Partager Partager Imprimer la page.  

Les artistes à l'école


Montréal

Une école accueille un artiste ou un écrivain.

Laurence Petit

Métiers d'art
Mosaïque

Présentation

Laurence Petit

Intuitive, curieuse et autodidacte, Laurence Petit joint sa passion pour les voyages à celle de la mosaïque en suivant des formations chez des artistes renommés, d'ici et d'ailleurs. Elle a puisé son inspiration et a développé sa technique, entre autres, à Montréal, à l'atelier Phébus, en 2005, à Philadelphie, avec Isaiha Zagar, en 2008, à Barcelone, avec Martin Brown, en 2009, et à San Francisco, avec Sonia King, en 2011. Motivée par l’énergie créative d’un groupe, l'artiste dirige des projets collectifs dans le milieu communautaire, aux Habitations Jeanne-Mance et aux Îlots St-Martin, en collaboration avec MU, ainsi qu'en milieu scolaire, au 80, ruelle de l'avenir, en collaboration avec Culture pour tous, et pour le Forum Jeunesse de Longueuil. Elle enseigne avec passion et générosité son amour pour la mosaïque.

Créer avec la couleur, la texture, les matériaux, avec l’intuition, la spontanéité, les limites, à travers la peur, la joie et le doute. Ce sont ces motivations, ces freins et ces émotions qui l’inspirent. Les possibilités infinies de son imagination et des matières la stimulent énormément. À travers son travail, elle cherche l’équilibre entre les objets usagés (ex. : bouton ou vaisselle) qui traînent tout un passé et les matières nouvelles (ex. : verre, céramique ou millefiori).

Elle cherche sans cesse à donner une personnalité à ses créations, tout en respectant l’âme de sa matière première. Elle prend le temps de la transformer, de l’imaginer autrement, afin de faire ressortir tout son potentiel et de trouver l’étincelle qui lui permettra de briller. Il se dégage de ses œuvres une part de liberté et de folie, ce qu'elle souhaite d’ailleurs communiquer aux élèves qui participent à se projets.

Approche et type d'activités proposées



L'objectif des projets collectifs est d'abord de créer une œuvre murale en mosaïque, mais aussi d'engager les participants dans une démarche favorisant la coopération, l’émergence d’une démarche créative ainsi que le développement du jugement esthétique.

Puisque les œuvres sont constituées en partie de matériaux récupérés, l’artiste invite les élèves à apporter leur propre vaisselle, des boutons ou de la céramique. Cette démarche s’effectue en synergie avec ses préoccupations environnementales, ce qui permet aux artistes en herbe de développer un regard sur le potentiel des matériaux, tout en s'appropriant leur espace de vie.

Exemples d'activités

  • Tous les projets sont faits sur mesure, selon les besoins et les attentes des enseignants. Les possibilités sont donc infinies : la création d'une frise décorative dans la cafétéria ou d'une murale dans le corridor du service de garde, le recouvrement d'une colonne dans la bibliothèque ou encore d'un mur dans la cour d'école. Selon le temps alloué par les enseignants, il est possible d'intégrer un volet historique au projet. Ainsi, les élèves découvrent l'histoire de ce métier d'art, tout en intégrant les acquis à travers une réalisation concrète.
  • Il faut compter un minimum de deux jours d'animation pour un projet collectif afin que les élèves puissent participer à toutes les étapes, de la casse des matériaux à l'assemblage des tesselles et l'application du coulis.

Conditions particulières

Les pièces seront déjà coupées pour les élèves du 1er cycle du primaire.

Frais de réalisation

L'atelier nécessite l'achat de tuiles, de colle et de coulis, pour un total approximatif de 100 $ par jour d'animation.


Pour information

Laurence Petit
Téléphone : 514 728-3619
Courriel : gogofrisette@videotron.ca

Personne assujettie aux taxes (TPS, TVQ)

Oui

Offert aux classes

Toutes les classes

Offert dans les régions

Toutes les régions

Haut de page