Partager Partager Imprimer la page.  

Les artistes à l'école


Lanaudière

Une école accueille un artiste ou un écrivain.

Josée Mayrand
Dominic Desrochers

Arts de la scène
Danse percussive, gumboot

Présentation

Josée Mayrand et Dominic Desrochers

Spécialiste en conception d'ateliers, Josée Mayrand transmet son attrait pour les arts et le mouvement par le biais d’une approche ludique et «particip'active». Après une longue expérience en danses traditionnelles, son aventure en gumboot commence en 1998 avec les cours de Louis-Philippe Paulhus de la Famille Botte, groupe pionnier du gumboot au Québec. Elle a également suivi des stages avec Sipho Ndlela, artiste du spectacle sud-africain Gumboots. Comme interprète, l’artiste a dansé pour les compagnies Zøgma, Collectif de folklore urbain et Bourask. Elle s’est également produite dans le cadre de divers projets, dont le film Dédé à travers les brumes. Josée Mayrand partage maintenant son expertise comme formatrice auprès des enseignants et affectionne particulièrement les ateliers-famille en entreprise, là où, «en jouant des bottes», les pas de chacun créent un rythme collectif!

Dominic Desrochers est interprète en danse, chorégraphe et musicien. Sa dextérité et sa musicalité ont suscité l’estime de collaborateurs aussi divers que le Cirque du Soleil, La Bottine Souriante, Loco Locas, L'Auguste Théâtre, Max Film pour le film Dédé à travers les brumes, Bourask, Rapetipetam, Ouanani, Juan Sebastian Larobina et Sandy Silva. Membre de la direction artistique de Zøgma, Collectif de folklore urbain (productions Chantier, et Rapaillé), l’artiste chorégraphie pour plusieurs compagnies de danse amateurs et professionnelles à travers le pays, développant ainsi sa passion pour les danses percussives par le biais d’un langage gestuel métissé qui se veut universel. Dominic Desrochers est membre des formations Bon Débarras et Mademoiselle s'amuse, au sein desquelles sa poésie et sa gestuelle occupent une place privilégiée.

Approche et type d'activités proposées


Gumboot

L'approche des artistes s'articule autour de l'expérimentation. Ils souhaitent sensibiliser les élèves à la diversité culturelle, aux réalités différentes et aux multiples possibilités qui s'offrent à soi. Par des jeux d'écoute et d'observation et par des exercices de rythme, les jeunes expérimentent le métier de danseur de gumboot et acquièrent des connaissances culturelles sur ce mode d'expression particulier. Avec les artistes, ils participent aux danses par le biais d'un dialogue où les bottes «se répondent». Sur un même rythme, les participants s'amusent à varier leurs mouvements en créant de nouvelles façons de taper (sur leurs bottes, le sol, mains, etc.). Des mises en situations les feront entrer dans les coulisses du métier de danseur. L'animation est parsemée d'interventions et d'activités dansées qui permettent à l'élève d'imaginer le contexte culturel dans lequel s'est développé le gumboot. Cet art a en effet été initié par des mineurs sud-africains qui utilisaient leurs bottes de travail pour jouer de la percussion, leur permettant ainsi de se rassembler et d'interagir, et ce, même s'ils parlaient des langues différentes.

Exemples d'activités

  • Jumelage de deux classes participant chacune à un atelier différent. Les jeunes des deux classes sont ensuite jumelés deux par deux et enseignent à leur tour la séquence apprise à leurs vis-à-vis. Ensuite, outillés de ce double bagage, les duos se groupent en équipes de 4 ou 5 afin d'amorcer un travail de création. Le résultat final peut être présenté à l'ensemble de l'école ou aux parents lors d'une fête scolaire, ou encore faire l'objet d'un vidéo-clip.
  • Tournée dans l'école – Les plus vieux qui ont suivi l'atelier sont invités à inventer un numéro qui sera présenté aux enfants plus jeunes. Les mouvements et déplacements dans l'histoire se font avec des pas de gumboot. Chaque équipe de 4 ou 5 (un ou deux narrateurs et les danseurs qui incarnent les personnages) présente d'abord sa création à sa propre classe (public d'essai). Les équipes se réajustent (parler plus fort, se souvenir, garder le rythme, travailler synchronisé, s'ajuster à l'environnement, surmonter la gêne, etc.) puis partent en tournée dans l'école, chacune dans une classe différente.

Conditions particulières

Les élèves doivent apporter une paire de bottes de caoutchouc (bottes de pluie) ou, à défaut, leurs souliers de course.


Pour information

Josée Mayrand
Téléphone : 450 883-9012
Courriel : danserpourdecouvrir@gmail.com

Personne assujettie aux taxes (TPS, TVQ)

Oui

Offert aux classes

Toutes les classes

Offert dans les régions

Toutes les régions

Haut de page