Partager Partager Imprimer la page.  

Les artistes à l'école


Lanaudière

Marie-Julie Asselin
Isabelle Chevrier

Arts de la scène
Danse contemporaine

Présentation

Marie-Julie Asselin et Isabelle Chevrier

Les créations de Marie-Julie Asselin témoignent d’une fusion percutante de danses urbaines et d’un travail réfléchi sur les relations humaines et le vécu. Le mariage de la danse, de la littérature et du théâtre occupe une place importante dans ses œuvres. Active dans le monde de la danse depuis plus de dix ans, elle a fondé en 2004 la Compagnie de la Tourmente. En 2005, la compagnie a présenté Conte de poussières au Festival of New Dance de Saint John’s, à Terre-Neuve, où l’artiste a reçu une critique élogieuse du Globe and Mail, qui la qualifie de « one of the country’s hot new choreographers ». Sa pièce Les Traqueurs, produite par Créations Etc... et créée pour un public adolescent, a mérité le prix RIDEAU-OFQJ à l’occasion de la Bourse Rideau 2006. En juillet 2007, Marie-Julie Asselin est nommée révélation artistique du mois au Canada par Brian Webb, directeur artistique du Festival Danse Canada.

Titulaire d’un baccalauréat en danse de l’Université du Québec à Montréal, Isabelle Chevrier n’a jamais cessé d’évoluer au sein de la communauté dansante de Montréal. Dès ses premiers pas à l’université, elle fonde Danse Carpe Diem en compagnie de Marie-Julie Asselin et d’Emmanuel Jouthe. Cette rampe de lancement exceptionnelle lui servira de laboratoire pour chorégraphier et danser ses premières pièces. En 1998 et 1999, elle danse pour Ginette Prévost, Daniel Soulières et Mia Maure Danse. En 2000, elle chorégraphie French Kiss, un solo présenté à Montréal et au Mexique. Durant cette période, elle interprète 3C4 d’Emmanuel Jouthe, Les Beltanes de Marie-Julie Asselin et Isabelle de Julie Lebel. Actuellement, l’artiste travaille principalement comme interprète et administratrice au sein de la Compagnie de la Tourmente (L’Ove, Le Temps des loups, Conte de poussières, Les Traqueurs).

Approche et type d'activités proposées



L’objectif de l’atelier est de recréer en milieu scolaire l’ambiance de travail d’un studio de danse professionnel en amenant les jeunes à découvrir diverses techniques de création par une approche physique et ludique. À la manière du travail des deux artistes, ils seront plongés dans une situation de recherche de mouvements par des images ou des consignes physiques claires et simples. Ils exécuteront une séquence de mouvements qui va au-delà des stéréotypes de la danse et dépasseront leurs schèmes sensoriels et moteurs, tout en découvrant de nouvelles avenues. En vivant pleinement le rôle du chorégraphe ou celui du danseur professionnel, les participants personnifieront celui qui regarde et analyse (le chorégraphe) et celui qui reçoit et exécute (le danseur).

Exemple d’activité
Les artistes présentent d’abord leur parcours et leur métier, tout en interrogeant les jeunes sur leur pratique et leur connaissance de la danse. Avez-vous déjà vu un spectacle de danse? Dansez-vous? Quel type de danse connaissez-vous? Puis les élèves plongent directement dans le vif du sujet en entrant dans la peau du danseur. Ils seront amenés à exécuter un échauffement corporel, s’initiant ainsi aux techniques d’entraînement des danseurs professionnels : exercices cardio-vasculaires, yoga, mouvements techniques de base en danse, etc.

Une artiste fait ensuite la démonstration de quelques mouvements clés du vocabulaire chorégraphique (travail au sol, tenues sur mains, répertoire, etc.). Après avoir bien préparé leur corps, les participants seront invités à inventer, à l’aide de différentes techniques, des mouvements qui serviront à la création d’une séquence chorégraphique. Les artistes suggèrent aux jeunes différents jeux afin de susciter l’inspiration et de générer une gestuelle propre à chacun, individuellement ou en sous-groupes.

Une étape subséquente consiste à analyser les séquences de danse ainsi créées afin de les améliorer : répéter un mouvement, en supprimer un autre, ralentir ou accélérer... Ce travail est effectué par toute la classe, sous la supervision des artistes qui donnent les repères essentiels pour analyser la composition chorégraphique et les composantes du mouvement (niveaux, vitesses, qualités, repères spatiaux, etc.). La rencontre se termine par une démonstration filmée, par chaque sous-groupe, des courtes chorégraphies achevées. Une des artistes pourra danser avec les jeunes et les accompagner si ceux-ci le désirent.

Autres exemples d’activités

Cadavre exquis (Technique de création en équipe, 7 à 16 ans)
Dans un groupe de dix élèves, un premier cercle de cinq personnes faisant face à l’extérieur est constitué. Ce sont les chorégraphes. Les cinq autres participants se placent autour du premier cercle afin de lui faire face. Ce sont les interprètes. Chaque chorégraphe montre un mouvement à l’interprète en face de lui. Puis, les interprètes changent de chorégraphe en se déplaçant dans le sens des aiguilles d’une montre. Les interprètes ne divulguent pas le mouvement qu’ils ont appris du chorégraphe précédent, tandis que le deuxième chorégraphe montre son mouvement. Les interprètes continuent ainsi à faire le tour des chorégraphes jusqu’à ce qu’ils aient accumulé cinq mouvements.

Danse des surprises (Improvisation structurée, 7 à 12 ans)
Les artistes font d’abord écouter une musique aux élèves et leur demandent de dire à quoi cette musique les fait penser. Puis, en équipe, les participants sont invités à danser sur cette musique, tout en dévoilant de belles surprises dans leurs mouvements. Après une présentation par un premier groupe de sa danse des surprises, les autres élèves discutent de ce qu’ils ont remarqué. S’agissait-il d’une danse douce, drôle, rapide, triste?

La signature (Technique de création individuelle, 7 à 16 ans)
Chaque participant est invité à écrire son prénom avec son corps, comme si le local était un grand tableau et le corps une grande craie. Chacun peut décider d’écrire son prénom avec n’importe quelle partie du corps. Les élèves présentent ensuite leur signature au groupe. Une petite séance de commentaires pourrait suivre chacune des signatures afin d’améliorer la qualité du mouvement, le rythme et les liaisons entre les mouvements.

Le jeu des cinq images (Technique de création individuelle ou en équipe, 7 à 16 ans)
Les artistes préparent d’abord une grande enveloppe contenant une centaine d’images qui représentent un geste, une action ou une forme. La classe est ensuite séparée en groupes de deux à quatre personnes, selon le nombre d’élèves. Après avoir pigé cinq images, chaque groupe doit s’en inspirer ou les imiter pour créer une séquence de cinq à six mouvements.


Conditions particulières


Pour information

Marie-Julie Asselin
Téléphone : 450 885-1917
Téléphone autre : 514 278-6453
Télécopieur : 514 278-6453
Courriel : info@tourmente.ca

Personne assujettie aux taxes (TPS, TVQ)

Non

Offert aux classes

3e primaire, 4e primaire, 5e primaire, 6e primaire, 1er secondaire, 2e secondaire, 3e secondaire, 4e secondaire, 5e secondaire

Offert dans les régions

Toutes les régions

Haut de page