Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués

Le gouvernement est heureux de participer au legs du patrimoine des Augustines à la population du Québec

De gauche à droite :
M. Maka Kotto, ministre de la Culture et des Communications;
M. Régis Labeaume, maire de la Ville de Québec;
S. Hélène Marquis, A.M.J., supérieure générale de la Fédération des Augustines;
Mme Pauline Marois, première ministre du Québec;
S. Lise Tanguay, A.M.J., supérieure du monastère des Augustines de l'Hôtel-Dieu de Québec;
Me Bernard Cliche, président de la Fiducie du patrimoine culturel des Augustines;
L'honorable Steven Blaney, ministre des Anciens Combattants et député de Lévis-Bellechasse,
Absente de la photo : Mme Agnès Maltais,  ministre du Travail, ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, ministre responsable de la Condition féminine et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale.
Photo : Louise Leblanc.

Québec, le jeudi 14 février 2013 – La première ministre du Québec, Mme Pauline Marois, le ministre de la Culture et des Communications, M. Maka Kotto, et la ministre du Travail, ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, ministre responsable de la Condition féminine et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale et de la région de la Chaudière-Appalaches, Mme Agnès Maltais, ont pris part aujourd’hui à la cérémonie marquant la prise de responsabilité du patrimoine des Augustines du Québec par la Fiducie du patrimoine culturel des Augustines. Cette cérémonie s’est déroulée en présence de représentantes des Augustines de l’Hôtel-Dieu de Québec et des autres monastères du Québec.

« Le geste symbolique posé aujourd’hui par les Augustines officialise le transfert, vers une fiducie d’utilité sociale qu’elles ont créée, d’un héritage exceptionnel. Au nom de toutes les Québécoises et de tous les Québécois, je tiens à remercier cette communauté de femmes admirables pour ce don inestimable, pour tout ce qu’elles ont fait pour nous et ce qu’elles continuent d’accomplir encore aujourd’hui dans leurs divers lieux d’engagement. Ce qui est remis à la collectivité par les Augustines représente un héritage d’une envergure incomparable dans l’histoire de notre patrimoine », a déclaré la première ministre.

« J’exprime ma reconnaissance à toutes les personnes qui travaillent avec ardeur à partager l’héritage des Augustines et qui font de sa conservation un projet unique au monde, fondé sur la réappropriation du patrimoine, la démocratisation de la culture et la transmission du savoir. Je salue avec admiration les Augustines, ces femmes de vision qui, en nous offrant leur héritage en partage, démontrent à quel point elles ont conscience de l’importance d’en livrer les enseignements aux générations futures », a ajouté le ministre Kotto.

« Les Augustines posent un geste historique, et je les remercie de partager avec nous le magnifique ensemble conventuel qu’elles occupent depuis l’époque de la Nouvelle-France. Lorsque la restauration du monastère des Augustines de l’Hôtel Dieu de Québec sera complétée, les gens de la région de la Capitale-Nationale et les visiteurs de partout pourront découvrir, pour leur plus grand bonheur, des espaces de commémoration, de culture et de partage », a souligné quant à elle la ministre Maltais.

Pour assurer la pérennité du rattachement de leur patrimoine à ses origines, les Augustines de l’Hôtel-Dieu de Québec cèdent leurs terrains et leurs bâtiments à une fiducie d’utilité sociale, soit la Fiducie du patrimoine culturel des Augustines. Cette dernière administrera l’héritage culturel de la communauté et le rendra accessible au public. Aussi, les 12 monastères confieront leurs collections et leurs archives à cette fiducie pour en assurer la conservation et la mise en valeur.

Rappelons que les gouvernements ont appuyé financièrement la réalisation de ce projet. Le coût total est évalué à 36 M$, et le gouvernement du Québec a versé 15 M$ pour la mise sur pied de ce complexe novateur, alors que la contribution de la Ville de Québec est de 6 M$. Pour sa part, le gouvernement fédéral a alloué 15 M$ pour la réalisation du volet muséologique, entre autres.

– 30 –

Haut de page