Partager Partager Imprimer la page.  

Les artistes à l'école


Outaouais

Menka Nagrani
Maxime Berthiaume

Arts de la scène
Art de la rue

Présentation

Menka Nagrani et Maxime Berthiaume

Véritables artistes touche-à-tout, Menka Nagrani et Maxime Berthiaume s’intéressent à l’art engagé et au théâtre multidisciplinaire. Ensemble, ils ont tourné à travers le Québec avec la compagnie de théâtre ambulant Le Cochon souriant. Titulaire d’un DEC en danse classique, Menka Nagari a étudié le piano classique pendant 15 ans, en plus d’avoir acquis une formation en danse contemporaine et en gigue, qu’elle continue d’approfondir. Engagée depuis 1999 comme enseignante en danse auprès de personnes ayant un handicap intellectuel, elle a fondé en 2004 Les Productions des pieds des mains, une compagnie de danse et de théâtre qui intègre sur scène des personnes marginalisées dans le but de susciter un questionnement artistique et social. L’artiste se produit régulièrement sur scène comme danseuse et comédienne et ses créations ont été présentées dans divers lieux, notamment chez Tangente, au Théâtre La Chapelle, dans les maisons de la culture de Montréal et lors de festivals internationaux en Belgique et au Japon. Après avoir étudié le théâtre, la création littéraire, la sociologie et la musique (accordéon), Maxime Berthiaume emprunte un parcours autodidacte qui lui permet d’explorer l’art populaire alternatif. On a vu l’artiste se produire comme comédien et musicien dans d’innombrables lieux et festivals au Québec (Festival International de Jazz de Montréal, FrancoFolies de Montréal, Festival Juste pour rire, la TOHU, écoles, etc.) et au Brésil. Il est directeur artistique de la compagnie Espace Forain et se promène avec les Cyclotraqués, dans un spectacle qui allie théâtre, musique et machine poétique. Poussés par l’urgence de tisser des liens entre l’art et la communauté, Menka Nagrani et Maxime Berthiaume insèrent leurs créations artistiques dans l’espace public, dans une volonté de lui insuffler un dynamisme nouveau par l’intermédiaire de l’art de la rue.

Approche et type d'activités proposées



À partir de courtes phrases décrivant une émotion quotidienne, les élèves seront amenés à réaliser une intervention artistique dans leur milieu culturel et social immédiat (cafétéria, gymnase, extérieur). L’objectif étant de familiariser les jeunes à l’art « sans quatrième mur », le groupe sera amené à se souder pour ne former qu’un seul être réagissant à l’extérieur. La technique de base sera celle du « chœur physique ». Malgré la simplicité de ses moyens, le chœur permet de produire des effets grandioses par la démonstration d’une solidarité et d’un synchronisme précis. Par la force du nombre, les participants seront amenés à utiliser les corps comme outil d’expression des sentiments. Divers jeux créatifs les amèneront à travailler leur écoute, leur vision périphérique et leur orientation spatiale pour une meilleure justesse d’exécution. Quelques élèves seront choisis pour travailler l’ambiance sonore de l’intervention, tandis que le chœur sera initié au demi-masque neutre. L’objectif de l’exercice est de limiter l’émotion individuelle, d’accentuer l’homogénéité et de forcer l’émotion par le langage corporel. Une fois l’émotion installée, de courtes phrases, créées par les élèves, seront mises à contribution pour renforcer le propos et interpeller le public directement. À la fin de la rencontre, l’élève aura non seulement pris conscience de son corps dans l’espace, mais il aura été amené à se soustraire de son individualité au profit d’une individualité plus grande, celle de la classe, aux prises avec une émotion artistique à livrer.


Autres exemples d’activités

Préparation d’une parade (avec les plus petits)

Après s’être initiés au chœur (voir ci-dessus), les élèves créent un enchaînement déambulatoire sous la supervision de Menka Nagari. Chaque classe se verra assigner un enchaînement distinct, réalisé à partir des idées et des mouvements créés par les participants à l’intérieur d’une structure chorégraphique imposée. Guidée par Maxime Berthiaume, une section du groupe sera invitée à créer l’ambiance sonore qui accompagnera le chœur en utilisant la voix, des percussions corporelles et des objets recyclés. Le groupe apprendra à se déplacer ensemble pour former une parade originale et dynamique. Une ou deux rencontres supplémentaires seront nécessaires pour la répétition et l’exécution de la parade dans l’école (gymnase, cours de récréation ou autre lieu).

Manifestation culturelle pacifique (avec les plus grands)

Après s’être initiés au chœur et au demi-masque neutre, les élèves participent à la création d’un numéro traitant d’une cause sociale qui les touche particulièrement (pauvreté, pollution, etc.). Toujours accompagné d’une ambiance sonore créée par un groupe d’élèves, le chœur raconte et porte une émotion, le tout entrecoupé de moments de fresques humaines dépeignant des situations en rapport avec le sujet.


Conditions particulières

L’atelier nécessite des masques et divers matériaux et accessoires de décoration, au coût approximatif de 1 $ par élève (maximum de 100 $ par journée d’animation).


Pour information

Maxime Berthiaume
Téléphone : 514 916-2503
Courriel : info@productionsdpdm.com

Personne assujettie aux taxes (TPS, TVQ)

Non

Offert aux classes

Toutes les classes

Offert dans les régions

Toutes les régions

Haut de page