Partager Partager Imprimer la page.  

Vue d'ensemble

Médias

Les médias et la publicité occupent une place importante dans l'économie du Québec. La télévision, la radio, la presse écrite, les médias communautaires, qui forment le secteur des médias, ainsi que la publicité diffusée par l’intermédiaire de ceux-ci sont fortement influencés par les changements que provoque le numérique.

La télévision

En plus de sa télévision éducative, Télé-Québec, dont la ministre de la Culture et des Communications est responsable, le Québec compte 26 stations de télévision de langue française affiliées à 3 réseaux : le réseau public de Radio-Canada et les réseaux privés de TVA et de V. De plus, le gouvernement du Québec participe au financement de TV5, la chaîne internationale de langue française qui diffuse dans tous les continents.

Par ailleurs, il y a 4 stations généralistes de langue anglaise appartenant aux réseaux CBC, CTV, Citytv et Global en plus de 39 chaînes de télévisions spécialisées et payantes de langue française offertes par l'entremise de la télédistribution (données de 2015).

Au Québec, 11 chaînes de vidéo sur demande ou à la carte de langue française, près d'une cinquantaine de télévisions communautaires autonomes et une station multiculturelle sont disponibles.

Enfin, la quasi-totalité des services de télévision de langue française proposent en ligne des émissions en direct, en rediffusion et/ou du contenu exclusif. Les services de vidéos en ligne par contournement tels que ICI TOU.TV (Société Radio-Canada) et Club Illico (Vidéotron) sont offerts sur la télévision, le Web et les appareils mobiles.

La radio

Le Québec compte 95 stations de radio privées, 16 stations publiques de Radio-Canada/CBC, 40 stations communautaires, 6 stations de campus, 5 stations ethniques et 4 stations religieuses. À cela, il faut ajouter une cinquantaine de stations autochtones (données de 2015).

La presque totalité des stations de radio québécoises retransmettent en tout ou en partie leur programmation en ligne. Les auditeurs peuvent donc facilement écouter des contenus des stations de radio locale sur mobile, tablette ou ordinateur.

La presse écrite

Le Québec compte 11 quotidiens payants (dont 9 de langue française), 3 quotidiens gratuits (dont 1 en édition numérique pour tablette), près de 200 hebdomadaires, 340 magazines grand public et professionnel et plus de 80 journaux communautaires.

Les médias communautaires

Au Québec, plus de 150 médias communautaires jouent un rôle essentiel pour le secteur des communications. Dans un contexte de concentration des médias, ils contribuent à la diversité des voix dans notre société.

Consultez la section sur les médias communautaires, la répartition de l’aide financière et les médias reconnus par le Ministère pour en savoir plus au sujet des médias communautaires.

Rôle du Ministère

  • Assurer une offre diversifiée et de qualité en langue française et soutenir le développement du secteur par des interventions auprès des instances politiques et réglementaires fédérales, en particulier auprès du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC), afin d'y faire valoir les intérêts et les priorités du Québec. 
  • Contribuer à la connaissance et au développement de l'expertise du secteur par le soutien à des études et des projets structurants réalisés par les centres de recherche, les regroupements et les associations.
  • Encourager la diversité des sources d'information et favoriser la pluralité des médias au Québec, notamment par le financement d'une télévision éducative et culturelle, Télé-Québec, et le soutien à plus de 150 médias communautaires
  • Offrir une vitrine internationale à la production audiovisuelle québécoise, tout en contribuant à la diversification de l'offre télévisuelle domestique par sa participation à la chaîne de la Francophonie, TV5.

Aide financière

Le milieu bénéficie de différentes aides financières et mesures fiscales dont :

Haut de page

La publicité

La publicité incite à la consommation d’un produit spécifique en influençant le choix du public.

Système d’autorégulation

Afin d’assurer l’intégrité et la viabilité de la publicité au Canada, l’industrie s’est dotée d’un système d’autoréglementation qui fixe des normes à respecter et qui permet d’accueillir, ainsi que de traiter, les plaintes des citoyens.

Rôle du Ministère

Le ministère ne réglemente pas le secteur de la publicité. Afin d’assurer l’intégrité et la viabilité de la publicité au Québec et au Canada, l’industrie s’est plutôt dotée d’un système d’autoréglementation géré par divers organismes :

  • L’organisme les Normes canadiennes de la publicité (NCP) administre le Code canadien des normes de la publicité qui fixe les critères d’acceptabilité.
  • Le Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR) a pour principale mission d’entendre les plaintes du public sur les contenus médiatiques non publicitaires. Créé par l’Association canadienne des radiodiffuseurs (ACR), il administre des normes qui s’appliquent aux radiodiffuseurs.
  • Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) réglemente et surveille toutes les questions de radiodiffusion, y compris la publicité, en vertu de la Loi sur la radiodiffusion et des règlements. Son mandat ne s’étend pas à la réglementation de l’industrie de la publicité, mais certaines normes s’appliquent au contenu diffusé et il s’attend à ce que les radiodiffuseurs canadiens les respectent. Sauf exception, lorsque le CRTC reçoit des plaintes de discrimination, il les transmet directement au CCNR et à NCP. 
  • Le Conseil d’éthique de l’industrie québécoise des boissons alcooliques est un organisme d’autoréglementation spécialisé qui applique son propre code d’éthique. Les entreprises et les personnes qui commercialisent, font la promotion ou vendent des produits alcoolisés peuvent choisir d’adhérer de manière volontaire à ce code d’éthique.
  • Télé-Québec et Radio-Canada ont également leur propre code publicitaire. Les 2 radiodiffuseurs publics imposent leur code de façon obligatoire aux annonceurs qui veulent utiliser leurs ondes pour leur publicité.

Haut de page