Partager Partager Imprimer la page.  

Les artistes à l'école


Montréal

Amélie Valois
Lola O'Breham-Rondeau

Arts de la scène
Danse contemporaine

Présentation

Amélie Valois
Maxime Côté

Ancienne gymnaste, Amélie Valois termine sa formation à l’école de danse contemporaine de Montréal en 2010. Pendant et après sa formation, elle effectue des stages auprès de José Navas, de Nancy Leduc et de Roger Sinha. En décembre 2010, elle présente un solo de Nancy Leduc intitulé Une femme virgule un homme, à Tangente, et danse, en mars, pour Emmanuel Jouthe, à l’Agora de la danse, dans la pièce Cinq Humeurs. De plus, Amélie a dansé dans une pièce chorégraphique pour jeune public, RaciNe(s). Par ailleurs, elle enseigne la danse et la gymnastique et cofonde l'atelier Mouvance pour faire connaître la danse contemporaine à la jeunesse, à Montréal et dans les régions. Pour ce projet, elle reçoit une aide financière de Jeunes volontaires. De plus, elle est récipiendaire d'une bourse du Conseil des arts et des lettres du Québec qui lui permet de se perfectionner en Autriche, au festival ImPulsTanz de Vienne.

Depuis la fin de ma formation, je continue de me perfectionner et ouvre mon regard à différents styles de danse. Je danse, car cela m’apporte énergie, vivacité, confiance, créativité, responsabilité, écoute, découverte, plaisir, abandon et acceptation. La danse est une façon pour moi de me libérer et de bouger. C’est en me rendant compte de tout cela que j’ai eu envie de m’impliquer auprès des jeunes et de leur faire part de la beauté de cet art qui est souvent inconnu. Il est rendu nécessaire de partager mes connaissances et de faire vivre ces différents éléments aux jeunes. L'enseignement m'apporte un équilibre dans ma vie d'artiste. Je m'épanouis sur scène en y mettant du travail et du cœur et je vois par la suite, dans le regard des jeunes, que cela leur apporte la même chose lorsqu'ils dansent et se libèrent. 

Approche et type d'activités proposées


Mouvance

L'atelier Mouvance a pour objectif de démystifier la danse contemporaine et la rendre accessible au quotidien, en plus de stimuler l’intérêt des jeunes du primaire et secondaire pour la culture, la création et l’activité physique. 

 

L’atelier initial commence par un court échauffement intégrant diverses notions de la danse contemporaine. Le groupe est ensuite séparé en deux sous-groupes qui apprendront chacun une différente section chorégraphique de la pièce RaciN(e)s. Ensuite, chaque sous-groupe crée une gestuelle pour poursuivre la section chorégraphique apprise. Pour la création, ils se servent des mêmes outils qui ont servi à créer la pièce RaciN(e)s, c'est-à-dire qu'ils utilisent des objets tels des patates et des bretelles, pour générer du mouvement. L’atelier se termine par une présentation de ce que chaque sous-groupe a appris et créé durant la période, présentation que nous filmons et qu'ils peuvent visionner avec le professeur par la suite.

L'atelier peut s'adapter à une période de une heure ou de deux heures. Dans le cas d'une période de deux heures, nous ajoutons du temps supplémentaire de création et une discussion finale. De plus, nous adaptons les activités aux groupes d'âge.

Exemples d'activités

1.Nous remettons un dépliant explicatif de la danse contemporaine aux élèves et pouvons     fournir au professeur des vidéos de compagnies de danse à visualiser avec les étudiants. Nous remettons aussi un DVD de la pièce RaciN(e)s, de laquelle nous puisons la gestuelle et les outils de création utilisés dans les ateliers.

2. Dans un cours préparatoire, les élèves créent un collage. Après l’atelier, ils utilisent ce collage comme outil pour faire une création, par exemple écrire une histoire ou inventer une         chorégraphie (avec un professeur de français, d'arts plastiques ou d'art dramatique).

3.Pour développer la conscience du corps, les élèves sont invités à répéter une série de        mouvement avec une texture ou une émotion différente. Par exemple, faire les mouvements    en imaginant qu’on chuchote ou qu’on crie, en imaginant que notre corps est très lourd ou très léger, que l’on est content ou fâché, etc. (avec un professeur d'éducation physique ou d'art        dramatique).

Pour les points 2 et 3, nous proposons des documents détaillés permettant à tout professeur d’offrir ces cours de préparation et réinvestissent.


Conditions particulières

Accessoires pour création de mouvement (patates, bretelles, cassettes pour filmer les élèves et qu'ils puissent se visionner par la suite) 25 $ au maximum. Nous avons besoin d'un local dans lequel il y a de l'espace pour bouger, par exemple un gymnase ou encore un local de musique ou d'art dramatique.


Pour information

Amélie Valois
Téléphone : 450 916-7838
Courriel : meli-meloo@hotmail.com

Personne assujettie aux taxes (TPS, TVQ)

Non

Offert aux classes

5e primaire, 6e primaire, 1er secondaire, 2e secondaire

Offert dans les régions

Toutes les régions

Haut de page