Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués

Un projet de plus de 700 000 $

La ministre Christine St-Pierre donne son accord de principe à la Corporation touristique de la Seigneurie des Aulnaies pour la construction d’une infrastructure d’accueil et d’un bâtiment de service

Saint-Roch-des-Aulnaies, le 31 mai 2008 - La ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, Mme Christine St-Pierre, a annoncé aujourd’hui, au cours d’une conférence de presse, qu’une somme de 643 500 $ était réservée pour la construction d’une infrastructure d’accueil et d’un bâtiment de service sur le site de la Seigneurie des Aulnaies.

« L’épanouissement de la vie culturelle dans toutes ses dimensions est pour moi une priorité. Chaque fois que nous investissons dans la mise en valeur d’un haut lieu du patrimoine, nous investissons dans la fierté et le dynamisme d’une communauté. La Seigneurie des Aulnaies est une pierre angulaire de l’offre touristique et elle contribue au développement économique et social de son milieu », a déclaré la ministre St-Pierre.

Le projet déposé par la Corporation touristique de la Seigneurie des Aulnaies vise à doter le site d’un pavillon et d’une aire aménagée pour l’accueil des visiteurs, ainsi que d’un nouveau bâtiment de service destiné à améliorer les opérations d’entretien et les conditions de remisage des équipements. Un carnet de santé sera aussi dressé afin d’évaluer l’ampleur des travaux nécessaires à la consolidation des installations existantes, principalement le Manoir et le Moulin banal des Aulnaies, protégés en vertu de la Loi sur les biens culturels.

Cet accord de principe permettra à la Corporation touristique de la Seigneurie des Aulnaies de compléter ses démarches en réalisant les études nécessaires et de poursuivre ses négociations avec d’autres partenaires financiers.

Le projet mis de l’avant par la Corporation touristique de la Seigneurie des Aulnaies va permettre aux citoyens d’avoir accès à un site et à une interprétation de la vie seigneuriale qui seront vraiment le reflet du mode de vie de cette période.

La contribution du ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine représenterait 90 % du coût total admissible du projet, évalué à 715 000 $. Elle serait accordée en vertu du programme Aide aux immobilisations.

– 30 –

Haut de page