Partager Partager Imprimer la page.  

Les artistes à l'école


Montérégie

Une école accueille un artiste ou un écrivain.

Madeleine Turgeon

Arts visuels
Techniques mixtes et mosaïque

Présentation


Daniel Bouguerra

Madeleine Turgeon est une artiste multidisciplinaire de la Montérégie qui évolue dans le milieu des arts visuels depuis 1995. C’est à travers les techniques mixtes et la mosaïque qu’elle s’exprime pour proposer une signature visuelle originale et facilement identifiable. Au fil des ans, elle a trouvé un équilibre entre ces disciplines artistiques pour répondre à des commandes d’œuvres privées et publiques et la réalisation d’œuvres en milieu scolaire. Elle a participé à une soixantaine d’expositions collectives et a présenté une dizaine d’expositions individuelles.

En 2011, elle a reçu la distinction d’Académicienne de l’Académie internationale des Beaux-Arts du Québec (AIBAQ) accordée pour sa démarche artistique et la qualité de son œuvre picturale. Si la complexité de la nature telle qu’elle est, sauvage et indomptable, reste pour elle une source d’inspiration constante, c’est qu’un baccalauréat en agronomie à l’Université McGill a précédé sa formation en arts visuels à l’Ontario College of Art & Design University of Toronto.

Comme rien ne se perd, tout se crée et tout se transforme, elle a privilégié en 1988 l’art aux sciences de l’agriculture pour se consacrer entièrement à sa carrière artistique tout en conservant sa passion pour la nature. Comme sa peinture a toujours suggéré une matière morcelée, la mosaïque contemporaine s’est présentée à elle comme une évidence. Passionnée par le côté brut de cette discipline millénaire, elle propose la création de petites mosaïques par la méthode directe, qui sont ensuite assemblées en une œuvre collective de plus grande dimension. Cette artiste étant en constante recherche pour repousser les limites de ses créations, tout est susceptible de servir son art : le moindre bout de papier façonné, les tesselles de verre, la pierre, la céramique, les minéraux ou des objets recyclés.

Elle considère que la mosaïque peut être interprétée comme une société où chaque petite pièce représenterait un individu. Chacun est unique et, par sa participation à la mosaïque, il surpasse son individualité tout en contribuant à la collectivité en permettant l’unicité de l’œuvre. De cette prémisse, les projets qu’elle propose font appel au travail d’équipe où chaque élève développe un sentiment de fierté face à son travail, mais également un sentiment d’appartenance à l’œuvre collective. Elle prend plaisir à partager sa démarche artistique, à inspirer et à proposer des œuvres collectives porteuses tant d’identité que de valeurs et de sens tout en mettant en relation ses savoirs, son savoir-faire et son savoir-faire faire.

Approche et type d'activités proposées



Côte à côte

Les jeunes sont naturellement fascinés par les roches et minéraux de par leurs formes, leurs couleurs et leurs textures intéressantes. L’atelier débute par quelques anecdotes qui soulignent la démarche de la mosaïste avec des œuvres murales et sculpturales. L’artiste leur explique ensuite les règles de sécurité et procède à une courte démonstration de la technique en méthode directe.

Essentiellement, l’activité se résume à faire vivre une expérience artistique de la mosaïque contemporaine par l’exploration des notions de rythme par les contrastes de couleurs, de motifs et de textures. L’ensemble des petites pièces que représente une mosaïque prend sa valeur non pas dans les pièces disparates, mais dans l’organisation harmonieuse de l’ensemble.

Pour donner forme à cet univers, l’artiste propose la création de petites mosaïques par la méthode spontanée en pose directe; elles sont ensuite assemblées en une œuvre collective de plus grande dimension. L’artiste prône l’échange coopératif entre élèves dans un environnement respectueux de l’espace de travail de chacun.

Les élèves reçoivent tous un support (Wonderboard®, Sintra® ou bois) d’un format d’environ 6 x 6 po et un même nombre chacun de tesselles, céramique, verre, pierres, minéraux, perles (beads), objets recyclés, etc. Ils sont ensuite encouragés à laisser libre cours à leur imagination durant cette activité exploratoire où ils imbriquent les pièces en respectant le support fourni. Tout au long de l’atelier, les élèves sont invités à multiplier les lignes, les motifs et les éléments graphiques pour qu’ils s’accumulent, se superposent et s’entrecroisent. Il n’est nullement question dans cet atelier de reproduire un dessin figuratif, mais bien d’explorer de façon abstraite les notions de ressemblance, de différence, de positif et de négatif afin de créer une petite œuvre vibrante de lumière. Des photos des œuvres sont prises et présentées ultérieurement sous forme de diaporama et, dans un deuxième temps, les petites mosaïques sont collées pour former une œuvre collective.

L’activité prévue est adaptée en fonction de l’âge des élèves, de la durée de la rencontre et du niveau d’apprentissage de chacun des groupes. Au premier cycle du primaire, les élèves reçoivent du matériel précoupé adapté à leurs habiletés de motricité fine et à leurs capacités attentionnelles. À partir dutroisième cycle du primaire, les outils de coupe sont introduits.

 

Qui suis-je?

L’adolescence constitue dans notre société contemporaine une période d’importants changements sur les plans tant corporel que des relations socioaffectives et des intérêts intellectuels. Afin de prévenir la marginalisation et l’exclusion des adolescents, cet atelier mise sur des notions qui les touchent directement par la sensibilisation à l’art.

