Partager Partager Imprimer la page.  

Les artistes à l'école


Montréal

Une école accueille un artiste ou un écrivain.

Stève Viès
Gotta Lago

Arts de la scène
Percussion

Présentation

Stève Viès

Stève Viès, artiste multidisciplinaire, fabrique et maîtrise divers instruments de percussion de la Guinée et du Mali, dont le djembé, les dunumbas et le kassounké. Il commence sa carrière en 1993, comme percussionniste et artiste de rue, puis enrichit ses connaissances musicales et culturelles au cours de ses nombreux voyages en Asie, en Amérique du Sud, en Afrique de l’Ouest et en Europe, où il recevra l’enseignement de plusieurs grands maîtres, notamment, Mamady Kaita Kargus et Famoudou Konaté. Depuis 2002, il produit des ateliers éducatifs et interactifs, de percussions, de chants, de contes et d’art textile, destinés aux enfants du préscolaire, du primaire et du secondaire.

Passionné et persévérant, cet artiste autodidacte est en constant processus de création afin de mieux partager ses expériences et ses connaissances.

Percussionniste, animateur culturel et directeur artistique, Stève Viès cultive au quotidien son amour pour les arts traditionnels d’Afrique de l’Ouest. Au cours des dix dernières années, il partage sa passion avec les élèves de nombreuses écoles primaires et secondaires du grand Montréal. C’est en 2006 qu’il fonde la troupe de théâtre de rue Donko, qui regroupe percussionnistes, danseurs, échassiers et personnages masqués. C’est un peu partout au Québec que la troupe réalise des spectacles sur scène et des parades d’ouverture de grands festivals tels que le Mondial des cultures de Drummondville. C’est avec Gotta Lago, Sadio Sissokho, Estelle Lavoie et d’autres artistes professionnels du milieu de la musique africaine que Stève aime collaborer. Auprès des jeunes, il transmet avec aisance son positivisme et sa persévérance.

Approche et type d'activités proposées



L’activité proposée se déroule sur deux heures et s’adresse à un maximum de 60 élèves qui seront initiés à la rythmique, au chant et à la danse d’Afrique de l’ouest. Durant les dix premières minutes, les animateurs se présentent et partagent aux élèves leurs origines culturelles, le lien artistique qui les unit et leur vision commune sur l’ouverture multiculturelle. Une présentation des contenus de l’activité clôture l’introduction. Les élèves se séparent en deux groupes et effectuent une rotation  après 45 minutes d’atelier. Chaque atelier est dispensé dans un lieu distinct (Auditorium, bibliothèque, salle de classe …). La première classe, dirigée par Stève, pratique le tambour djembé et se familiarise avec son langage parlé et ses combinaisons rythmiques. Les élèves profitent de l’apprentissage d’un rythme traditionnel malien et d’un chant d’origine sénégalaise. La seconde classe, dirigée par Gotta, vit  une promenade inusitée au cœur de la brousse; c’est par l’entremise de la danse, du chant et de la percussion corporelle que les élèves découvrent les coutumes traditionnelles et folkloriques de son pays, la Côte d’Ivoire. Pour conclure cette expérience enrichissante, Gotta et Stève présentent le conte musical interactif : Yaokan l’enfant inconséquent, mettant en valeur l’importance d’aller à l’école. Tout au long de l’activité, l’élève met en valeur ses habiletés et son potentiel artistique, accroît son estime de soi et développe son plaisir d’être en groupe.

Exemples d'activités

  • Élaboration et écriture d’une pièce de théâtre en lien avec la vie culturelle africaine. Les artistes partagent avec les élèves, des contes traditionnels de différents pays du continent africain pour stimuler leur imaginaire et ainsi favoriser leur créativité. Cette approche est complétée par la projection de documents photographiques et vidéographiques sur les rituels de la vie quotidienne au Mali, tels que l’environnement, l’agriculture et la pratique de différents métiers d’art, dont le bogolan, un art textile à base de feuillages, d'écorces et d'argile.
  • Création d’une chorégraphie à laquelle on ajoute soit un chant africain, des percussions corporelles ou des tambours Dunumbas. Cela permet aux élèves de découvrir plusieurs combinaisons et créations possibles entre le chant, la danse et la musique.
  • Réalisation d’une bande sonore composée par les élèves à l’aide de petites percussions, de percussions recyclées et de tambours en vue de créer un spectacle multiarts (danse, chant et musique). Les élèves participant au projet peuvent aussi se servir de la bande sonore pour perfectionner la mise en scène du spectacle, pratiquer les interventions musicales et élaborer les chorégraphies.

Conditions particulières

Des frais de 60$ s'applique pour la location des tambours djembés.

Les deux locaux choisis pour dispenser l'activité ne doivent pas être trop proches l'un de l'autre afin de maximiser les apprentissages et minimiser la gestion de conflits sonores. Pour l'activité de rythme, les élèves sont installés en demi cercle sur des chaises, l'animateur nécessite deux chaises et une table d'appoint. La participation des élèves pour l'organisation de l'atelier est grandement appréciée. 


Pour information

Stève Viès
Téléphone : 514 885-1673
Courriel : info@svies.com

Personne assujettie aux taxes (TPS, TVQ)

Non

Offert aux classes

Toutes les classes

Offert dans les régions

Toutes les régions

Haut de page