Partager Partager Imprimer la page.  

Les artistes à l'école


Montréal

Une école accueille un artiste ou un écrivain.

Caroline Hayeur

Arts visuels
Photographie

Présentation


ADOLAND, Caroline Hayeur

Résolument optimiste, marquée par une expérience de terrain depuis le début des années 1990, Caroline Hayeur explore les questions du corps social : convivialité, partage et différences. Sa quête est celle des lieux et des formes de socialisation – amicale, filiale, communautés plurielles – dans la lignée du documentaire et du portrait humaniste. Sa pratique est foncièrement ancrée dans le temps présent.

En 1997, Rituel festif – Portraits de la scène rave à Montréal amorce une incursion dans le monde de la nuit. L’exposition fait le tour du monde pendant dix ans. Rituel festif, Tanz party puis Amalgat. Danse, tradition et autres spiritualités témoignent du corps en mouvement et font l’objet de livres, de tournées et de sites Web.

Humanitas, une série de portraits illustrant les émotions de la naissance à la mort, est présentée plusieurs fois au Québec et à Toulouse. Avec Adoland, Caroline Hayeur poursuit son périple dans le monde de l’adolescence. Le corpus est présenté dans 6 lieux de diffusion au Québec depuis 2014. Ses mises en espace et ses installations, généralement à grands déploiements, s’inscrivent dans le champ de la photographie plasticienne.

Depuis 2003, l’artiste orchestre des projets d’échange et de formation. Que ce soit avec des jeunes d’origine haïtienne en parallèle à l’exposition Stock en Haïti : Quinze ans ou auprès de nouveaux arrivants pour Amalgat, le but demeure le même : l’utilisation de la photographie en tant qu’outil démocratique pour une valorisation de l’humain dans son environnement.

Nommons aussi l’œuvre in situ Ici c’est chez moi (Habiter, Vu, Québec, 2006) et le projet Web Habiter – au-delà de ma chambre (ONF, 2011) et Adoland (2014 à 2016), où elle convie des adolescents à photographier leur chambre. L’esprit de communauté sous-tend toute la pratique de l’artiste : la recherche de terrain et l’acte de médiation en sont les clés. Adoland Gaspésie _ Le film, Ma chambre c’est mon territoire est accessible sur La Fabrique culturelle de Télé-Québec.

Caroline Hayeur multiplie les projets collaboratifs tant pour le Web avec l’ONF Interactif que sous la forme d’installations. Depuis 2003, elle développe aussi une co-signature – Les Ying Yang Ladies – avec la musicienne Myléna Bergeron sous la forme de vidéomusiques ou de performances audiovisuelles. En 2016, elle signe Abrazo, un projet d’installations photo et vidéo, en duo avec l’artiste interdisciplinaire D. Kimm. Incursion intime dans l’univers du tango, Hayeur en capte les mouvements et atmosphères (Occurrence, Montréal).

Porte-parole du Zoom Photo Festival Saguenay en 2013, Caroline Hayeur est membre du Collectif Stock Photo (Montréal) depuis 1994.

Approche et type d'activités proposées



ADOLAND : Ma chambre c’est mon territoire

Mission photographique avec présentation publique

En lien avec l’exposition ADOLAND, la photographe Caroline Hayeur propose un atelier avec des élèves du secondaire. Durant 2 ou 3 périodes dans une classe d’art ou une autre salle, le cheminement se fait de la prise de photos jusqu’à la présentation.

Rencontre 1 :

• Présentation du projet ADOLAND en classe avec projection (20 minutes)

• Initiation de base à la photographie (cadrage, technique et intention)

• Attribution de la mission photographique

L’artiste présente sa démarche en bref, le projet ADOLAND et son porte-folio. Elle explique la mission photographique sur le thème de la chambre d’adolescent et les consignes. Le matériel et l’équipement nécessaires aux prises photographiques par les élèves sont sous la responsabilité de l’école.

La mission!

Avec un téléphone ou une caméra numérique, chaque élève fait des photos de sa chambre sous toutes ses coutures : plan général, les 4 murs, détails, endroits cachés (tiroir, garde-robe), objets importants. Il fait un égoportrait (selfie) dans sa chambre : l’élève se photographie lui-même, dans sa chambre, avec le retardateur de son appareil photo, ou demande à quelqu’un de sa famille de suivre les consignes, ou utilise un jeu de miroir, etc. Il peut également faire un échange avec son ami en le photographiant dans sa chambre et en lui demandant en retour de le photographier dans sa chambre.

Les sujets et chambres doivent être reliés à la thématique d’ADOLAND (monde de l’adolescence). Les photos sont faites à l’horizontale (format paysage). Chaque élève choisit ses 5 photographies préférées pour la deuxième rencontre.

Rencontre 2 :

• Récupération des fichiers numériques et projection en classe

• Initiation de base au laboratoire informatique (correction des couleurs, contraste, etc.)

• Échange et discussion sur l’expérience de la prise de photos

Les images réalisées par les élèves ont préalablement été téléchargées en classe par l’enseignant. L’artiste anime la discussion sur la présélection des photographies et leur appréciation. Avec le groupe, l’artiste dirige un choix final en fonction du corpus global.

En laboratoire informatique, l’artiste aborde la composition des photos retenues sous forme de mosaïque en vue de leur installation. C’est l’artiste ou l’enseignant qui est responsable des impressions numériques à la suite de la sélection des photographies retenues, et ce, en format lettre au maximum. Les frais du matériel requis sont sous la responsabilité de l’école.

L’école doit s’assurer d’obtenir le consentement pour la diffusion publique des photographies des élèves ou des personnes représentées sur les photographies (formalités).

Rencontre 3

• Montage de la mosaïque

• Vernissage

Après l’impression des images, les élèves font des collages in situ pour la confection d’une méga chambre commune, sur un mur de la classe ou dans une aire commune de l’école (si un espace galerie est disponible). Le vernissage peut se dérouler pendant le dîner ou après les classes (à déterminer).


Conditions particulières

Besoins particuliers

  • Projecteur vidéo
  • Grande table pour la confection de la mosaïque
  • Espace mur (en classe ou dans les aires communes de l’école) pour l’exposition

Matériel non réutilisable

  • Impressions numériques couleur
  • Gommette, punaises ou taques

Pour information


Téléphone : 514-998-1383
Courriel : art@carolinehayeur.com

Personne assujettie aux taxes (TPS, TVQ)

Oui

Offert aux classes

Toutes les classes

Offert dans les régions

Toutes les régions

Autre(s) langue(s)

Français, anglais

Haut de page