Partager Partager Imprimer la page.  

Les artistes à l'école


Capitale-Nationale

Une école accueille un artiste ou un écrivain.

Luc Filion

Arts de la scène
Contes et légendes

Présentation

Luc Filion

Titulaire d’un baccalauréat en histoire et d’un certificat en enseignement, Luc Filion enseigne l’histoire au secondaire pendant une douzaine d’années. Sa passion pour la tradition orale, alimentée par ses lectures et ses recherches, inspire son enseignement et le mène à réorienter sa carrière. En 2003, il se tourne vers la diffusion du patrimoine oral et devient comédien-conteur, puis conteur traditionnel. L’artiste crée et adapte des ateliers de contes et légendes pour divers publics, notamment scolaires. Pour capter l’intérêt des jeunes, il personnifie un grand-père de 88 ans, Monsieur Bébert. Les ateliers de Luc Filion s’inscrivent dans la philosophie du Programme de formation de l’école québécoise et servent d’élément déclencheur à divers projets.

Approche et type d'activités proposées



- Primaire

Afin de mieux apprécier une fête particulière (Halloween, Noël, Saint-Valentin, etc.) ou le patrimoine oral de leur région, les classes sont invitées à mettre sur pied un projet de conte ou de légende. L’artiste insiste d’abord sur la structure narrative puis raconte une histoire de façon interactive, c’est-à-dire en demandant aux élèves de jouer le rôle des divers personnages.

Projet sur les contes
L’atelier est introduit par un conte interactif présenté par Monsieur Bébert, qui alimentera la suite de la rencontre. À la suite d’une discussion sur les éléments et les divers temps du récit, les élèves élaborent leur projet. Par exemple, ils pourront composer un conte, le raconter selon les techniques du conteur (français, art dramatique), l’illustrer (arts plastiques), ou encore y ajouter de la musique (musique). Monsieur Bébert a également dans son répertoire un conte qui permet d’initier un projet sur le thème de la différence.

Projet sur les légendes
Monsieur Bébert raconte d’abord des légendes de la région du Québec visitée, en interaction avec les élèves. Après une discussion sur le rôle et les messages véhiculés par la légende et la tradition orale, les participants sont invités à mettre en pratique les éléments étudiés par un projet qu’ils devront définir. Ils pourront par exemple être amenés à faire le portrait d’un personnage légendaire (français), à étudier les coutumes de l’époque (univers social), à ajouter de la musique (musique), à réaliser un sketch (art dramatique), à illustrer la légende (arts plastiques), à faire une recherche sur l’ordinateur (informatique), etc.

- Secondaire

L’objectif de la rencontre est de permettre à l’élève de se familiariser avec diverses techniques d’appropriation d’un récit afin de le conter devant public. Deux techniques sont proposées (une classe pourrait choisir de n’en privilégier qu’une seule) : le contage traditionnel et le contage théâtral. L’atelier débute par une discussion sur l’art de conter, ses origines et ses buts, ainsi que sur les deux types de conteurs. Deux courtes histoires suivent ensuite : l’une racontée par Luc Filion, conteur traditionnel, l’autre par le comédien-conteur personnifié par Monsieur Bébert. En reconnaissant les techniques appropriées grâce à diverses activités proposées, les élèves découvriront alors la manière dont chacun des deux types de conteurs s’approprie une histoire et un récit. Certaines de ces techniques seront également mises en pratique en groupe. L’atelier permet notamment d’approfondir certaines compétences, principalement en français et en art dramatique.


Exemples d’activités

- Primaire

Un conte pour l’Halloween (adapté selon le niveau)
La rencontre débute par la présentation par Monsieur Bébert d’un conte interactif sur l’Halloween. Puis, les participants sont invités à identifier les éléments et les cinq temps du récit (une feuille-synthèse leur sera distribuée). Les élèves écrivent alors eux-mêmes un conte pour la prochaine fête, celle de Noël, en respectant la structure identifiée au préalable. Pour les classes qui le désirent, une deuxième rencontre poursuit la réflexion amorcée sur le rôle du conte, du conteur et de ses techniques. D’autres projets peuvent être définis pour compléter l’atelier : carte de Noël, musique, etc.

Contes et légendes (adapté selon le niveau)
Les élèves sont invités à identifier trois différences entre chacun de ces genres. Monsieur Bébert raconte par la suite un conte et des légendes de la région visitée. Après une discussion sur les différences entre le conte et la légende, leurs aspects sociaux et historiques, les messages véhiculés, la tradition orale et les techniques du conteur, les élèves sont amenés à mettre en pratique les éléments étudiés par un projet défini au préalable avec l’enseignant : faire le portrait de l’un des personnages, réécrire une légende comme si elle se déroulait aujourd’hui, illustration, sketch, recherche informatique, etc.

- Secondaire

  • Afin d’expérimenter le contage traditionnel, l’élève reçoit une liste de dix ou douze mots ou images clés. En équipe de deux, chacun est invité à raconter à son partenaire une courte histoire qui respecte ces mots et images.
  • L’élève utilise comme point de départ l’une de ses compositions ou encore un récit (mythe, conte, légende) issu du répertoire traditionnel québécois, qu’il devra s’approprier en vue d’une présentation devant public. L’élève choisit, selon sa personnalité et le public prévu, s’il préfère le contage traditionnel ou théâtral (à moins que la classe décide de ne travailler qu’un seul type de contage). Pour le contage traditionnel, chaque participant découpe son récit en cinq temps, pour chacun desquels il trouve dix ou douze mots et images clés. Il improvise ensuite une histoire autour de ces mots et images clés, puis s’exerce en la racontant à un autre élève. Pour le contage théâtral, l’élève découpe aussi son récit en cinq temps, avant de créer un personnage, planifier un scénario et mémoriser le texte. Chacun présente ensuite son canevas au groupe, qui pourra par la suite être joué devant la classe.

Conditions particulières

L’artiste est disponible de septembre à mai.


Pour information

Luc Filion
Téléphone : 418 435-2506
Télécopieur : 418 435-2506
Courriel : lucbebert@hotmail.com

Personne assujettie aux taxes (TPS, TVQ)

Non

Offert aux classes

Toutes les classes

Offert dans les régions

Toutes les régions

Haut de page