Partager Partager Imprimer la page.  

Les artistes à l'école


Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

Une école accueille un artiste ou un écrivain.

Estelle Marcoux

Arts visuels
Photographie

Présentation

Estelle Marcoux

Photographe professionnelle depuis 2000, je travaille depuis 2009 aux Productions La Semelle Verte, principalement en tant que caméraman. Pendant cinq ans, j’ai été photographe médicale à l’Hôpital général juif, photographiant des sujets et des situations que peu de gens ont la chance de voir. J’ai enseigné la photographie et le multimédia dans un collège britannique préuniversitaire situé dans les Laurentides. Entre 2007 et 2009, j’ai suivi le travail de l’artiste inuit Ruben Anton Komangapik, photographiant autant ses œuvres que l’homme à l’œuvre. Basé essentiellement sur mes photographies, ISUMA : The Art and Imagination of Ruben Anton Komangapik a été publié par Inhabit Media, en 2011. Je suis également photographe pigiste (portrait, reportage, scolaire, touristique et reproduction d’art) depuis 2000.

Mon approche combine l’intimité, le reportage et la sublimation artistique. Attirée par la rencontre de l’Autre, je produis différents reportages photographiques inhérents à ma vie personnelle. De la série de portraits de familles en Amérique du Sud réalisée en 2002 à la série de paysages grands formats exposée lors de la première édition des Rencontres internationales de la photographie en Gaspésie en 2010, en passant par « 100 visages nordiques » effectués lors d’un voyage dans les Territoires du Nord-Ouest en 2007, chaque projet artistique débute par une situation personnelle, un état, un lieu, et surtout des rencontres et le désir de les sublimer.

Approche et type d'activités proposées



Le projet Regard sur ma ville, encadré par les Rencontres internationales de la photographie en Gaspésie, offrira deux ateliers en classe qui permettront aux jeunes de se familiariser avec le reportage photographique. Chaque classe sera appelée à réaliser son propre reportage photographique sur sa ville, sa municipalité, selon un angle de vue que les élèves auront choisi avec mon aide. Cette approche favorise la participation des jeunes à un projet artistique tout en leur donnant l’occasion d’exprimer leur point de vue à travers la photographie. Lors du premier atelier d’une demi-journée, les élèves seront initiés au reportage photographique. Ces derniers prendront leurs photographies en classe ou à la maison, selon le choix de l’enseignant, sans ma présence. Lors du deuxième atelier, les élèves viendront en classe avec les photographies qu’ils auront prises. Ensemble, nous en choisirons de 10 à 12 afin de créer le reportage photographique. Les photographies sélectionnées seront imprimées par les responsables des Rencontres et exposées par la municipalité lors du passage de l’événement estival dans la municipalité. Ce projet permettra aux jeunes de la Gaspésie de participer à une démarche artistique sur le paysage en lien avec leur milieu de vie, par le reportage photographique. De plus, cette activité pédagogique souhaite faire prendre conscience aux jeunes que l’art fait partie intégrante de leur vie.

Exemples d'activités

Lors du premier atelier, des exemples visuels de différents types de reportage photographique seront utilisés. La classe devra discuter et s’entendre sur un projet commun à réaliser ainsi que sur un angle de vue. Chaque élève aura une mission photographique à effectuer avant le prochain atelier. La prise des photographies par les élèves se fera sans moi. L’enseignant peut décider de faire l’activité en groupe durant les heures de classe ou bien les élèves prennent leurs photographies avec leurs parents en dehors des heures de classe. Lors du deuxième atelier, les photographies des élèves seront rassemblées sur mon ordinateur et projetées afin de les assister dans le choix de 10 ou 12 photographies qui créeront le reportage photographique. Ce sont les élèves, en groupe et sous ma supervision, qui auront la délicate tâche d’effectuer les choix parmi la banque de photographies. Cet exercice initiera les élèves à un des aspects du métier de photographe, le plus difficile parfois (!), celui de la sélection rigoureuse des photographies en lien avec un projet artistique précis.


Conditions particulières

Location et achat de matériel spécialisé : projecteur, ordinateur, appareils photo, lampe projecteur, papier, piles, disque dur. Les frais sont répartis sur plusieurs ateliers. Le coût moyen par atelier est de 100 $.


Pour information

Estelle Marcoux
Téléphone : 418 388-5188
Courriel : estellemarcoux3@gmail.com

Personne assujettie aux taxes (TPS, TVQ)

Non

Offert aux classes

3e primaire, 4e primaire, 5e primaire, 6e primaire, 1er secondaire, 2e secondaire, 3e secondaire, 4e secondaire, 5e secondaire

Offert dans les régions

Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

Haut de page