Partager Partager Imprimer la page.  

Les artistes à l'école


Centre-du-Québec

Une école accueille un artiste ou un écrivain.

Andrée-Anne Laberge

Arts visuels
Encaustique

Présentation


Carl Raymond

Andrée-Anne Laberge vit et travaille à Victoriaville depuis 2010. Son intérêt marqué pour les arts la pousse à se diriger en arts visuels au Cégep de Sainte-Foy. Elle fait par la suite un baccalauréat en arts visuels à l’Université Concordia, où elle obtient son diplôme avec distinction en 2004. Elle fait par la suite une formation en illustration au Collège Salette et un baccalauréat en enseignement des arts à l’Université du Québec à Montréal. Elle enseigne les arts pendant un an et décide de se consacrer à sa création en 2010, alors même qu’elle retourne aux sources, à Victoriaville.

Sa démarche s’articule aujourd’hui autour du paysage : le paysage habité, remodelé, travaillé, détruit et transformé entre autres par le passage de l’homme. Partageant son temps de création entre les œuvres picturales et sculpturales, son travail s’inscrit dans une sensibilité à son environnement. Son moyen d’expression de prédilection, l’encaustique, lui permet de peindre et de sculpter la matière. L’artiste est influencée tantôt par la lumière des paysages de Suzor Côté, tantôt par la matérialité des œuvres de Borduas et les œuvres à caractère topographique de l’artiste Guillermo Kuitca. Elle y trouve toutefois une signature bien personnelle.

Elle bénéficie en 2014 d’une bourse du Conseil des arts et des lettres du Québec pour la réalisation de son projet Du souvenir au paysage. Ce même projet lui vaut le prix Coup de cœur du jury au GalArt 2015, où elle est également en nomination pour le volet Arts visuels. Toujours dans un objectif d’apprentissage et de projets significatifs pour la communauté, elle est acceptée pour un programme de soutien au perfectionnement auprès de l’artiste Monique Danis en 2016. Elle est par la suite en mesure de diriger des ateliers d’arts auprès de femmes victimes de violence conjugale. Cette même année, elle est l’artiste créatrice de l’œuvre-trophée Desjardins pour le GalArt. Elle réalise également des œuvres d’art urbain collaboratives pour la Ville de Victoriaville

Approche et type d'activités proposées



L’encaustique d’hier à aujourd’hui

L’encaustique est une peinture à base de cire d’abeille, de résine d’arbre et de pigments purs. Elle est souvent confondue avec le caustique, qui est très toxique. L’encaustique ne représente aucun problème (n’est pas toxique) tant qu’elle est maintenue à la bonne température. L’artiste fabrique les couleurs préalablement à l’atelier; les élèves ne sont donc pas en contact avec les pigments.

Pour débuter, l’artiste présente son parcours et sa démarche. Elle explique ce qui l’a amenée à travailler avec l’encaustique. L’atelier peut se dérouler sur une ou plusieurs rencontres. Le contenu et les thématiques explorées sont adaptés aux objectifs de l’enseignant et du niveau des élèves.

Le premier volet, plus théorique, présente l’origine de cette technique millénaire, la place qu’elle occupe au fil du temps dans l’histoire de l’art et les artistes marquants qui l’ont utilisée. Par la suite, l’artiste explique tout le processus de fabrication de l’encaustique, puisqu’elle la fabrique elle-même.

L’artiste fait une démonstration des différentes manières de travailler avec l’encaustique. Un millier de techniques sont possibles. Elle montre certains outils que les élèves peuvent utiliser. Cet atelier se veut tout d’abord un atelier d’exploration d’une toute nouvelle technique que les élèves n’ont probablement pas la chance d’utiliser dans leur cours d’art. L’atelier permet d’utiliser la technique de manière contemporaine en abordant les textures, le collage, l’assemblage et les techniques mixtes. Les élèves peuvent peindre sur une planche de bois ou sur un carton.

À la fin de l’atelier, les œuvres individuelles des élèves peuvent être assemblées pour réaliser une murale ou chacun peut tout simplement repartir avec son travail.


Conditions particulières

Avoir accès à au moins quatre prises de courant pour les différents postes de travail

Matériel non réutilisable

L’atelier nécessite divers matériaux non réutilisables, au coût maximal de 100 $ par journée d’atelier.


Pour information


Téléphone : 418 655-6285
Courriel : andreeannelaberge@gmail.com

Personne assujettie aux taxes (TPS, TVQ)

Non

Offert aux classes

1er secondaire, 2e secondaire, 3e secondaire, 4e secondaire, 5e secondaire

Offert dans les régions

Toutes les régions

Autre(s) langue(s)

Français, anglais

Haut de page