Partager Partager Imprimer la page.  

Les artistes à l'école


Estrie

Une école accueille un artiste ou un écrivain.

Marilou Ferlandt

Arts de la scène
Théâtre d'ombres

Présentation


Francis Charpentier

Marilou Ferlandt (alias Madame Pissenlit) est une artiste de la scène qui cherche avant tout à semer, par le théâtre, le germe de l’ouverture à l’Autre. À cette fin, elle suscite chez les jeunes un éveil à la culture et à l’imaginaire au moyen de sa Boîte à ombrages, un dispositif technique qu’elle a créé au cours de ses nombreuses années d’animation culturelle auprès de la jeunesse. Forte de ses rencontres avec des grands du théâtre tels que Augusto Boal et des troupes importantes dans le théâtre d’intervention comme Mise au Jeu et le Théâtre Parminou, elle articule son travail autour d’un questionnement sur les rapports entre l’empathie et l’autonomisation dans le développement des enfants.

La Boîte à ombrages croise plusieurs approches et modes d’expression : le théâtre d’ombres, le cinéma d’animation et le conte fantastique. Grâce à cette technique théâtrale, les élèves jouent à l’intérieur de décors projetés sur une toile, généralement produits à partir de dessins appliqués sur support acétate et colorés par diverses formes de filtres (gélatines, peinture à vitrail, etc.). Ils évoluent de concert avec le rétroprojectionniste attitré lors de l’activité. La Boîte à ombrages permet de créer des effets de poursuite et de chute, ou des changements de décor rapides en « bernant », en quelque sorte, l’œil du spectateur. La musique, le bruitage et les contrastes rythment l’histoire et captivent le public.

Les jeunes sont au cœur du projet artistique de Marilou Ferlandt, puisqu’ils sont présents en amont de ses créations. Dans le cadre de ses camps de création et de ses ateliers, ils doivent créer des histoires à leur goût tout en respectant quelques contraintes de base données par l’artiste. Les explorations des jeunes dans la Boîte à ombrages lui servent d’inspiration première pour créer des spectacles destinés à la jeunesse.

Depuis 2012, Marilou Ferlandt se sert de l’humour comme d’un exutoire. Du clair-obscur mélancolique, elle est passée aux couleurs généreuses, savoureuses. Malgré les tonalités frivoles, comiques et grotesques qui marquent ses performances scéniques, la profondeur de son message demeure.

La violence présente dans la société et le rejet de l’Autre la touchent beaucoup. Grâce à sa technique narrative unique, elle souhaite accorder aux jeunes créatifs et marginaux une voix et un appui pour qu’ils se lèvent et affichent leur différence à la face du monde.

Approche et type d'activités proposées



La boîte à ombrages en création! (classes régulières)

Cet atelier culturel vise à faire découvrir la Boîte à ombrages. Le groupe choisi découvre cette technique colorée et lumineuse grâce à des jeux, à des discussions et à un projet de création réalisé en équipe. Il s’adresse aux jeunes d’âge primaire ou du secondaire en classes ordinaires et il demande soit une journée d’implication ou de deux à trois jours, pour permettre des créations plus achevées. Toutes les observations récoltées lors des ateliers servent à parfaire les outils d’animation de l’artiste.

La Boîte à ombrages, une technique théâtrale axée sur le corps plutôt que le verbe, allie théâtre d’ombres, cinéma d’animation et conte fantastique. Des jeunes jouent des rôles derrière l’écran, tandis que d’autres, attitrés au rétroprojecteur, déplacent les décors et les marionnettes. Des bandes sonores accompagnent l’action livrée lors de saynètes.

Dans un premier temps, les élèves sont amenés à découvrir la technique de la Boîte à ombrages à travers un éventail d’exercices et de saynètes choisies par rapport à leur âge. Tranquillement, l’artiste invite les jeunes sur le chemin de la création en les questionnant sur l’appréciation qu’ils font des sketches joués par leurs pairs. La discussion est guidée par des règles de communication simples, empathiques et bienveillantes. D’ailleurs, l’inclusion sociale, le soutien social et, à l’opposé, les dégâts causés par l’exclusion sociale comme l’intimidation sont des thèmes chers à Marilou Ferlandt. Le métier d’artiste et d’entrepreneure culturelle est aussi un sujet qui peut être abordé.

