Partager Partager Imprimer la page.  

Les écrivains à l'école


Montréal

Une école accueille un artiste ou un écrivain.

Lise Baucher-Morency

Littérature pour la jeunesse, Récit et roman

Présentation

Baucher-Morency, Lise
René De Carufel

Dès son enfance, Lise Baucher-Morency a la passion de l’écriture et de cette magie des mots qui permet de créer et d’explorer des univers multiples au gré de son imagination. À 15 ans, elle écrit ses premières chroniques dans un hebdomadaire de sa région puis, 3 années plus tard, elle s’envole pour Paris afin de faire un stage en journalisme qui lui ouvre les portes du milieu professionnel. Elle travaille ensuite dans plusieurs sphères du monde des communications et des médias électroniques et écrits.

Avant d’acquérir une expertise dans la production de contenu numérique, elle a également travaillé comme rédactrice, journaliste et photographe pour, entre autres, La Presse, le Journal de Montréal, The Gazette, le groupe Publicor (maintenant Québécor), Radio-Canada, TVA et des compagnies de production audiovisuelle privées. Elle a aussi été rédactrice en chef et éditrice pour diverses maisons d’édition (livres et magazines).

Après toutes ces années, Lise Baucher-Morency est maintenant une auteure accomplie, une scénariste, une documentariste et une conférencière. Elle est coauteure de la biographie Pierre Péladeau, cet inconnu aux Éditions Trait d’union et coauteure de deux romans d’aventures publiés en France en 1996 : Les Aventures de Jérôme Urphy (tome 1, Affaires de cœur et tome 2, Prix au filet) aux Éditions du Choucas. En 2008-2009, elle écrit quatre romans jeunesse de la série Kimo, le dernier shaman (Le canot magique, Les prisonniers, La jungle urbaine et Le livre des secrets). Avec le succès immédiat de cette série, elle est invitée à présenter des ateliers sur le thème des contes et des légendes dans de nombreuses écoles primaires partout au Québec, notamment à l’occasion des salons du livre.

En 2017, son tout dernier roman historique destiné aux jeunes, La périlleuse fondation de Ville-Marie, paraît chez Planète rebelle à l’occasion du 375e anniversaire de la fondation de Montréal.

Titres suggérés*

Kimo le dernier shaman, tome 1 à 4

La périlleuse fondation de Ville-Marie

*Ces titres sont des suggestions de l'auteur ou de l'auteure, en fonction des activités qu'il ou elle propose aux élèves.
Toutefois, il appartient à l'enseignant ou l'enseignante de vérifier si les titres sont adéquats pour son groupe (âge et niveau scolaire, contexte particulier, etc.).
Le personnel enseignant est invité à communiquer avec l'écrivain ou l'écrivaine qui pourra l'éclairer sur cet aspect et l'aider à bien préparer le groupe à sa visite.

Approche et activités proposées

La naissance des contes et les légendes

L’auteure propose des ateliers de 60 minutes à l’intention des établissements scolaires de niveau primaire. Ils sont adaptés à des groupes de différentes dimensions et de différents niveaux pédagogiques et modifiés en fonction de l’âge des enfants à qui ils sont présentés.

Avant l’atelier / Pistes pour introduire l’atelier

Il serait préférable que les enfants aient lu au moins le tome 1 (Kimo, le dernier shaman : le canot magique) au préalable ou qu’il y ait eu déjà une familiarisation avec des contes et des légendes populaires comme le loup-garou, la chasse-galerie ou encore des légendes locales. Les contes et les légendes sont connus pour nourrir l’imaginaire des lecteurs et les inciter à développer la faculté de créer par l’écriture.

L’auteure se présente, décrit brièvement son expérience professionnelle dans le monde de la rédaction et des communications ainsi que ses livres de la série Kimo, le dernier shaman qui se trouvent dans presque toutes les bibliothèques scolaires et municipales. Comme le thème principal de cette série jeunesse est inspiré des contes et des légendes du Québec et d’ailleurs, elle entame l’atelier sur l’historique universel des légendes transmises de génération en génération en expliquant aussi leur raison d’exister.

