Partager Partager Imprimer la page.  

Les artistes à l'école


Montréal

Martine Viale

Arts de la scène, Arts visuels
Performance

Présentation

Martine Viale
« Conjoncture (Prélude) »

Martine Viale a été formée en butoh au Japon auprès des maîtres Kazuo Ohno, Yoshito Ohno et Min Tanaka. Influencée par cet art, elle crée des interventions poétiques basées sur les principes du temps, de la métamorphose et de la fluidité de l’identité. Son travail a été présenté dans plusieurs événements et festivals au Québec et à l’étranger : Off Biennale de Montréal (Centre DARE-DARE, 2009), The National Review of Live Art (Glasgow, Écosse, 2008), International Multimedia Art Festival (Serbie, 2007), Contaminate Il (Boston, 2007), Grace Exhibition Space (Brooklyn, 2007-2008), Rencontres internationales d’art performance de Québec (Le Lieu, centre en art actuel, 2006), Tupada International Action and Media Art Event (Manille, Philippines, 2006), Live Biennial of Performance Art (Western Front, Colombie-Britannique, 2005), Contenedores, la Muestra Internacional de Arte de Acción de Sevilla (Espagne, 2004), 4th International Performance Festival (Odense, Danemark, 2003), Festival d’Avignon Off, (Création de Femmes de la compagnie belge La Manufacture, France, 2003), etc. À l’été 2006, en collaboration avec l’artiste sonore français Christophe Bailleau, Martine Viale a présenté le projet La Sonde au Festival City Sonic (Mons et Bruxelles, Belgique) ainsi qu’à La Manufacture dans le cadre du Festival d’Avignon Off 2006.

Approche et type d'activités proposées



Par une approche expérimentale qui aiguise l’imaginaire et la sensibilité, l’artiste souhaite amener les jeunes à dépasser les inhibitions souvent rattachées au corps et leur permettre ainsi d’expérimenter diverses étapes de transformations à partir d’éléments et de gestes simples. Lors de l’atelier, ils apprendront à utiliser l’énergie et l’imagination comme outils de base pour la création et exploreront des façons de traduire une image poétique dans l’espace à l’aide du corps. Au cours de la première étape, les participants aborderont le thème du « corps-paysage » par l’utilisation de la stimulation verbale, de mises en situation et d’images diverses. Chaque élève sera ensuite invité à choisir un élément (papier, fils, gouache de couleur, œufs, etc.) puis travaillera à l’élaboration d’une courte action performative individuelle d’une durée de cinq à dix minutes. À la fin de l’activité, la création sera présentée devant la classe puis discutée avec les autres élèves du groupe. Toutes les activités sont adaptées aux différents groupes d’âge.


Exemples d’activités

  • À partir de consignes précises et en étant amenés à visualiser, les élèves apprennent à transformer le corps à partir d’une idée ou d’une image. Ils explorent comment se mouvoir selon différentes représentations, par exemple celle d’un animal, d’un insecte ou même d’un objet inanimé.
  • Ce travail pourrait également être exploré deux par deux. Par exemple, une personne suit le déplacement d’une autre sans en reproduire les formes avec précisions, mais en s’inspirant de la manière dont elle bouge. Il est aussi possible d’utiliser un papier de soie et ses qualités à l’aide de son corps. Les jeunes travaillent également des marches lentes en changeant les textures de l’espace (par exemple, marcher sous une pluie fine, sur des plumes douces, sur la glace froide, etc.).
  • À partir des expériences sensorielles travaillées précédemment et à l’aide d’images plus concrètes (images de peintures), les jeunes sont invités à élaborer de courtes actions performatives individuellement ou en sous-groupe de quatre à cinq personnes.

Conditions particulières


Pour information

Martine Viale
Téléphone : 514 272-4814
Courriel : shionei@hotmail.com

Personne assujettie aux taxes (TPS, TVQ)

Non

Offert aux classes

3e secondaire, 4e secondaire, 5e secondaire

Offert dans les régions

Capitale-Nationale, Centre-du-Québec, Estrie, Laurentides, Laval, Montréal, Outaouais

Haut de page