Partager Partager Imprimer la page.  

Les artistes à l'école


Laurentides

Une école accueille un artiste ou un écrivain.

Sylvie Tisserand

Arts visuels
Nouveaux médias, panorama virtuel

Présentation

Sylvie Tisserand

Sylvie Tisserand est titulaire d’un baccalauréat en arts visuels de l’Université du Québec à Hull. Elle termine actuellement une maîtrise en arts visuels et médiatiques (concentration éducation) à l’Université du Québec à Montréal. Artiste professionnelle en art contemporain, elle pratique la sculpture en fil de fer et l’infographie d’art. On retrouve dans son site Web les détails du projet sur l’identité Frontière humaine ainsi que diverses sculptures en fil de fer façonnées à même certaines parties du corps. Ces interventions ont été réalisées en 2004-2005 dans le cadre d’une résidence d’artiste à la maison Bleau, en partenariat avec la Ville de Montréal et le parc-nature de la Pointe-aux-Prairies. Après Frontière humaine, l’artiste a amorcé en 2005 un projet intitulé Les sentiers aléatoires, utilisant les techniques de création par ordinateur, pour réaliser des panoramas virtuels. Ce projet, expérimenté à deux reprises dans un contexte de suppléance dans une classe d’arts, propose un itinéraire constructif, une métaphore d’un sentier de vie favorisant un cheminement réflexif. Plusieurs fois boursière du Conseil des arts et des lettres du Québec, Sylvie Tisserand a participé à cinq expositions individuelles et à de nombreuses expositions collectives au cours des quinze dernières années.

Approche et type d'activités proposées


Frontière-Humaine / Identité de masses

L’objectif de l’atelier est de sensibiliser les jeunes à la recherche contemporaine en arts médiatiques et au processus de création et de réflexion. Par la réalisation d’un sentier imaginaire dans lequel il se représente, l’élève réfléchit à son environnement immédiat ou futur. Il apprend à créer une image panoramique qui sera convertie en clip QTVR, (Quick Time Virtual Reality), un environnement virtuel dans lequel le glissement de la souris permet d’avancer et d’explorer l’image. Si le temps le permet, le logiciel Cubic, simple d’utilisation, permettra d’ajouter des zones sensibles et de créer des hyperliens afin de relier les sentiers et de les exporter à la manière de pages Web.

Exemple d’activité
La rencontre débute par une courte présentation de l’artiste, de ses travaux et du projet multimédia Les sentiers aléatoires. Pour bien comprendre celui-ci, des exemples de panoramas virtuels créés par l’artiste et par des élèves sont présentés ou visionnés sur le Web. Du matériel didactique peut être fourni à l’enseignant afin d’amorcer la réflexion en classe, de former des équipes et d’aider les jeunes dans leur recherche d’idées, de thématique et d’un modèle de base qui servira à ébaucher un croquis. L’atelier peut facilement être jumelé à diverses matières scolaires.

Le projet nécessite d’avoir accès au laboratoire informatique et à un ordinateur. Le logiciel Photoshop Element (ou un autre logiciel de traitement d’images), le logiciel Cubic (très recommandé), un appareil photo numérique ou un caméscope avec la fonction photo ainsi qu’un numériseur sont également nécessaires. Idéalement, l’artiste rencontre les élèves de façon hebdomadaire et donne de dix à douze ateliers. La formule peut être adaptée en fonction des besoins et des connaissances en informatiques de l’enseignant, ou selon les ressources disponibles à l’école.


Conditions particulières

L’atelier peut nécessiter la location et l’achat de matériel et de logiciels, au coût variant entre 50 $ et 100 $ par journée d’animation.


Pour information

Sylvie Tisserand
Téléphone : 450 745-0240
Courriel : sylvietisserand@yahoo.fr

Personne assujettie aux taxes (TPS, TVQ)

Non

Offert aux classes

1er secondaire, 2e secondaire, 3e secondaire, 4e secondaire, 5e secondaire

Offert dans les régions

Toutes les régions

Haut de page