L’auteure évoque ensuite quelques personnages et récits connus. Elle explique la différence entre la fable, le conte et la légende en utilisant des exemples notoires (par exemple, les fables de La Fontaine, les contes de Grimm, les légendes comme celle du géant Beaupré, d’Alexis le Trotteur et de Joe Montferrand). Elle décrit les événements et les personnages à l’origine des légendes populaires et d’expressions typiques comme Le Bonhomme 7 heures, le diable est aux vaches, attendre quelqu’un avec une brique et un fanal, entre chien et loup, cipaille, etc.

Tout au long de la présentation, les jeunes sont invités à participer activement en relatant leurs connaissances et leurs souvenirs de contes et de légendes qui les ont marqués et des personnages qui les ont le plus impressionnés, fait peur, fait rire, etc.

Dans la dernière partie de cet atelier, l’auteure aborde les légendes urbaines qui servent la plupart du temps à faire peur et à véhiculer des faussetés. Elle axe l’atelier sur l’importance d’écrire correctement, de nourrir l’imaginaire et, surtout, le goût de la lecture.

Optionnel : atelier d’écriture de 120 minutes (en 2 sessions d’une heure pour la 1re et la 2e secondaire)

Description disponible sur demande pour les groupes intéressés.

La fondation de Ville-Marie devenue Montréal

L’auteure se présente, décrit brièvement son expérience professionnelle dans le monde de la rédaction et des communications, ainsi que ses livres, plus particulièrement la publication récente du roman de fiction inspiré de la fondation de Montréal, La périlleuse fondation de Ville-Marie. Elle explique l’origine de la colonie et ce qui a incité des gens comme Paul Chomedey de Maisonneuve, Jeanne Mance et le premier groupe de colons, les Habitants, à traverser l’Atlantique pour venir établir une bourgade dans une île sauvage, habitée par des Hurons et éloignée de secours et de ravitaillement.

Utilisant l’histoire vécue par les personnages de son livre, elle relate les faits marquants du développement de Ville-Marie, les difficultés constantes et les dangers que les Habitants affrontaient quotidiennement, le climat rigoureux et les Iroquois qui les traquaient sans cesse.

D’où venaient de Maisonneuve et Jeanne Mance et pourquoi voulaient-ils venir fonder une colonie missionnaire dans un lieu aussi sauvage? Qu’est-ce qui faisait de Montréal une colonie si différente de celles de Québec et de Trois-Rivières? Quelle est l’origine de la croix plantée sur le mont Royal par De Maisonneuve? Qui était Marguerite Bourgeoys? Son rôle et celui de Pierre Boucher pour la venue massive de celles que l’on appelait les Filles du roi?

L’auteure évoque les principaux événements de la fondation de la ville et les vestiges qui ont perduré à travers le temps : la Place Royale, le marché Bonsecours, l’église Notre-Dame, la Maison Saint-Gabriel, l’hôpital Notre-Dame, etc.

Au terme de l’atelier, l’auteure demande aux élèves d’écrire un résumé de ce qu’ils ont retenu de l’histoire. Ils peuvent, par la suite, continuer la discussion avec le professeur selon l’horaire prévu à cet effet.

Dans cette dernière partie, l’auteure accentue l’importance de l’écriture, car c’est par les correspondances, les textes et les journaux laissés par les découvreurs et les fondateurs que nous pouvons connaître et perpétuer notre histoire.


Conditions particulières

Classe ou local insonorisé ou le moins bruyant possible, carafe d’eau et verre, chevalet, grand bloc de papier de présentation et crayons-feutre noirs.


Pour information


Téléphone : 438-807-3711
Courriel : diffusion@webtvlive.com

Personne assujettie aux taxes (TPS, TVQ)

Oui

Offert aux classes

3e primaire, 4e primaire, 5e primaire, 6e primaire, 1er secondaire, 2e secondaire

Offert dans les régions

Toutes les régions sauf Nord-du-Québec

Haut de page