Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués

Les ministres Christine St-Pierre et Nathalie Normandeau annoncent 75 000 $ à l’École de cirque de Gaspé

Gaspé, le 12 mai 2008 – De passage à Gaspé, la ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, Mme Christine St-Pierre, et la vice-première ministre, ministre des Affaires municipales et des Régions et ministre responsable de la région de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, Mme Nathalie Normandeau, ont annoncé aujourd’hui l’attribution d’une aide financière de 75 000 $ à l’École de cirque de Gaspé afin de lui permettre de consolider ses activités.

« Les arts du cirque permettent à des jeunes pleins de ressources et de talent, qui souvent ne se reconnaissent pas dans le cadre plus normatif des écoles traditionnelles, d’évoluer dans une discipline qui nécessite persévérance et rigueur. Le développement des arts du cirque dans la péninsule gaspésienne apparaît donc essentiel, d’autant qu’il contribue à former une relève dans un domaine où le Québec est passé maître en déployant un dynamisme et une créativité mondialement reconnus », a déclaré la ministre Christine St-Pierre.

L’École de cirque de Gaspé a vu le jour il y a une dizaine d’années sous l’appellation Les Marchands de rêve. Logée depuis 2004 dans un local du Cégep de la Gaspésie et des Îles, à Gaspé, elle offre aux jeunes et aux adultes de la péninsule gaspésienne des activités de sensibilisation, d’initiation et de formation en arts du cirque. Depuis sa création, l’École contribue à la réinsertion scolaire de jeunes décrocheurs.

« Notre gouvernement est fier de soutenir les initiatives du milieu qui, comme l’École de cirque de Gaspé, ont à cœur l’épanouissement et le développement de leur communauté », a précisé la ministre Nathalie Normandeau.

L’aide financière de 75 000 $ du ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine provient de son programme Aide aux projets. Elle permettra entre autres à l’École de se restructurer et de consolider ses activités, notamment par l’embauche de ressources professionnelles et la formation d’instructeurs. D’autres partenaires, dont la Conférence régionale des élus de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine et la Ville de Gaspé, contribuent financièrement à ce projet.

– 30 –

Haut de page