Partager Partager Imprimer la page.  

Les artistes à l'école


Montérégie

Lidia Ureche

Arts visuels
Peinture, Dessin, Tapisserie, Installation

Présentation

Lidia Ureche

Passionnée par tout ce qui touche les arts visuels, Lidia Ureche est titulaire d’une licence en arts plastiques et décoratifs de l’Académie des arts visuels de Cluj-Napoca, en Roumanie, et d’un baccalauréat en arts plastiques et décoratifs du Lycée d’arts plastiques et décoratifs de Cluj-Napoca. Sa recherche artistique porte essentiellement sur l’interaction entre la peinture, l’art textile et l’installation. L’artiste a crée sa propre technique de fabrication de tapisserie à l’aide de papier récupéré. Elle a réalisé des projets de grandes dimensions comme des murales ou des œuvres d’envergure exposées dans de vastes espaces. En raison de leur volume énorme, ses œuvres sont présentées à intervalles plus ou moins longs lors d’événements divers : Biennale de l’art décoratif de Cluj-Napoca (1996 et 1999), exposition individuelle au Musée régional de Bistrita, en Roumanie (2002), Salon du printemps de Paris de l’association Figuration Critique (2004), exposition d’aquarelles et d’installation de la CaixaBank à Enghien-les-Bains en France, exposition individuelle à Sorel-Tracy (2007), etc. Lidia Ureche a participé à de nombreuses expositions de dessins, d’aquarelles, d’huiles et d’acryliques sur toile en plus d’avoir collaboré à la scénographie d’événements culturels divers de sa ville.

Approche et type d'activités proposées



L’artiste propose aux élèves un exercice de création collective et de stimulation de leurs aptitudes artistiques par l’utilisation de matériaux récupérés dans leur environnement. Après une présentation de sa démarche artistique, elle explique aux jeunes comment intégrer à leur œuvre les divers matériaux récupérés : emballages de carton, papier, matières plastiques, textiles et végétales, etc. Le support de l’œuvre collective est réalisé avec du carton d’emballage. Les participants sont invités à découper et à coller des papiers publicitaires selon les motifs et les couleurs choisis. L’œuvre est finalisée à l’aide de peinture acrylique, d’aquarelle, de pastel ou d’encre (feutres). La rencontre se termine par une analyse en groupe de l’œuvre collective et par une discussion sur l’utilité de l’exercice. L’atelier est filmé par l’artiste. L’enregistrement est légué aux archives culturelles de l’école.

Autres exemples d’activités

Création à l’aide de papier journal (installation collective)
Les jeunes sont invités à assembler des tubes de papier journal (fabriqués à l’avance par l’artiste), créant ainsi une composition suspendue dans l’espace. L’assemblage est réalisé à l’aide de deux fils de nylon avant d’être suspendu sur une structure métallique avec ce même type de fils. Un éclairage peut être utilisé afin de réaliser une composition avec les ombres de l’ensemble mobile. Tout au long de l’atelier, l’artiste prend des photos et capte des séquences vidéo afin de monter un court film sur l’activité.

Labyrinthe : intervention créative dans l’environnement (performance)
L’activité doit se dérouler l’automne dans un parc afin de relier les arbres entre eux à l’aide de feuilles. Un fil de nylon ainsi que du ruban gommé sont utilisés pour assembler et suspendre les feuilles et les branches tombées sur le sol. Toutes les feuilles du terrain seront ramassées et composeront le dessin du labyrinthe. Une copie de l’enregistrement vidéo réalisé par l’artiste lors de l’activité sera léguée à l’école.


Conditions particulières

L’atelier nécessite de la peinture, du fil de nylon, de la colle à bois et des disques compacts, au coût de 50 $ par journée d’animation. L’artiste se déplace en transport en commun.


Pour information

Lidia Ureche
Téléphone : 450 742-5808

Personne assujettie aux taxes (TPS, TVQ)

Non

Offert aux classes

Toutes les classes

Offert dans les régions

Toutes les régions

Haut de page