Partager Partager Imprimer la page.  

Les artistes à l'école


Montréal

Une école accueille un artiste ou un écrivain.

Claudine Raymond

Arts de la scène
Théâtre

Présentation

Claudine Raymond
Photo : Katia Gosselin

Diplômée du Conservatoire d'art dramatique, Claudine Raymond est également titulaire d'un baccalauréat en communication de l'Université du Québec à Montréal. Comédienne dans plus d'une vingtaine de productions théâtrales, elle a été membre de la Ligue Nationale d'Improvisation (LNI) de 1981 à 1985 et en 1995. Conceptrice et coordonnatrice de spectacles de type expérimental, notamment Le hasard fait bien les choses, dans lequel toutes les parties du spectacle étaient tirées au sort, l'artiste a écrit quatre pièces de théâtre pour la jeunesse, qui ont été produites par des compagnies de théâtre professionnelles. Boursière du Conseil des Arts du Canada, elle a également écrit Petit cochon, une histoire vraie..., une pièce sur le thème de l'intimidation chez les enfants. Cette production de Pipo Atelier Théâtre s'adresse à des jeunes du 1er et 2e cycle du primaire. La pièce, présentée plus d'une cinquantaine de fois depuis sa création en 2007, fait actuellement l'objet d'un projet d'édition.

Approche et type d'activités proposées



Si l'école le désire, l'artiste peut présenter des ateliers d'improvisation avec les jeunes du troisième cycle du primaire et avec ceux du secondaire. Une version plus courte de l'atelier «Création d'un personnage inventé» est également offerte.

Exemples d'activités

1. Création d'un personnage inventé (2e et 3e cycles du primaire)

L'atelier a pour but d'explorer le monde fascinant de la création par le biais du théâtre et d'autres disciplines comme les arts visuels, la musique et la littérature. L'activité a été conçue pour être réalisée sur une période de plusieurs mois et pour aboutir à une représentation devant public. Les rencontres sont divisées en cinq grands axes.

  • L'observation — Exercer son ouverture d'esprit et son jugement artistique. Périodes exclusivement consacrées à regarder et écouter ceux qui nous entourent. Cet exercice peut se faire dans des endroits publics (école, rues, musées, parcs, etc.).
  • L'imagination — Espace réservé à l'improvisation à partir d'exercices concrets (mime, pantomime, imitation etc.).
  • Le rythme — La musique comme inspiration, les sons qui stimulent, qui provoquent, qui appuient le rythme intérieur de son personnage. Travail physique sur la démarche, sur sa façon de bouger et de respirer et sur son attitude générale.
  • La visualisation — Mises en situation à partir de toiles et de tableaux de maîtres, ou de collages et de dessins réalisés en atelier par les élèves. Utilisation des rêves, d'une scène de film ou d'une séquence vue à la télévision. Improvisation avec la parole.
  • L'écriture — Construction de l'histoire que le personnage devra raconter. Histoire inventée en groupe, ou entrevue avec le personnage et son biographe : incident dans l'enfance, sentiment intérieur de son personnage, etc. Pour le texte, il sera possible de s'inspirer d'un poème, d'une lettre ou d'un article publié dans un magazine.

2. Initiation à la création théâtrale à partir d'un personnage (secondaire)

Le personnage est ici un lieu concret de transposition de l'imaginaire et permet une saine distance entre soi et l'objet de sa création. Le résultat de cette démarche fera l'objet d'une présentation par les élèves devant leurs pairs. Cette présentation pourra avoir lieu dans la classe, un corridor, un parc ou en itinérance dans l'école à des moments prédéterminés. La durée prévue pour chaque présentation individuelle peut varier entre 4 et 8 minutes. L'atelier se divise en cinq axes d'interprétation et de recherche, et le nombre d'ateliers prévus est de 8. Chaque atelier est d'une durée de deux heures et comprend une période de réchauffement de 30 minutes.

  • Exercice d'observation — Période exclusivement consacrée à l'observation active. L'objectif est de réaliser que regarder est un acte beaucoup plus important que le simple fait de voir, et qu'écouter n'est pas seulement entendre. Exercice de base essentiel pour apprendre à créer un personnage, il est aussi très utile pour développer son sens de l'observation et ainsi élargir ses perspectives extérieures. Lors de la rencontre suivante, chaque participant devra présenter le résultat de ses observations. Cet exercice pourra servir de squelette au personnage.
  • L'imagination — Espace réservé à l'improvisation à partir de la démarche, de l'attitude physique, des gestes que posent un personnage et de la manière d'être de celui-ci devant une situation. Ces exercices sans parole ont pour but de constituer les premiers pas de la création de cet objet théâtral que sera le personnage.
  • Le rythme — La musique comme inspiration, les sons qui stimulent, qui provoquent, qui appuient le rythme intérieur du personnage. Improviser des sons et de la musique en groupe. La parole peut ici être utilisée. Le créateur pourra, s'il le désire, demander la collaboration de ses camarades pour la formation d'un chœur ou d'un bruit d'ambiance.
  • La visualisation — Mises en situation à partir de toiles et de tableaux de maîtres, ou de collages et de dessins réalisés par les participants. Utilisation des rêves, de scènes de film ou de télévision qui ont particulièrement touché l'élève. Ces exercices sont utiles pour faire naître les émotions de son personnage et apprendre à reconnaître les matériaux utiles au développement intérieur de celui-ci.
  • L'écriture — Inventer une histoire pour son personnage à partir d'une lettre, d'un article de journal, d'une publicité, d'un poème, d'un geste etc. Autres sujets d'exploration : histoire inventée en groupe, cadavre exquis, sons décousus pour inventer des mots nouveaux, etc.

Le processus de création sera consigné par chaque participant dans un journal de bord et servira de témoin concret dans l'édification de son personnage. Les aspects visuel et sonore pourront être élaborés à l'aide de collage, dessin, graphique, partition musicale, photo, etc. L'écriture du scénario et l'écriture du texte, s'il y a lieu, seront progressifs, de telle sorte qu'il sera possible de suivre le développement du projet en parcourant le carnet de bord. Le but final de cette expérience n'est pas la performance dans la représentation, mais le cheminement de chacun dans la création d'un objet théâtral original.


Conditions particulières


Pour information

Claudine Raymond
Téléphone : 514 495-2679
Courriel : claudineraymond@videotron.ca

Personne assujettie aux taxes (TPS, TVQ)

Non

Offert aux classes

3e primaire, 4e primaire, 5e primaire, 6e primaire, 1er secondaire, 2e secondaire, 3e secondaire, 4e secondaire, 5e secondaire

Offert dans les régions

Toutes les régions

Haut de page