Partager Partager Imprimer la page.  

Les artistes à l'école


Montréal

Une école accueille un artiste ou un écrivain.

Gotta Lago
Stève Viès

Arts de la scène
Percussion

Présentation

Gotta Lago et Stève Viès

Originaire de Côte d'Ivoire, Gotta Lago incarne toute la richesse, la beauté et la chaleur de l'Afrique dans ses traditions et sa diversité culturelle. Il a obtenu deux bourses de création, une en 2009, du Conseil des arts et des lettres du Québec, et une autre en 2010, du Conseil des arts du Canada, ayant servi à la création de pièces musicales et à la recherche sur l'art vocal africain. Ses qualités de rassembleur font de lui un excellent animateur culturel. Il donne des ateliers de percussions et de contes dans les écoles, enseigne le chant africain à l’Université de Montréal et dans divers centres artistiques. En 2004, il fonde le Gotta Lago Project qui fusionne la musique traditionnelle africaine, le blues et les courants modernes.

Dès mon plus jeune âge, je grandis dans la musique. Au collège, j’étudie le piano et la guitare. Au début des années 1990, je complète ma formation au Conservatoire National de musique d’Abidjan. J’immigre à Montréal en 1998. En plus d’être actif sur la scène musicale montréalaise avec le Gotta Lago Project, j’offre des ateliers et des animations dans les écoles et les centres d’art, dont Afrique en Mouvement et Samajam. Je participe à de nombreux événements, dont le Festival Nuits d’Afrique et le Festival de Jazz de Montréal. Mon rôle de musicien est de communiquer, d’enseigner, de transmettre des idées, des sentiments, une partie d’histoire. Je n’hésite pas à recourir à des formations pour enrichir ma démarche artistique qui est de mieux faire connaître ma culture d’origine.

Approche et type d'activités proposées



L’activité proposée se déroule sur deux heures et s’adresse à un maximum de 60 élèves qui seront initiés à la rythmique, au chant et à la danse d’Afrique de l’Ouest. Durant les dix premières minutes, les animateurs se présentent aux élèves et partagent avec eux leurs origines culturelles, le lien artistique qui les unit et leur vision commune sur l’ouverture multiculturelle. Une présentation des contenus de l’activité clôture l’introduction. Les élèves se séparent en deux groupes, puis effectuent une rotation après quarante-cinq minutes d’atelier. Chaque atelier est tenu dans un lieu distinct (auditorium, bibliothèque, salle de classe…). La première classe, dirigée par Stève, pratique le tambour djembé et se familiarise avec son langage parlé et ses combinaisons rythmiques. Les élèves profitent de l’apprentissage d’un rythme traditionnel malien et d’un chant d’origine sénégalaise. L’autre classe, dirigée par Gotta, vit une promenade inusitée au cœur de la brousse : c’est par l’entremise de la danse, du chant et de la percussion corporelle que les élèves découvrent les coutumes traditionnelles et folkloriques de son pays, la Côte d’Ivoire. Pour conclure cette expérience enrichissante, Gotta et Stève présentent le conte musical interactif Yaokan l’enfant inconséquent, mettant en valeur l’importance d’aller à l’école. Tout au long de l’activité, l’élève met en valeur ses habiletés et son potentiel artistique, accroît son estime de soi et développe son plaisir d’être en groupe.

Exemples d'activités

  • Élaboration et écriture d’une pièce de théâtre en lien avec la vie culturelle africaine. Les artistes partagent avec les élèves des contes traditionnels de différents pays du continent africain pour stimuler leur imaginaire et ainsi favoriser leur créativité. Cette approche est complétée par la projection de documents photographiques et vidéographiques sur les rituels de la vie quotidienne au Mali, concernant notamment l’environnement, l’agriculture et la pratique de différents métiers d’art, dont le bogolan et l'art textile à base de feuillages, d'écorces et d'argile.
  • Création d’une chorégraphie à laquelle on ajoute soit un chant africain, des percussions corporelles ou des tambours dunumbas. Cela permet aux élèves de découvrir plusieurs combinaisons et création possibles entre le chant, la danse et la musique.
  • Réalisation d’une bande sonore composée par les élèves à l’aide de petites percussions, de percussions recyclées et de tambours, en vue de créer un spectacle multiarts (danse, chant et musique). Les élèves participant au projet peuvent aussi se servir de la bande sonore pour perfectionner la mise en scène du spectacle, pratiquer les interventions musicales et élaborer les chorégraphies.

Conditions particulières

Des frais de 60 $ s'appliquent pour la location des tambours djembés.


Pour information

Gotta Lago
Téléphone : 438 994-7713
Courriel : afriblues@gmail.com

Personne assujettie aux taxes (TPS, TVQ)

Non

Offert aux classes

Toutes les classes

Offert dans les régions

Toutes les régions

Haut de page