Partager Partager Imprimer la page.  

Les artistes à l'école


Estrie

Une école accueille un artiste ou un écrivain.

Suzanne Ferland

Arts visuels
Peinture et photographie

Présentation


Suzanne Ferland

Suzanne Ferland a étudié en Arts visuels à l’Université du Québec à Montréal et en Gestion d’organismes culturels à HEC Montréal. Elle a exposé ses œuvres lors d’une quarantaine d’expositions collectives et d’une douzaine d’expositions solos. Elle a reçu une bourse de la SODEC en 2015 pour l’acquisition d’équipement numérique destiné à la création. Ses œuvres font partie des collections publiques Loto-Québec, Pratt & Whitney, Gestion Fonds des professionnels, Pinsonneault & Torraldo avocats et de nombreuses collections privées.

Parallèlement à sa pratique professionnelle en arts visuels, elle a travaillé dans le domaine du cinéma et de la télévision comme directrice artistique pendant de nombreuses années. Elle a également été chef de l’éducation à l’Orchestre symphonique de Montréal, puis gestionnaire dans divers organismes culturels.

Sa démarche artistique est motivée par un questionnement sur la relation à l’espace, le territoire étant parsemé d’éléments organiques et architecturaux qui nourrissent l’imaginaire collectif. Elle découle aussi d’une vision fragmentée et recomposée de l’image influencée par sa pratique professionnelle en cinéma. Celle-ci a été déterminante, tant par l’observation des cadrages cinématographiques que par la lecture de l’image dynamique. La narration devient aussi partie intégrante de son processus de création par la juxtaposition d’images qui recomposent un parcours.

À travers sa récente série intitulée Passages; Espaces perçus narratifs, elle propose une représentation plastique de la réalité où le regard perd ses assises archétypales du paysage. Elle capte différents points de vue d’éléments qu’elle recadre afin d’en proposer une nouvelle lecture. Elle recompose un espace pictural, entre le réel et l’imaginaire, et elle intervient ensuite en peinture pour appuyer ce discours.

Elle utilise des symboles iconiques de passage tels le fleuve, le pont, les oiseaux migrateurs ainsi que les traces laissées sur notre passage. Leur mise en relation remet en question notre perception et notre relation au paysage en illustrant un parcours. Cette représentation de l’espace offre une relecture du paysage qui défile sous nos yeux, tel un carnet de voyage où chaque page est un tableau.

Approche et type d'activités proposées



Carnet de voyage

Dans cet atelier, les élèves travaillent avec la photographie amalgamée à la peinture pour remettre en question leur perception de l’espace et leur relation au paysage.

La mise en relation de plusieurs images crée une narration qui s’apparente à un carnet de voyage. Nos souvenirs sont des détails, de gros plans, des ambiances, des couleurs, des odeurs, des horizons infinis, des perspectives. Tous ces éléments forment notre mémoire et notre point de vue.           

L’élève aborde les notions de narration : Qu’est-ce que je veux raconter? Qu’est-ce que je veux faire dire aux images? Est-ce que je veux recréer un souvenir? Inventer un univers?

L’élève aborde également les notions de choix : Quelles photos et quels segments de photos vais-je choisir? Comment puis-je mettre en relation deux ou plusieurs images? Quels moyens d’expression et quelles couleurs vais-je utiliser?

Le choix des photos est la clef du projet. Elles peuvent être prises par les élèves s’ils ont accès à des caméras ou être choisies par ce qu’elles évoquent pour eux. L’artiste peut apporter diverses photos (gros plans, plan large, etc.). L’uniformité du format des photos accentue la notion de parcours.

Les photos sont découpées et collées avec un médium acrylique sur des cartons rigides. Les élèves interviennent ensuite avec le moyen d’expression de leur choix : peinture acrylique, gouache, crayons de couleur ou pastels. Le choix d’une photo couleur ou en noir et blanc est significatif, puisque les deux types de photos évoquent des émotions différentes. Il est possible d’ajouter des éléments 3D aux photos (matières organiques, branches ou objets ayant un sens), car ils apportent une nouvelle lecture de l’espace pictural.

L’atelier se déroule idéalement sur deux rencontres.

Première rencontre : explication de la démarche et de la façon de travailler

Les élèves font leurs choix de photos selon le thème choisi et le montage / collage. Tout doit être sec avant d’entreprendre la suite du travail.

Deuxième rencontre : les jeunes développent leur projet avec les moyens d’expression choisis.


Conditions particulières

  • Une salle de classe (protéger les tables) ou l’atelier d’arts plastiques
  • Le matériel d’arts plastiques (différents moyens d’expression), des cartons rigides, médium acrylique
  • Des photos selon le thème, à discuter avec l’enseignant (si les jeunes ont accès à des ordinateurs et à Photoshop, il est possible de prémonter les photos avant de les imprimer (pour le niveau secondaire))
  • Un photocopieur couleur et du papier épais (sinon, l’artiste doit faire imprimer des photos avant l’exercice)

Matériel non réutilisable

Médium acrylique, cartons rigides et papier impression de photos


Pour information


Téléphone : 819-868-0556
Courriel : ferland.suzanne@gmail.com

Personne assujettie aux taxes (TPS, TVQ)

Non

Offert aux classes

3e primaire, 4e primaire, 5e primaire, 6e primaire, 1er secondaire, 2e secondaire, 3e secondaire, 4e secondaire, 5e secondaire

Offert dans les régions

Toutes les régions

Autre(s) langue(s)

Français, anglais

Haut de page