Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués

Conseil des arts et des lettres du Québec – Nomination de Sylvain Lafrance à la présidence du conseil d’administration

Québec, le 6 juin 2018. – La ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française, Mme Marie Montpetit, se réjouit de la nomination, par le gouvernement du Québec, de M. Sylvain Lafrance à la présidence du conseil d’administration du Conseil des arts et des lettres du Québec.

Citation

« L’arrivée de M. Lafrance est une excellente nouvelle pour le Conseil des arts et des lettres du Québec. Son intérêt soutenu pour les arts est renforcé par une expérience concrète en création et en innovation. Son expertise constituera assurément un outil très utile pour le conseil d’administration. Le Conseil des arts et des lettres du Québec est une institution phare pour promouvoir et soutenir la culture québécoise et j’ai la conviction que M. Lafrance veillera à en favoriser le rayonnement ici et ailleurs. »

Marie Montpetit, ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française

Faits saillants

  • Reconnu comme un chef de file dans le domaine des communications au Canada et à l’international, Sylvain Lafrance a passé la majeure partie de sa carrière à la Société Radio-Canada. Il y a été notamment vice-président principal des services français de 2005 à 2011, au moment de la transition du diffuseur public vers l’ère numérique. Professeur à HEC Montréal et conférencier réputé, il est considéré comme un expert des enjeux associés au numérique et aux réseaux sociaux.
  • Le Conseil des arts et des lettres du Québec a pour mission de promouvoir et de soutenir le développement des arts et des lettres et d’en favoriser le rayonnement au Québec, au Canada et à l’étranger. Par ses interventions, il veille à l’amélioration des conditions socioéconomiques des artistes, des écrivains et des travailleurs culturels et au respect de leur statut professionnel.

– 30 –

Haut de page