Partager Partager Imprimer la page.  

Les écrivains à l'école


Montérégie

Une école accueille un artiste ou un écrivain.

Marie-Belle Ouellet

Poésie

Présentation

Marie-Belle Ouellet
Stéphane Larivière

Marie-Belle Ouellet est une poète de la Montérégie qui rayonne dans son milieu professionnel depuis 2006. Elle est native de la Gaspésie où elle y ancre sa poésie. C’est d’ailleurs au creux d’un coquillage que sa poésie a vu le jour. Bachelière en littérature profil création depuis 2005, elle organise des soirées de poésie et des ateliers, et participe à l’élaboration de plusieurs revues littéraires dont Arcade, Lapsus et FéminÉtudes. Elle est membre de l’Union des écrivaines et des écrivains québécois depuis 2012.

Marie-Belle Ouellet a remporté le prix Arcade pour sa suite poétique Natures mortes, en 2004. Elle a, par la suite, publié des poèmes dans différentes anthologies de la poésie et dans différentes revues littéraires. Elle a publié trois recueils de poésie aux Éditions David.

Elle a été la première artiste en résidence à la Maison Félix-Leclerc de Vaudreuil, en 2011. Elle participe activement à la promotion de la poésie au sein de la région de Vaudreuil-Soulanges. En 2015, elle a fait la tournée Muséo-Littéraire : Une chasse aux poèmes pour les enfants de tous les âges au Musée de Vaudreuil-Soulanges. En 2016, elle a exposé ses poèmes sur quelques œuvres de Manon Côté et a participé à l’exposition Jardins lumières combinant ses poèmes à 30 œuvres visuelles au Vieux-Couvent de Vaudreuil. Tout au long de son parcours littéraire, elle est invitée à de nombreuses reprises au Festival international de poésie de Trois-Rivières pour y faire des lectures et participer à de nombreuses activités.

Elle considère que la poésie doit tenir une place importante dans la communauté et au sein de la société afin de créer une ouverture en soi et vers l’autre. La poésie apporte une dimension sensible, développant ainsi la créativité chez l’ensemble des candidats qui participent aux projets de Marie-Belle. Son univers poétique démontre bien les variations de couleurs et les différentes perceptions au tréfonds de chaque individu. Elle tend à donner la motivation et l’intérêt aux enfants qu’elle rencontre, et à éveiller ainsi leur pensée critique et créatrice.

Titres suggérés*

Je promets

Le son friable de l’étreinte

*Ces titres sont des suggestions de l'auteur ou de l'auteure, en fonction des activités qu'il ou elle propose aux élèves.
Toutefois, il appartient à l'enseignant ou l'enseignante de vérifier si les titres sont adéquats pour son groupe (âge et niveau scolaire, contexte particulier, etc.).
Le personnel enseignant est invité à communiquer avec l'écrivain ou l'écrivaine qui pourra l'éclairer sur cet aspect et l'aider à bien préparer le groupe à sa visite.

Approche et activités proposées

Le chuchotement des coquillages

Les enfants, porteurs de sens, sont un exemple d’ouverture pour de nombreux adultes même si, bien souvent, ils ont peu de contact avec la nature. C’est la raison pour laquelle cet atelier offre aux jeunes une belle occasion de capter le bruit des vagues, la voix douce d’une grand-mère, le son mélancolique du violon ou tout autre son qui les captivera lorsqu’ils poseront le coquillage sur leur oreille. Pour amorcer la rencontre, la poète parle brièvement de son expérience avec la mer...

L’atelier se poursuit par la démonstration des trésors marins dans un grand filet de pêche. Chacun choisit le coquillage à son image et peut ensuite faire l’exercice de visualisation en écoutant la lecture d’un poème sur la mer. Par la suite, les élèves discutent de ce qu’ils ressentent en écoutant le poème et de ce qu’ils en comprennent, avant d’entamer la rédaction ou le dessin de ce qu’ils ont entendu ou de ce qu’ils auraient aimé entendre.

Il est possible de sélectionner le poème sur la mer avec l’enseignant et d’ajuster les activités selon le niveau et les capacités des élèves.

Le but premier de l’activité est de montrer la variété des perceptions dans la classe et de mettre en valeur leur poème porteur de sens. Lors de la deuxième rencontre, une plage de ouate est disposée et installée dans la classe afin d’y déposer chaque poème au creux du coquillage offert par la poète et choisi par l’élève. La plage est présentée à une autre classe et une lecture des poèmes est faite par les élèves lors de cette rencontre. Différentes dispositions sont à prévoir pour l’installation, à vérifier auprès de l’enseignant de chaque classe rencontrée.

Un texto à la mer

Les jeunes sont friands de technologie et aiment envoyer des messages électroniques à leurs amis. Pourquoi ne pas lier poésie (cadavre exquis) et technologie? Afin d’augmenter leur intérêt et leur fascination, la poète combine technologie, nature et poésie, d’abord lors d’une brève présentation de son parcours et de sa poésie sous forme de texto sur papier. Puis s’entament les discussions et les échanges sur les liens entre la nature, la poésie et la technologie.

Pour ce faire, le groupe est divisé en deux parties. Chaque équipe développe des idées autour du sujet de la technologie dans la poésie; des mots-clés (sujet, verbe et complément) sont soulevés lors du remue-méninges. Chacun développe ses idées et trouve des mots liés au sujet de la technologie ou de la nature. La poète lit quelques poèmes sur la nature et demande aux élèves de développer l’un des poèmes lus en le transformant en poème bref (de type texto) sur la technologie ou en créant à leur tour un poème (de type texto) sur la nature.

Les élèves créent ensuite des cadavres exquis, comme un texto poétique à leur image, qu’ils peuvent déposer dans une petite bouteille remise par la poète et qu’ils offrent à une personne de leur choix. C’est l’expérience créatrice et l’expression qui sont au cœur de cet atelier adapté aux intérêts des jeunes.

Dans le mouvement des vagues

Les vagues font partie du mouvement incessant de la vie sur terre. Durant l’atelier de création, les enfants deviennent des vagues tantôt houleuses, tantôt déferlantes ou douces, selon leurs sentiments. Ils prononcent un mot se rapportant à la mer avec le ton adéquat selon le mouvement des vagues qu’ils ont choisi. Chaque mouvement se rattache au ton emprunté par l’élève. La rencontre se poursuit par une petite lecture de poèmes, en silence, dans le bruit des vagues.

Les vagues sont ensuite dessinées et affichées dans la classe ou dans les couloirs de l’école, selon la disposition et la décision de l’enseignant de chaque classe rencontrée. Selon le niveau, les élèves peuvent composer un poème qu’ils glisseront dans le creux de la vague. Lors de cette activité, chaque élève entre en contact avec son ressenti et découvre qu’il est porteur de sens et de poésie. Les vagues et les mouvements inspirent l’enfant, l’amènent à écouter ce qui l’habite.


Conditions particulières

Appareil électronique pour CD, coquillages, bouteilles en vitre, ouate et papier cartonné.

Pour l’atelier Le mouvement des vagues : gymnase, si possible.


Pour information


Téléphone : 450-218-2802
Courriel : mbellapoesie@live.ca

Personne assujettie aux taxes (TPS, TVQ)

Non

Offert aux classes

2e primaire, 3e primaire, 4e primaire, 5e primaire, 6e primaire, 1er secondaire, 2e secondaire, 3e secondaire, 4e secondaire, 5e secondaire

Offert dans les régions

Estrie, Lanaudière, Laurentides, Laval, Outaouais, Montérégie, Montréal

Haut de page