Partager Partager Imprimer la page.  

Actualités

21 mai : Journée mondiale de la diversité culturelle pour le dialogue et le développement


21 mai Journée mondiale de la diversité culturelle pour le dialogue et le développement #Diversitéculturelle #CultureQc

Dans les années 80, le développement durable est devenu une préoccupation internationale de premier plan. Depuis, plusieurs gouvernements travaillent à intégrer cette préoccupation dans leurs politiques. Réalisant l’importance de la diversité culturelle dans la dimension de développement durable, l’UNESCO adopte en 2001 la Déclaration universelle sur la diversité culturelle. Dans cette déclaration, on peut lire ce qui suit :

« Source d’échanges, d’innovation et de créativité, la diversité culturelle est, pour le genre humain, aussi nécessaire qu’est la biodiversité dans l’ordre du vivant. »

La Journée mondiale de la diversité culturelle pour le dialogue et le développement est adoptée dans la foulée de cette déclaration.

Le Québec, à l’avant-garde du développement durable en culture

Depuis la fin des années 90, le Québec a comme cheval de bataille la promotion et la protection de la diversité des expressions culturelles. Il a joué un rôle prédominant dans l’élaboration, l’adoption, la ratification et la mise en œuvre de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles de l’UNESCO de 2005.

Afin de connaître les mesures prises en vue de protéger et de promouvoir la diversité des expressions culturelles sur leur territoire et au niveau international, nous vous invitons à consulter les rapports périodiques quadriennaux de 2012 et de 2016.

Dans le même esprit que la convention, le ministère de la Culture et des Communications a mis de l’avant l'Agenda 21 de la culture du Québec. Cette démarche établit les principes et les objectifs pour faire de la culture une composante majeure et essentielle de la société, intégrée aux dimensions sociale, économique et environnementale du développement durable.

Le dialogue garant de paix

L'UNESCO considère que « l’échange équitable ainsi que le dialogue entre les civilisations, les cultures et les peuples, basés sur la compréhension et le respect mutuels, représentent des conditions indispensables pour construire une cohésion sociale et pour une harmonie entre les peuples. »

Voici un bel exemple québécois de dialogue à l'aide de la médiation culturelle à Vaudreuil-Dorion présenté à l'émission Banc public sur Télé-Québec :


En savoir plus

Haut de page