursuivre sa lecture. L’auteure invitera les élèves à réécrire le début de l’un de ses livres, en tenant compte de différents facteurs. L’objectif est de permettre aux jeunes de mettre en valeur les moments-clés (ceux-ci risquent de différer d’un lecteur à l’autre, en fonction de ses goûts et de ses valeurs), de faire travailler leur mémoire et leur créativité, ainsi que leur esprit de synthèse.

Autres exemples d'activités

  • Choisir une personne connue ou croisée dans la rue et la transformer en personnage : lui inventer un passé, des habitudes, etc. L’idée est de marquer le passage entre réel et fiction.
  • Montrer des images utilisées pour l’écriture des « Pulsars » et demander aux élèves de rédiger leur propre description.
  • Proposer aux élèves de dessiner le plan de l’Area, d’après la description faite dans L’abeille de Lokimë. Comparer ensuite avec la vision de l’auteure.
  • Inventer des titres pour les chapitres de L’abeille de Lokimë et créer une nouvelle table des matières.
  • Demander aux élèves d’imaginer et d’écrire certains épisodes de l’histoire qui ne sont pas narrés (par exemple, ce que Shila ressent lorsqu’elle se réveille sur l’Area).

Conditions particulières


Pour information

Ève Patenaude
Téléphone : 514 751-2483
Courriel : eve_patenaude@hotmail.com

Personne assujettie aux taxes (TPS, TVQ)

Non

Offert aux classes

5e primaire, 6e primaire, 1er secondaire, 2e secondaire, 3e secondaire, 4e secondaire, 5e secondaire

Offert dans les régions

Montréal

Haut de page