Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués

Québec investit 185 106 $ pour le patrimoine religieux de Charlevoix–Côte-de-Beaupré

Québec, le 10 août 2018. – La députée de Charlevoix–Côte-de-Beaupré et adjointe parlementaire de la ministre du Tourisme, Mme Caroline Simard, est heureuse d’annoncer une aide financière de 185 106 $ pour la restauration de deux bâtiments à caractère religieux situés dans la circonscription de Charlevoix–Côte-de-Beaupré.

De ce montant, 81 106 $ sont réservés pour la rénovation de la toiture, des portes, des fenêtres, de la maçonnerie et des finis intérieurs de l’église de Saint-François, à l’île-d’Orléans, alors que 104 000 $ sont attribués pour la restauration de la fenestration et du revêtement de bois de l’église de Sainte-Agnès, à La Malbaie. Ces deux églises sont des immeubles patrimoniaux classés en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel.

Les sommes octroyées font partie de l’enveloppe 2018-2019 du programme d’aide à la restauration du patrimoine culturel à caractère religieux récemment annoncée. Cette enveloppe budgétaire, qui s’élève à 15 M$ pour l’ensemble du Québec, a été bonifiée de 25 % par rapport à l’année dernière. Le programme d’aide permet de financer jusqu’à 80 % des coûts des projets de restauration.

Citations

« Je me réjouis de la bonification de l’aide financière visant à assurer la préservation et la mise en valeur de notre patrimoine religieux qui permettra la restauration de deux églises de ma circonscription. Ces bâtiments à caractère unique témoignent de l’évolution de nos communautés et méritent d’être conservés. »

Caroline Simard, députée de Charlevoix–Côte-de-Beaupré et adjointe parlementaire de la ministre du Tourisme

« Les biens patrimoniaux à caractère religieux sont les témoins d’un vaste pan de notre histoire collective. Ils sont, dans toutes les régions du Québec, une source de fierté et un élément de dynamisme culturel au sein des communautés. L’investissement annoncé aujourd’hui constitue un geste concret pour confirmer la valeur que nous leur accordons et l’intérêt que nous portons à leur préservation. Je profite d’ailleurs de l’occasion pour souligner la mobilisation des acteurs du milieu qui, par leur motivation et leur créativité, jouent un rôle majeur dans la sauvegarde de ces joyaux de notre patrimoine. »

Marie Montpetit, ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française

Liens connexes

– 30 –

Haut de page