Proposé à tous les cycles du secondaire, cet atelier est spécifiquement conçu pour les jeunes pour qui la stabilité n’est pas un acquis. L’artiste propose une rencontre dont les objectifs se concentrent sur l’acceptation de soi, les relations avec les autres et la projection de son image. Elle présente d’abord un court diaporama aux élèves (L’évolution de la mosaïque contemporaine), puis explique son travail de mosaïste afin de contextualiser son implication dans l’œuvre à réaliser. Comme praticienne en arts visuels, Madeleine Turgeon s’intéresse avant tout à la démarche de création. À cet égard, les élèves sont initiés au fait que la mosaïque contemporaine n’est pas essentiellement constituée de tesselles de céramique, de pierre ou de verre, mais également d’objets divers. Ils sont également invités à prendre part au processus et à la conceptualisation de l’œuvre.

L’atelier consiste à créer une œuvre collective à partir de masques en bas-reliefs, recouverts de différents matériaux recyclés. Les élèves sont invités à s’exprimer pour suggérer comment les masques devraient être assemblés en une œuvre collective (œuvre murale ou sculpture). Les masques réalisés à partir de bandelettes de plâtre sont fournis, toutefois le processus est expliqué dans le diaporama. Dépendamment du temps alloué, l’artiste en fait la démonstration en classe avec un élève volontaire. En équipe de deux, les élèves sont invités par la suite à recouvrir les masques en technique directe avec de la colle Wellbound®, des attaches françaises en métal et des matériaux recyclés (languettes de papier coloré, pastilles de styromousse colorées, granules de bois, céramique, matériaux naturels, plastiques, objets recyclés, etc.). L’atelier permet d’intégrer les éléments du langage plastique tels que les notions de perspectives, d’organisation de l’espace, de composition, de mouvement, de rythme, d’équilibre, de texture et de volume, et d’apprécier les effets de la lumière sur les pièces.

L’activité prévue est adaptée en fonction de l’âge des élèves, de la durée de la rencontre et du niveau d’apprentissage de chacun des groupes.

 

L’art dans tous ses états (classes adaptées)

Au service d’un public fragilisé (retard d’apprentissage, handicap et exclusion sociale), cet atelier mise sur le processus thérapeutique plutôt que sur les valeurs esthétiques des œuvres produites. Les objectifs de cet atelier visent le développement des facultés intellectuelles et cognitives des élèves par un travail artistique de base, sur les plans sensoriel et perceptif.

L’atelier consiste à improviser de petites mosaïques à partir de matières recyclées et de couleurs variées sur le thème de la liberté; force de la nature, tourbillon sans fin, grand bouleversement, méli-mélo d’idées sont autant d’images qui symbolisent L’art dans tous ses états. Avec cette thématique, l’artiste autorise une mosaïque collective non parfaite qui relève d’un assemblage de pièces disparates et ludiques, mais où l’ensemble prime sur l’unicité.

Dans un premier temps, les jeunes sont initiés à la mosaïque par la découverte d’œuvres murales et sculpturales de l’artiste. Dans un deuxième temps, ils sont invités à créer une petite œuvre relativement facile à réaliser, mais qui permet un impact visuel intéressant. Les matériaux recyclés fournis par l’artiste sont validés par l’enseignant au préalable et sont mis à la disposition des élèves pour leur permettre de toucher, d’expérimenter et d’imaginer comment les utiliser sur un support fourni. En fonction du groupe, il est proposé d’utiliser de la colle pour sécuriser les pièces sur le support ou de tout coller sur une pellicule autocollante. Basé sur le développement d’habiletés manuelles et le renforcement positif, l’atelier est dirigé dans une ambiance calme, créative et sécurisante, ce qui permet aux jeunes de développer leur confiance et leur estime de soi.

Chaque élève est amené à réaliser une pièce pour l’œuvre collective et une autre qu’il pourra garder en souvenir. Évidemment, le résultat final pourrait être éclectique et avoir l’air inachevé. Ce n’est pas la perfection qui est recherchée, mais bien l’expérience.

L’activité prévue est adaptée en fonction de l’âge des élèves, de la durée de la rencontre et du niveau d’apprentissage de chacun des groupes.


Conditions particulières

Une classe avec accès à l’eau courante, deux tables et un chariot à roulettes sont souhaités.

L’atelier nécessite les matériaux suivants : colle, mortier, coulis, céramique, verre, miroir, petits objets recyclés, au coût maximal de 100 $ par jour ou selon l’ampleur du projet.

Tous les outils de mosaïque et les pinces fines sont fournis. Le portable et le projecteur sont également fournis pour les présentations audiovisuelles.

Il faut consacrer environ deux périodes avec un intervalle minimal de 24 heures pour permettre le séchage des pièces. Dans tous les cas, l’artiste s’occupe du coulis et de l’installation finale de l’œuvre. Les œuvres sont terminées en atelier et livrées dans un délai de deux semaines.


Pour information


Téléphone : 450-455-5570
Téléphone autre : 450-631-3112
Télécopieur : 450-455-5570
Courriel : madeleineturgeonart@gmail.com

Personne assujettie aux taxes (TPS, TVQ)

Non

Offert aux classes

Toutes les classes

Offert dans les régions

Toutes les régions

Autre(s) langue(s)

Français, anglais

Haut de page