Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués

Entente triennale en restauration patrimoniale

Plus de 3,4 M$ pour la restauration du patrimoine immobilier lévisien

Québec, le 10 février 2009 – La ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, Mme Christine St-Pierre, accompagnée du député de Lévis, M. Gilles Lehouillier, et de la mairesse de la ville de Lévis, Mme Danielle Roy Marinelli, a annoncé aujourd’hui une entente de partenariat dans laquelle le Ministère investit une somme de 3 480 000 $ répartie sur trois ans pour la restauration de bâtiments publics de propriété municipale et de résidences privées à valeur patrimoniale de Lévis.

« Au ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, nous avons à cœur de valoriser le patrimoine bâti du Québec. Nos efforts, conjugués à ceux des autres partenaires dans ces projets, permettront de consolider, de mettre en valeur et de faire connaître la richesse patrimoniale de la ville de Lévis », a déclaré la ministre St-Pierre.

« En plus de permettre des interventions de qualité qui respectent le caractère traditionnel des bâtiments, cette entente génère des investissements importants et contribue au rayonnement de la région de la Chaudière-Appalaches », a ajouté le député Lehouillier.

Cette entente et le programme d’aide à la restauration qui en découle permettront de réaliser des travaux de restauration sur plusieurs bâtiments qui sont la propriété de la Ville dont la maison Homestead, l’entrepôt de la A.C. Davie, la galerie Louise-Carrier et le Vieux bureau de poste. D’autre part, l’entente prévoit aussi mener à bien quelque 150 projets de restauration sur des édifices privés possédant une valeur patrimoniale significative. Chaque projet retenu recevra une aide financière pouvant atteindre 50 % des dépenses admissibles.

L’entente de partenariat intervenue entre la Ville de Lévis et le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine est assortie d’une enveloppe de 6 960 000 $ répartie sur trois ans provenant à parts égales du Ministère et de la Ville.

« Par cette entente financière triennale, Lévis se dote de mécanismes souples et modernes afin de préserver et de mettre en valeur son patrimoine bâti. L’entente favorisera la restauration de bâtiments municipaux significatifs, la mise sur pied d’un programme d’aide à la restauration d’édifices privés et l’instauration de nouveaux règlements sur les PIIA visant la conservation du patrimoine local », a mentionné la mairesse de Lévis, Mme Danielle Roy Marinelli.

La contribution du Ministère sera versée en vertu du Plan québécois des infrastructures, rendu public en octobre 2007. Rappelons que le volet culturel de ce plan entraînera des investissements de 1 182 000 000 $ jusqu’en 2012. Avec la participation des partenaires, il devrait générer des investissements globaux évalués à plus de 2 milliards de dollars. Grâce à ces nouvelles sommes le Ministère peut accueillir un plus grand nombre de projets dans le cadre de ses programmes courants et contribuer plus particulièrement, comme par l’investissement annoncé aujourd’hui, au rayonnement des villes et des régions partout au Québec.

- 30 -

Haut de page