Après cette première période, des jeux sont intégrés pour dynamiser le groupe et le mettre sur la voie de la matière aux créations qui suivront plus tard. Les équipes se forment ensuite pour choisir les lieux, les musiques ainsi que les personnages. Dans un deuxième temps, toujours en petites équipes, la création des saynètes débute : remue-méninges, personnages, lieux, histoire, etc. La journée se termine par une présentation de chacun des sketches créés, l’appréciation de la journée et un jeu festif!

Selon l’énergie du groupe, de petites périodes de jeux ou des discussions sont ajoutées à l’horaire de la journée. L’activité s’insère dans le cadre du programme scolaire en favorisant l’intégration de diverses compétences, telles que la mise en œuvre de la pensée créatrice, la coopération, l’affirmation de sa personnalité, mais, surtout, la compréhension et l’expérimentation de la démarche de création et son appréciation.

 

 

La Boîte à ombrages : quand l’action prend le dessus sur les mots!

Cet atelier culturel vise à faire découvrir la Boîte à ombrages. Le groupe choisi découvre cette technique colorée et lumineuse grâce à des jeux, à des discussions et à un projet de création réalisé en équipe. Il s’adresse aux jeunes des classes adaptées du niveau primaire ou secondaire et dure de une journée à deux ou trois jours. Toutes les observations récoltées lors des ateliers servent à parfaire les outils d’animation de l’artiste et à alimenter sa création. Pour que les jeunes se sentent investis dans le processus, celle-ci s’informe auprès de l’enseignant au sujet de la spécificité de chacun des groupes et adapte ses activités au courant de la journée.

La Boîte à ombrages, une technique théâtrale axée sur le corps plutôt que le verbe, allie théâtre d’ombres, cinéma d’animation et conte fantastique. Des jeunes jouent des rôles derrière l’écran, tandis que d’autres, attitrés au rétroprojecteur, déplacent les décors et les marionnettes. Des bandes sonores accompagnent l’action livrée lors de saynètes.

Dans un premier temps, les élèves sont amenés à découvrir la technique de la Boîte à ombrages à travers un éventail d’exercices et de sketches choisis par rapport à leur âge, à leur degré de compréhension ainsi qu’à leurs goûts personnels. Tranquillement, l’artiste amène les jeunes sur le chemin de la création en les questionnant sur l’appréciation qu’ils font des saynètes jouées par leurs pairs. La discussion est guidée par des règles de communication simples, empathiques et bienveillantes. D’ailleurs, l’inclusion sociale, le soutien social et, à l’opposé, les dégâts causés par l’exclusion sociale comme l’intimidation sont des thèmes chers à Marilou Ferlandt.

Après cette première période, des jeux sont intégrés pour dynamiser le groupe et le mettre sur la voie de la matière aux créations qui suivront plus tard. Les équipes se forment et commencent à penser au projet. Dans un deuxième temps, toujours en petites équipes, la création des saynètes débute. Quelles sont les clés qui feront de chacune une présentation? La journée se termine par une présentation des sketches, l’appréciation de la journée et un jeu festif!

Selon l’énergie du groupe, de petites périodes de jeux ou des discussions sont ajoutées à l’horaire de la journée. L’activité s’insère dans le cadre du programme scolaire en favorisant l’intégration de diverses compétences, telles que la coopération, l’affirmation de sa personnalité, mais, surtout, la compréhension et l’expérimentation de la démarche de création et son appréciation.


Conditions particulières

Pour la bonne tenue de l’atelier, le groupe doit avoir accès à une salle de classe où les bureaux sont positionnés le long du mur (un espace vide de 20 pieds sur 25 pieds est nécessaire). Un rétroprojecteur supplémentaire peut faciliter le travail de création (facultatif).

Matériel non réutilisable

Certaines activités nécessitent du matériel non réutilisable, accessible au coût de 50 $ (maximum 100 $ par journée d’animation). Toutefois, si l’école possède déjà ce matériel, aucun frais ne sera demandé.


Pour information


Téléphone : 819-342-3334
Courriel : mft@pissenlit.ca

Personne assujettie aux taxes (TPS, TVQ)

Oui

Offert aux classes

3e primaire, 4e primaire, 5e primaire, 6e primaire, 1er secondaire, 2e secondaire, 3e secondaire, Adaptation scolaire (préscolaire et primaire), Adaptation scolaire (secondaire)

Offert dans les régions

Toutes les régions

Autre(s) langue(s)

Français, anglais

Haut de page