Partager Partager Imprimer la page.  

Les artistes à l'école


Montréal

Chrystelle Maechler
Maria Isabel Rondon

Arts de la scène
Chant et danse

Présentation

Chrystelle Maechler

Chrystelle Maechler est chanteuse et leader du PERCU JAZZ PROJECT et d’ORANGE KITCHEN, formation musico-visuelle qui était au POP Montréal 2010. On peut l’entendre à l’Upstairs, au Dièse Onze, sur les ondes de Planète Jazz 91,9 et CJLO. Elle est également scénariste-coréalisatrice du court métrage Salsa Picante diffusé lors du RIDM Québec, RCI et lors de festivals de courts métrages à l’étranger. Elle est la rédactrice de films documentaires dont deux sur le Festival Nuits d’Afrique et elle écrit la chronique hebdomadaire Le bon plan jazz de la semaine pour sortiesJAZZnights.com. Formée en voix hors-champ à la Montréal School of Performing Arts et en pose de voix parlée à l’Université de Montréal, elle est lectrice-narratrice de livres jeunesse pour Vues et Voix, depuis 2011.

De toutes les variables de la communication, la voix et les mots sont deux constantes qui m’ont toujours fascinée. Les mots, lorsqu’ils couchés sur papier, figent la pensée, se solidifient. Lorsqu’ils sont déclamés à haute voix, ils se teintent d’une couleur insoupçonnée. Lorsqu’ils sont chantés, ils résonnent dans nos cœurs et nos têtes. Lorsqu’ils sont mis en images, ils deviennent une unité forte et indissociable. Mais ils sont, avant tout, le ciment de nos langues, de nos cultures, et c’est en apprenant à jouer avec eux sous toutes leurs formes que l’on contribue à leur pérennité. Chanter, narrer, écrire, peu importe dans quelle langue, sont mes façons d’explorer cette matière malléable, de célébrer un joyau que je ne peux que partager encore et encore.

Approche et type d'activités proposées



Objectifs de création : les ateliers proposent d’utiliser le monde mythologique des Orixas, des divinités afro-brésiliennes, pour travailler, à travers la perception rythmique et émotionnelle, la construction d’histoires et de chorégraphies simples et accessibles. Les objectifs sont de stimuler la créativité et l’imaginaire, de transcrire des mouvements en mots et vice versa, de développer la coordination des mouvements, d’ouvrir l’esprit, de renforcer l’estime de soi et de sensibiliser les élèves à un univers culturel différent.

Étapes de réalisation : les élèves exécutent un échauffement corporel, par des exercices cardio-vasculaires et de respiration basés sur le principe de la visualisation. Sur la musique, une artiste enseigne quelques mouvements-clés de danses des Orixas, une fois le choix d’une divinité préétabli ou décidé conjointement avec les élèves. Elles introduisent le concept de l'expression d'une image par le mouvement. Les artistes préparent plusieurs paniers contenant des images-mots correspondant à des personnages (Orixas), à des actions, à des lieux, à des émotions et à des valeurs. La classe est séparée en plusieurs groupes. Chaque groupe pige une carte dans chaque panier et doit s’en inspirer pour créer une séquence de cinq à six mouvements et raconter l’histoire correspondante sur la musique proposée. Les groupes présenteront ensuite tour à tour le résultat de leur création. Une variante consistera à mettre en commun le travail de chaque groupe pour composer un spectacle global.

Exemples d'activités

La classe est séparée en deux équipes. Chaque équipe est invitée à créer des mouvements-images corporels sur cette musique en s'inspirant de la thématique représentée par l'Orixa (élément de la nature ou traits de personnalité). La danse doit raconter une histoire qui ne doit pas être divulguée à l’autre équipe. Après une présentation par un premier groupe de sa danse, les autres élèves discutent de ce qu’ils ont remarqué et doivent dire quelle histoire, quelles émotions cela leur inspire. Après, le premier groupe doit raconter l’histoire de la danse et voir si le message qu’il voulait passer a été véhiculé. Une autre variante est l'élaboration d'une chorégraphie selon le principe du cadavre exquis : chaque élève choisit un mouvement, et le prochain doit continuer le mouvement là où l'élève précédent a terminé, afin de continuer l'histoire par le mouvement. Une autre possibilité est une collaboration à plus long terme pour l'élaboration d'un spectacle créé par les élèves et encadré par les artistes. Pour des élèves plus âgés ou étudiant la danse, on incorpore des éléments contemporains de Technique Silvestre et de capoeira.


Conditions particulières


Pour information

Chrystelle Maechler
Téléphone : 514 845-8401
Courriel : contact@chrystellemaechler.com

Personne assujettie aux taxes (TPS, TVQ)

Non

Offert aux classes

3e primaire, 4e primaire, 5e primaire, 6e primaire, 1er secondaire, 2e secondaire, 3e secondaire, 4e secondaire, 5e secondaire

Offert dans les régions

Toutes les régions

Haut de page